Lennerton répond à la «provocation»

Même s'il n'a pas récolté la victoire, Karl... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Même s'il n'a pas récolté la victoire, Karl Gélinas a bien fait sur la butte pour les Capitales, n'accordant que quatre coups sûrs en sept manches de travail.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Capitales en retard 4-3 contre les Miners avec deux retraits et les buts remplis, en fin de neuvième manche, l'issue du match tenait au bout du bâton de Jordan Lennerton, samedi soir. Une solide claque au champ centre plus tard, les hommes de Patrick Scalabrini accouraient sur le terrain pour acclamer leur coéquipier dans un Stade Canac en liesse.

«C'est mon premier walk-off depuis 2013. C'est toujours un sentiment plaisant quand tu peux aider l'équipe», a lancé un Lennerton tout sourire juste avant de se faire vider une chaudière d'eau sur la tête par des coéquipiers.  

Il faut dire que les Miners avaient en quelque sorte piqué le joueur de premier-but juste avant le simple victorieux qui a permis à Marcus Knecht et Lachlan Fontaine de croiser le marbre, bon pour une victoire de 5-4. Avec des coureurs au deuxième et troisième but, le releveur de Sussex, Mark McCoy, a volontairement offert un but sur balle au droitier Yurisbel Gracial, préférant affronter le gaucher Lennerton pour tenter d'obtenir le dernier retrait du match. 

«Pour être passé par là, je sais comment tu prends ça personnel en batinse qu'ils donnent un but sur balle à un gars devant toi pour t'affronter», a rappelé le gérant Scalabrini après le match. «Ça prend un vrai. C'est Lenny qui décidait de l'issue du match. C'est un sport d'équipe, mais dans une situation comme ça, c'est un contre un.»

Lent départ des offensives

Si les deux offensives ont ouvert la machine à partir de la sixième manche, la partie n'avait pas commencé comme cela. Le duel opposait le lanceur de l'heure dans la Can-Am, Kody Kerski (5-1, 1,91), au vétéran Karl Gélinas (4-3, 3,92). Passé de l'enclos des releveurs à un poste de partant en cours de saison, Kerski entrait dans le match en ayant accordé que trois points à ses six derniers départs combinés. 

Les frappeurs des Capitales l'ont appris à leurs dépens, attendant jusqu'à la sixième manche pour obtenir un premier coup sûr. Le simple de Philippe Craig-St-Louis a toutefois sonné le réveil des troupes, les locaux inscrivant deux points avant la fin de la manche, puis un autre en septième pour prendre les devants 3-1 et chasser le partant adverse du match. 

Les Miners n'avaient toutefois pas dit leur dernier mot. Répliquant avec trois coups sûrs pour ouvrir la 8e manche, Sussex a réduit l'écart à 3-2 et forcé Gélinas à céder sa place, lui qui connaissait un solide départ jusque-là. Appelé en relève, Jon Fitzsimmons a limité les dégâts, troquant un point pour un double jeu avant de retirer sur des prises le dernier frappeur de la manche. 

Toujours sur la butte en neuvième manche, Fitzsimmons a finalement faibli à son tour. Celui qui n'en était qu'à sa deuxième apparition depuis son retour de blessure a accordé deux simples et commis un mauvais lancer pour permettre à Sussex de prendre les devants. La table était mise pour la dramatique remontée. 

«C'est un match tripant. Le genre de victoire qui peut avoir un effet pour les prochains matchs. [Kalian] Sams est sur le bord de revenir en plus. C'est des choses qui donnent une poussée dans la bonne direction», s'est réjoui Patrick Scalabrini, samedi soir.

***

Aidés par le synthétique

Il ne fait aucun doute que les joueurs des Capitales sont aidés par la nouvelle surface synthétique du Stade Canac, cette saison. «Ça nous donne absolument un avantage. On le dit un peu en blague à chaque fois qu'une nouvelle équipe joue ici. Le terrain, regardez bien ça, c'est intéressant», admet Patrick Scalabrini. Il n'est donc pas si surprenant qu'après la pluie, vendredi soir, un joueur des Miners ait à deux reprises glissé trop loin sur le terrain mouillé en tentant de voler le deuxième coussin, étant retiré chaque fois. Sauf que le joueur en question était Daniel Rockett, qui a passé de mi-juin à mi-juillet au Stade Canac avec les Capitales. «C'est bien le pire. C'était lui les deux fois, un ancien d'ici», s'est étonné le gérant des Capitales.

***

Sur le losange...

Possédant déjà la meilleure moyenne au bâton de la ligue Can-Am (,363), Maxx Tissenbaum a atteint les sentiers à chacune de ses quatre présences au bâton, samedi soir. En plus d'un double bon pour un point, l'Ontarien a obtenu un but sur balle et été atteint à deux reprises par un lancer. Le receveur a maintenant été atteint 21 fois cette saison, un sommet dans le circuit, huit ecchymoses devant son plus proche poursuivant... Toujours 9e dans l'ordre des frappeurs, le polyvalent Lachlan Fontaine frappait ,467 à ses dix derniers matchs avant la partie de samedi, où il a ajouté un coup sûr en trois présences au bâton... Arik Sikula (9-3, 3,02) obtient le départ pour le quatrième et dernier match de la série contre les Miners, dimanche, à 13h, au Stade Canac.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer