Trois-Rivières 7/Québec 5: les Capitales à bout de souffle

Le lanceur des Capitales Murilo Gouvea n'a pas... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le lanceur des Capitales Murilo Gouvea n'a pas joué un match inspiré. Le gérant Patrick Scalabrini l'a retiré en quatrième manche.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Coureurs en position de marquer laissés sur les sentiers, erreurs en défensive menant à des points, les Capitales n'ont jamais trouvé leur rythme, lundi soir, au Stade Canac. Même une poussée tardive n'a pu les sauver d'un revers de 7-5 aux mains des Aigles de Trois-Rivières. 

Les Capitales entraient dans le match avec une vingtaine de victoires de plus que les Aigles au compteur cette saison, mais les hommes de Patrick Scalabrini ne l'ont pas démontré sur le terrain. Si les joueurs avaient impressionné leur gérant en arrachant trois matchs serrés aux Miners de Sussex, en fin de semaine, on ne peut en dire autant de la performance de lundi soir.

«Je ne suis pas content de notre match du tout. Tu voyais tôt dans la rencontre que les Aigles essayaient d'aller chercher des petits points par-ci par-là pour nous en voler une. On a ouvert les portes un petit peu trop, on leur a donné quelques points, et on a pas été capable de revenir. C'est un match à oublier à la maison», a admis Scalabrini après la rencontre. 

Des propos que n'a pas vraiment réfutés le gérant des Aigles, T.J. Stanton. «C'était un peu bizarre, sans beaucoup de rythme, mais on a été capable d'aller chercher les points difficiles», s'est pour sa part réjoui l'ancien instructeur des lanceurs des Capitales, qui voyait les siens signer une troisième victoire de suite. 

Le partant pour Québec, Murilo Gouvea (1-2, 3,45), ne lançait déjà pas un match inspiré, mais ses coéquipiers ont creusé sa tombe en quatrième manche. Avec les Aigles en avant 2-1, deux erreurs coup sur coup de Philippe Craig-St-Louis et Yurisbel Gracial ont mené à deux autres points des visiteurs, qui n'ont plus jamais cédé l'avance par la suite. 

S'il convenait que le match avait basculé durant cette quatrième manche «malpropre», Patrick Scalabrini s'est tout de même dit déçu de la performance de son lanceur. «Il ne nous a pas donné une bonne énergie. Je crois beaucoup que le lanceur partant donne le rythme au match. J'ai été obligé d'envoyer un releveur assez vite et j'avais hâte. Il ne lançait pas bien.»

Chance ratée

Les Capitales avaient pourtant eu la chance de se sauver au pointage en début de rencontre, laissant cinq coureurs sur les sentiers durant les deux premières manches. Résultat, sans être brillant, le jeune partant des Aigles, Ethan Elias (1-0, 3,60) qui n'en était qu'à son deuxième départ dans la Can-Am, n'a donné que deux points mérités en six manches et un tiers de travail, malgré huit coups sûrs et cinq buts sur balle accordés. 

En retard par quatre points avant de se présenter au bâton, en fin de neuvième manche, les Capitales ont croisé deux fois le marbre et placé deux autres coureurs sur les sentiers. Les gradins se sont brièvement animés, mais un retrait au bâton de James McOwen a vite ramené les partisans sur leur siège puis dans leur voiture. 

«Tous mes joueurs savent que lorsque tu joues contre les Capitales ici, ce n'est jamais fini avant le 27e retrait», a assuré T.J. Stanton après le match, se rappelant des nombreuses remontées vécues lorsqu'il prenait place dans l'abri de l'équipe locale.

Encore Sikula!

Arik Sikula accumule les honneurs. Pour une deuxième fois cette saison, le partant des Capitales a été nommé lanceur de la semaine dans la Ligue Can-Am, lundi, quelques jours après avoir reçu le même honneur pour le mois de juillet. L'Américain a enregistré deux victoires en autant de départs dans les sept derniers jours, conservant une moyenne de points mérités de 2,30. Il a aussi retiré 16 frappeurs sur des prises en 15,2 manches, tout ça contre les puissants Boulders de Rockland et les surprenants Miners de Sussex County. Après un début de saison en dents de scie, Sikula a remporté ses huit derniers départs et présente une fiche de 10-3. Deuxième dans la Can-Am pour le nombre de victoires - Justin Topa des Boulders en a 11 -, Sikula est premier pour les retraits au bâton (88) et quatrième pour la moyenne de points mérités (3,03).  Jean-Nicolas Patoine

Sur le losange

La rencontre du samedi 19 août entre les Capitales et les Champions d'Ottawa, au Stade Canac, sera disputée à 13h05 et non à 18h05 comme prévu. Un changement rendu nécessaire par la tenue de la Coupe des Maires, un match au profit de la Fondation des Amis de l'Aviation Royale du Canada opposant deux équipes d'hommes d'affaires dirigées par Régis Labeaume et Denis Coderre... Kalian Sams a fait une pratique au bâton, lundi. «Ça fait mal, mais c'est pas si pire», a résumé le gérant Patrick Scalabrini, qui espère toujours voir son puissant cogneur dans l'alignement mardi, à Trois-Rivières, pour le deuxième match de cette étrange série disputée dans deux villes différentesJean-Nicolas Patoine




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer