Mark Sanchez en mesure de relever le défi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les quarts-arrières de trois des quatre formations de la division Est de la Conférence nationale sont tombés au combat au cours des dernières semaines. Après Washington et Dallas, ce fut au tour des Eagles de perdre un des leaders de leur offensive quand Nick Foles a subi une fracture de la clavicule après avoir été plaqué par Whitney Mercilus (Houston) dans les derniers instants du premier quart, dimanche.

Contrairement aux Redskins et aux Cowboys qui ont subi tour à tour une baisse de régime quand ils ont été contraints de confier leur offensive à leur deuxième quart-arrière, les protégés de Chip Kelly ont été en mesure d'ajouter des points au tableau indicateur dès l'entrée en scène de Mark Sanchez.

L'entraîneur des Eagles a démontré toute sa confiance en Sanchez en commandant un long jeu dès son arrivée sur le terrain. Le nouveau quart des Eagles a rejoint l'ailier espacé Jeremy Maclin sur une distance de 52 verges. Quelques jeux plus tard, il complétait une passe payante de 11 verges à la recrue Jordan Matthews pour donner les devants 14-7 aux Eagles.

Même s'il a été victime de deux interceptions, Sanchez a gagné plus de 200 verges par la voie des airs et les Eagles n'ont pas eu à modifier leur style de jeu pour faciliter son travail, ce qui est souvent le cas quand un réserviste est lancé soudainement dans le feu de l'action.

À son premier match depuis le 30 décembre 2012 - alors qu'il portait l'uniforme des Jets de New York qui l'avaient sélectionné en première ronde trois ans plus tôt - Sanchez a joué avec le même aplomb qu'au camp d'entraînement, où il avait impressionné le personnel d'entraîneurs des Eagles après avoir soigné pendant plus de 12 mois une blessure à l'épaule.

Comme Nick Foles ne jouait pas jusque-là avec le même aplomb que l'an dernier (13 touchés, 10 interceptions et un coefficient d'efficacité de 81,5 comparativement à 27 touchés, 2 interceptions et un pointage de 119,2 en 2013), les médias de Philadelphie s'interrogeaient la semaine dernière sur les chances de voir Sanchez prendre bientôt la relève de Foles. 

Sans nier que le quart partant des Eagles ne performait pas aussi bien que la saison dernière, Kelly s'était contenté de rappeler que Foles, qui pourrait être à l'écart du jeu pendant six à huit semaines selon un quotidien de Philadelphie, avait permis aux Eagles de gagner cinq de leurs sept premiers matchs et de lutter pour le premier rang de leur division...

Les Cowboys désarçonnés

Contrairement aux Eagles, les Cowboys ont mal paru sur le plan offensif face aux Cardinals de l'Arizona qui ont tiré profit du manque de production de Brandon Weeden pour signer une victoire de 28-17 sur les protégés de Jason Garrett.

Weeden a permis aux Cowboys d'inscrire seulement 10 points, dont 7 en fin de match, et il a été victime de deux interceptions.

La défensive des Cowboys a réussi un touché sur un retour d'interception de Tyler Patmon en début de match et elle a tenu le coup pendant la première portion de la rencontre. Avec un quart plus efficace que Weeden (18 en 33, 183 verges), Dallas aurait pu accentuer sa priorité pendant que le vétéran Carson Palmer tardait à se mettre en marche de l'autre côté. 

Dimanche, on a constaté pourquoi les Browns de Cleveland avaient jeté l'éponge après deux ans dans le cas de Weeden, un ex-lanceur qui a passé cinq ans à tenter de percer dans le baseball professionnel avant de se tourner vers le ballon ovale. Avec les Browns, le quart âgé de 31 ans a conservé un dossier de 5-15 dans le rôle de partant en 2012 et en 2013.

Le pire, c'est que les Cowboys alignaient un très bon réserviste la saison dernière, alors que le vétéran Kyle Orton secondait Tony Romo. Orton avait d'ailleurs été appelé à disputer le dernier match du calendrier régulier - avec une place dans les séries à l'enjeu - et il s'était très bien débrouillé dans une défaite de 24-22.

Comme Romo et lui ne s'entendaient pas très bien, les Cowboys ont libéré Orton au cours de l'été.

Embauché par Buffalo quelques semaines plus tard, Orton occupe le poste de partant chez les Bills depuis la fin de septembre en raison des ennuis éprouvés par le jeune EJ Manuel en début de saison. Les Bills ont gagné trois des quatre matchs qu'ils ont disputés depuis que Orton a secoué leur offensive et ils partagent le deuxième rang de leur division avec Miami.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer