Les Boulders s'approchent du sommet

Joe Maloney, des Boulders de Rockland, a claqué... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Joe Maloney, des Boulders de Rockland, a claqué son 31e circuit de la saison, égalant un record de la Ligue Can-Am, établi par Eddie Lantigua dans l'uniforme des Capitales en 2005.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ce qui s'annonçait comme un match à haut pointage après deux manches s'est transformé en duel de lanceurs, entre les Capitales et les Boulders, au Palisades Credit Union Park, à Rockland, vendredi.

La troupe de Patrick Scalabrini, qui a mené toute la rencontre, a toutefois été abandonnée par sa relève et s'est inclinée 3-2, dans ce premier match d'une série trois contre la formation américaine. Il s'agit d'une défaite qui fait mal pour les représentants québécois, qui voient les Boulders s'approcher à un demi-match d'eux et de la tête du classement de la Ligue Can-Am.

Des simples productifs de Cody Regis et Jared McDonald, face au releveur Miles Moeller en huitième, auront permis aux hommes de Jamie Keefe d'enlever la rencontre.

«C'était un match des séries. On n'a juste pas été capables de le closer. Mais c'est le genre de match qui nous prépare à ce qui s'en vient» a laissé entendre d'entrée de jeu le gérant des Capitales, qui aurait aimé voir son attaque connaître plus de succès dans le rectangle des frappeurs.

Maloney rejoint Lantigua

Il n'avait pourtant pas fallu très longtemps aux Capitales pour s'inscrire à la marque, alors qu'un optionnel de Jordan Lennerton (78e pp) les lançait en avant 1-0, en première. À leur tour au bâton, les Boulders ont immédiatement égalé la marque grâce au 31circuit de la saison de Joe Maloney.

Avec cette longue balle frappée aux dépens du partant Joey Maher, Maloney a égalé un record de la Ligue Can-Am appartenant à Eddie Lantigua (Capitales, 2005), vieux de 12 ans. «Maloney, c'est un drôle de cas. Il n'est pas dans une bonne séquence offensive du tout, mais il va chercher un coup de circuit par-ci par-là, tout de même. J'imagine que ça lui pèse sur les épaules, la poursuite de ce record. Mais il faut dire que c'était un très mauvais lancer de Maher et il lui a fait payer», a constaté Scalabrini.

Les Capitales ont repris leur priorité d'un point en troisième, lorsque Yurisbel Gracial (10e) a frappé une longue balle en solo. À partir de là, le match est devenu l'affaire des partants Maher et Richard Salazar.

Le premier a limité Rockland à six coups sûrs, et un point en six manches et un tiers, alors que le deuxième n'a concédé à Québec que six coups sûrs, deux points et deux buts sur balles en sept manches. Ils ont en outre retiré respectivement quatre et six frappeurs sur des prises.

En relève, Moeller a connu beaucoup moins de succès, concédant deux coups sûrs, deux points et un but sur balles en une manche et un tiers, sur la butte. «Un frappeur atteint et un but sur balles... C'est dur de commencer une manche comme ça. Sauf qu'on a quand même juste fait deux points contre Rockland, à Rockland. Leur lanceur a fait un bon travail à nous limiter dans ce match-là.

«En attaque, on a une drôle énergie collective, présentement. Ç'a commencé au New Jersey. Sauf qu'on dispute présentement la série pour le championnat, pour le premier rang du moins. Il faut trouver le moyen d'en donner plus.»

Dans le deuxième match de la série samedi, le droitier des Capitales Lazaro Blanco (10-4, 2,98) affrontera le droitier des Boulders, Justin Topa (13-3, 3,66).




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer