Les Capitales s'amusent face à Aumont

Dimanche après-midi à Ottawa, les Capitales ont fait... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Dimanche après-midi à Ottawa, les Capitales ont fait parlé leurs bâtons avec une production de 18 coups sûrs. Yurisbel Gracial en a frappé trois, en plus de produire trois points.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Dimanche après-midi à Ottawa, Philippe Aumont n'a pas trop intimidé les frappeurs des Capitales de Québec.

L'ancien artilleur des majeures s'est fait tomber dessus à bras raccourcis par les troupiers de Patrick Scalabrini, auteurs de 18 coups sûrs - dont 13 contre Aumont - dans une victoire de 10-6. 

Le patron du losange québécois était par ailleurs fort heureux de quitter la capitale fédérale avec trois victoires en quatre parties.

«C'était notre objectif. Nous savions que les Champions traversent une période un peu plus difficile, surtout au bâton», dit celui dont l'équipe s'est approchée à un demi-match du premier rang détenu par les Boulders de Rockland, qui se sont inclinés 8-5 contre les Aigles de Trois-Rivières, dimanche.

Au final, Aumont a travaillé pendant six manches, ayant accordé pas moins de sept points, dont six mérités. En plus des 13 coups sûrs frappés contre lui, le grand droitier a accordé cinq passes gratuites à ses adversaires.

À peu près tous les frappeurs québécois ont d'ailleurs obtenu du succès, dimanche. Tous, sauf le cogneur de puissance Kalian Sams, qui a été retiré sur trois prises à trois occasions, mais qui tout de même cogné un double.

«Sams revient d'une blessure. Il se cherche, constate Scalabrini. En début de saison, il s'occupait de presque toute notre attaque avec Jordan Lennerton. Maintenant, des jeunes comme Phil Craig-Saint-Louis et Lachlan Fontaine nous en donnent plus.»

Craig-Saint-Louis, Lennerton et Yurisbel Gracial ont été les principaux animateurs de l'attaque des Capitales, avec trois coups sûr chacun. Le Cubain Gracial a de plus produit trois points lors de cet après-midi où tout le monde semblait pousser dans la même direction, les neuf frappeurs de la formation québécoise ayant obtenu au moins un coup sûr.

Lanier refuse de s'inquiéter

Quant aux Champions, le week-end se termine par une autre série perdue devant leurs partisans.

Alors que la situation semble de plus en plus précaire, à trois semaines de la fin de saison régulière, le gérant Hal Lanier tente de faire comme si tout ne va pas si mal.

Un revers de 10-6? Pas grave! Si deux ou trois éléments dans le match s'étaient déroulés différemment, le résultat n'aurait pas été le même.

«Nous avons obtenu toutes les chances de prendre les devants en début de rencontre. En première manche, nous avons réussi à remplir les coussins alors qu'il n'y avait aucun retrait. Nous n'avons finalement inscrit un seul point. En deuxième manche, scénario similaire, sauf que nous n'avons pas été capables d'accumuler des points. Quand j'y repense, nous aurions facilement pu prendre les devants par cinq points. Ça ne s'est pas produit», a-t-il énuméré.

«Nous avons continué à nous battre, comme toujours. En neuvième, nous avons réussi à remplir à nouveau les buts. Le frappeur qui aurait pu marquer le point égalisateur s'est présenté au marbre. Nous n'avons tout simplement pas été capables de compléter le travail», a-t-il ajouté.

Les Capitales profitent d'une journée de congé lundi et seront de retour à Québec, mardi soir (19h05), alors que les Aigles de Trois-Rivières seront les visiteurs au Stade Canac.  Avec Le Soleil




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer