La «belle petite job d'été» de Craig-St-Louis

Pour quelqu'un qui ne s'attendait pas à jouer... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Pour quelqu'un qui ne s'attendait pas à jouer au baseball cet été, Philippe Craig-St-Louis n'a pas chômé avec ses 329 apparitions au bâton lors des 91 des 106 rencontres des Capitales cette saison.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'été achève. La saison des Capitales a pris fin jeudi avec la conquête du championnat. Philippe Craig-St-Louis a mis le point final à sa stupéfiante première saison professionnelle. «Une très belle petite job d'été», sourit la recrue.

Affable, détendu, Craig-St-Louis n'avait certainement plus l'air du petit nouveau, quelques heures avant le troisième et ultime match de la finale de la Ligue Can-Am. Dans l'abri de l'équipe locale du Stade Canac de Québec, il répondait au journaliste pendant que le vétéran et joueur étoile Kalian Sams tournait autour pour le faire rire.

Malgré ses 22 ans, il aura 23 en novembre, le numéro 30 a occupé un rôle clé tout au long de l'été au sein des Capitales. Au terme de quatre mois intenses, il affiche 329 apparitions au bâton et a été utilisé dans 91 des 106 rencontres de saison et de séries.

«C'est au-delà de mes attentes! Je m'attendais à jouer quatre ou cinq parties dans l'année. En fait, avant la saison, je ne m'attendais même pas à jouer au baseball! Je prévoyais plutôt travailler au centre sportif de Gatineau et me ramasser un peu d'argent en continuant de suivre le processus pour entrer dans la GRC», explique-t-il.

Il a tenté sa chance au camp présaison des Champions d'Ottawa, club de la Can-Am de sa région, mais les Champions l'ont retranché. Puis les Capitales «m'ont ramassé parce qu'ils manquaient de joueurs pour le premier voyage sur la route», se remémore Craig-St-Louis, en riant.

Il a été nommé recrue de l'année au sein de l'équipe, terminant deuxième avec 41 buts sur balles, cinquième avec 54 points marqués et 304 apparitions en saison. Il a été partant dans chacune des six rencontres éliminatoires.

Une pause à l'hiver

L'ancien de l'Université de l'Oregon et de Seminole State College n'avait pourtant pas joué de vrai match de baseball de septembre à mai. Craig-St-Louis a passé l'hiver dernier auprès des jeunes du programme baseball-études de Gatineau.

Ce qui, avec du recul, a peut-être fourni au frappeur gaucher la fraîcheur nécessaire pour maintenir une moyenne de ,283 sur un calendrier de 100 matchs réguliers. Au contraire d'un autre Québécois recrue dans la Can-Am, David Glaude (,222), qui a joué avec Québec et surtout Trois-Rivières. Glaude a entre autres vécu une vilaine séquence offensive de 1 en 31, au tournant du mois d'août.

Craig-St-Louis, lui, n'a jamais passé plus de trois matchs sans mettre la balle en lieu sûr. Et sa polyvalence défensive en a fait un atout pour le gérant Patrick Scalabrini, qui l'a fait évoluer aux trois champs et aux trois coussins pour six positions défensives différentes.

Il vient assurément de se dénicher un boulot d'été pour encore quelques années. Surtout que son statut sera encore celui de recrue l'an prochain, c'est comme ça dans la Can-Am. C'est ce qui a permis à Mike Montville de Rockland de gagner le titre de recrue par excellence à sa deuxième saison dans la ligue.

Chose sûre, en 2018, les autres formations jalouseront les Capitales de compter sur une recrue d'expérience comme Craig-St-Louis.

***

Jean-François Brochu deux fois champion

Jeudi a été une journée remplie d'émotions pour le physiothérapeute des Capitales de Québec, Jean-François Brochu. Quelques heures avant d'assister au triomphe de l'équipe en grande finale, il a reçu un message. LE mot qu'il attendait depuis deux mois.

Petite bulle grisâtre sur Facebook. «Merci de m'avoir sauvé la vie.» Ouf. Une tonne de moins sur ses épaules. Pas pour la reconnaissance, mais pour enfin savoir que l'auteur du message va bien, pour vrai.

Le 14 juillet, dans un gymnase d'Ottawa, Brochu a réanimé un inconnu victime d'un arrêt cardiaque. Sans les manoeuvres appliquées par Brochu, l'homme serait mort. On avait ensuite informé Brochu que l'individu était vivant. Mais dans quel état? «Ça faisait deux mois et veux, veux pas, je n'avais pas de nouvelle», a confié Brochu, qui sait que dans un cas semblable, pas de nouvelle ne veut pas toujours dire bonne nouvelle. «J'avais essayé d'entrer en contact avec lui quand on est retournés à Ottawa et ça n'avait pas fonctionné. Je me demandais pourquoi! On m'avait dit qu'il était correct, mais quand tu ne sais pas vraiment...»

Le 14 juillet, dans un gymnase d'Ottawa, le physiothérapeute... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

Le 14 juillet, dans un gymnase d'Ottawa, le physiothérapeute des Capitales, Jean-François Brochu a réanimé un inconnu victime d'un arrêt cardiaque.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Maintenant, Brochu sait. «Je crois que tu es le gars qui m'a sauvé. C'est difficile de montrer toute ma reconnaissance, mais à mes yeux, tu es un héros», lui a d'abord écrit Christian Veillette, 62 jours après la quasi-catastrophe. «Quand je suis arrivé à l'hôpital, j'ai été mis dans le coma durant trois jours, puis on m'a opéré à coeur ouvert un mois plus tard. Mais maintenant, je me sens beaucoup mieux», a-t-il poursuivi, reliant du coup plusieurs points dans le dessin que Brochu s'était fait.

Plus que soulagé, Brochu se dit très heureux d'enfin avoir un lien avec celui qu'il a sauvé. Il a aussi pu voir que Veillette est papa d'une fillette. Encore plus convaincu donc, si c'est possible, d'avoir fait ce qu'il fallait.




À lire aussi

  • Après la victoire, le casse-tête

    Capitales

    Après la victoire, le casse-tête

    À peine remis de ses émotions de la veille, Patrick Scalabrini devait déjà commencer à répondre à des questions sur son alignement 2018 au lendemain... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer