Choc des titans entre Aumont et Gélinas!

Philippe Aumont, un ancien des Phillies de Philadelphie... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Philippe Aumont, un ancien des Phillies de Philadelphie qui évolue maintenant chez les Champions d'Ottawa, affirme avoir retrouvé le plaisir de jouer au baseball dans les rangs indépendants.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est comme Superman contre Batman, version baseball québécois. Deux des meilleurs bras produits par la Belle Province dans les années 2000 s'affrontent mardi soir au Stade Canac de Québec. Le vétéran des Capitales, Karl Gélinas, se mesurera à l'ancien des ligues majeures, Philippe Aumont, des Champions d'Ottawa. Un duel attendu par les amateurs... et les deux protagonistes.

«Ça fait des semaines qu'on s'en parle, Karl et moi. Là, ça va arriver!» a commenté Aumont avec le sourire, avant la rencontre de lundi, qu'il était d'abord censé lancer. Mais son match complet sans point ni coup sûr de mercredi dernier jumelé à la blessure d'un autre artilleur partant des Champions, Yean Carlos Gil, a forcé le gérant Hal Lanier à modifier sa rotation et à repousser le sixième départ d'Aumont d'une journée.

«Karl est un de mes bons chums, on s'est entraînés ensemble l'an passé chez Éric Gagné, en Arizona. On se texte souvent et surtout depuis trois, quatre jours, depuis qu'on sait que ça va avoir lieu. On se dit qu'on va s'arranger pour remplir la place et pour avoir du fun!» poursuit Aumont, affirmant justement avoir retrouvé le plaisir de jouer au baseball, dans les rangs indépendants.

Âgé de 28 ans, l'ancien des Phillies de Philadelphie montre une fiche de 2-1 et une moyenne de points mérités de 3,12 dans l'uniforme des Champions. Gélinas, à presque 34 ans et à sa 11e campagne dans la Ligue Can-Am, ne ralentit pas. Son dossier de 3-2 et une moyenne de 3,99 en témoignent. 

En 2007, Gélinas a d'abord conseillé le jeune Aumont en vue d'un événement-vitrine tenu à Toronto pour le repêchage. Quelques semaines plus tard, les Mariners de Seattle en faisaient un choix de première ronde, 11e au total. Ils se côtoyaient depuis par intermittence, jusqu'à devenir de bons amis l'an dernier.

Une question d'orgueil

Gélinas est le vétéran; Gélinas est ici chez lui, à Gotham City. «Pas de doute, l'orgueil entre en jeu! admet-il. On se taquine depuis les derniers jours... Je ne sais pas quelle est ma cote à Las Vegas, mais je devrais peut-être aller mettre un petit 100 $!

«Sans blague, j'ai vraiment hâte, encore plus que pour un match habituel. Ça me donne un extra d'adrénaline. J'ai lancé contre Éric [Gagné] il y a deux ans et c'est ce genre d'événements qui me donne le goût de continuer», conclut le numéro 34 qui occupe aussi, comme Aumont, le poste d'instructeur des lanceurs de sa formation.

Aumont a été nommé lanceur par excellence de la dernière semaine d'activités dans la Can-Am grâce à ses neuf manches quasi parfaites contre l'équipe de la République dominicaine. Le grand droitier de 6'7'' admet continuer à rêver d'un retour dans le baseball affilié, et éventuellement dans les majeures. Mais il sait aussi devoir prouver sa valeur plus qu'une fois, un soir donné.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer