Sikula malmené pour les Boulders

Le lanceur partant Arik Sikula a eu des... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le lanceur partant Arik Sikula a eu des problèmes avec sa balle rapide, selon le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Arik Sikula et les Capitales ont fait connaissance avec la puissance des Boulders, samedi, dans une défaite de 9-3 à Rockland. Les locaux ont claqué cinq circuits dans le match, la plupart très longs.

Étrange soirée de travail pour le partant des visiteurs au Palisades Credit Union Park. Ancien releveur dans le baseball affilié, Sikula (0-2) a accordé quatre circuits et six points mérités en six manches, mais seulement six coups sûrs. Tout en retirant neuf frappeurs sur des prises!

«Bonne question. C'est difficile à dire», a répondu Patrick Scalabrini lorsqu'on lui a demandé s'il voyait le verre à moitié plein ou à moitié vide. «Par moment, il avait une étoffe électrique. Mais dès qu'il tirait de l'arrière dans le compte, il se faisait faire très mal. Il a eu des problèmes avec sa rapide», a analysé le gérant des Capitales (4-4).

Après avoir accordé un point en première manche sur un simple, Sikula a goûté à la véritable médecine des Boulders pour la soirée. En deuxième, Cody Regis a renvoyé une de ses offrandes dans le stationnement derrière le champ droit.

Le partant a accordé une autre très longue balle à Marcus Nidiffer en quatrième, cette fois un succès de deux points pour Rockland (8-2); puis une troisième en cinquième manche, l'oeuvre de Jon Smith; puis une quatrième en sixième manche, encore une balle perdue, venue du bâton de Joe Maloney.

«On ne panique pas. Pas du tout. On l'aime beaucoup», a ajouté Scalabrini, toujours en parlant de Sikula. Le mal était donc déjà fait quand Maloney a récidivé avec un coup de trois points en huitième, cette fois contre le releveur Andrew Elliott.

Timide réplique

Pendant ce temps, les Capitales peinaient à trouver une faille dans l'armure du partant Bo Budkevics (1-0), solide en six manches. Leur timide réplique est venue d'une balle passée en fin de première, d'un simple de Jordan Lennerton en sixième - un neuvième point produit pour le Britanno-Colombien - et d'un optionnel d'Adam Ehrlich en neuvième.

Québec a réussi cinq coups sûrs, mais les Boulders ont réalisé quelques belles pièces de jeu défensives. «On a mieux paru que les statistiques le démontrent», a noté Scalabrini, soulignant quelques solides claques frappées dans les mains de l'adversaire.

Au rayon des bonnes nouvelles, le releveur Jaspreet Shergill a été parfait avec sa balle sous-marine en septième manche.

NOTES : Le nouveau partant des Capitales, Keegan Yuhl, sera sur la butte dimanche après-midi pour le dernier et décisif match de la série. Sa sortie sera toutefois limitée à trois ou quatre manches, a précisé Scalabrini, car il n'a pas lancé depuis plusieurs jours. Joseph Maher devrait aussi voir de l'action... Avant le match de samedi, le Palisades Credit Union Park a été le théâtre d'un combat de lutte entre nains, avec ceinture de champion du monde à l'enjeu. Tout un spectacle, a rigolé le gérant.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer