Les Capitales à un match de la tête

Le gérant Patrick Scalabrini était heureux de voir... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le gérant Patrick Scalabrini était heureux de voir ses Capitales frapper 8 de leurs 11 coups sûrs et marquer leurs six points contre le dominant lanceur des Boulders de Rockland, Richard Salazar.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En l'emportant par 6-4 contre les Boulders de Rockland, samedi au Stade Canac, les Capitales de Québec pourraient les rejoindre au premier rang du classement de la Ligue Can-Am, dimanche (13h), en conclusion de cette série de trois matchs.

Les Capitales sont déjà assurés de remporter ce deuxième rendez-vous contre les Boudlers et ils n'ont même pas encore utilisé le deuxième as de leur rotation, Lazaro Blanco, qui tentera de compléter un second balayage de suite.

«Il n'y a pas beaucoup de meilleur lanceur que lui dans les six équipes. Je ne connais pas les paris de Las Vegas, mais je placerais mon argent sur Blanco. Nous avons repris du poil de la bête, mais il n'y a pas juste la victoire, on joue aussi très bien», disait le gérant Patrick Scalabrini, dont le groupe présente une fiche de 9-5.

Samedi, le vétéran Karl Gélinas (1-1) a livré son meilleur départ de la saison, même s'il a cédé quatre points en 6,1 manches, dont trois rares buts sur balles. Il menait 6-2 quand Jon Smith a frappé un circuit de deux points à ses dépens en début de septième.

Gélinas s'était sorti d'impasse en première, ce qui avait permis à ses coéquipiers de répliquer sur le champ à leurs deux tours initiaux au bâton contre le meilleur lanceur adverse, Richard Salazar (3-1). Le releveur Nolan Becker (3e) a préservé la victoire.

«Le monticule est incroyable»

«J'aimerais revoir le lancer à Smith. J'étais rouillé à mes deux premiers départs, mais je me sentais bien, je retrouve mes repères, c'est une bonne nouvelle. J'avais hâte de lancer à Québec, aussi, il y avait plus d'adrénaline que sur la route. Le monticule est incroyable, il n'a pas changé du match», notait Gélinas.

Les Capitales ont frappé 11 coups sûrs au total, inscrivant leurs six points contre le dominant gaucher Salazar. Le coup de grâce est survenu en troisième quand Yurisbel Gracial et Taylor Oldham ont frappé des doubles payants pour faire passer une mince priorité d'un point en avance de 6-2.

«Nos partants donnent le ton et on marque tôt dans le match. Nous sommes sur une bonne séquence, et historiquement, on est difficile à battre à Québec», ajoutait Scalabrini, ravi d'avoir vu son partant rater un peu la cible car, étonnamment, la précision de Gélinas peut parfois lui jouer des tours.

Le gérant des Boulders, Jamie Keefe, a été expulsé en troisième en se portant à la défense de son partant,qui se plaignait de l'appel d'une balle lancée, selon lui, en plein coeur du marbre. De l'abri, Keefe a crié en direction de l'homme en noir, qui l'a sorti sur-le-champ.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer