Le début de la saison des Capitales compromis

L'arrêt forcé des travaux coûtera entre 35 000... (tirée de Facebook)

Agrandir

L'arrêt forcé des travaux coûtera entre 35 000 $ et 40 000 $ par jour aux Capitales, estime le président Michel Laplante.

tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La grève dans l'industrie de la construction met en péril le début de saison des Capitales à Québec. Le conflit de travail s'est transporté au stade Canac, jeudi, où les travaux sur le terrain en étaient à leurs derniers milles avant le match d'ouverture, prévu le 1er juin.

En matinée, «une trentaine ou quarantaine» de grévistes ont fait irruption près du vieil amphithéâtre du parc Victoria pour exiger l'arrêt des travaux dirigés par l'entreprise NMP Golf Construction.

L'estimation vient de Michel Laplante. «Ils ont été bien polis», assure le président de l'équipe. Souriant comme toujours, l'homme de baseball avouait malgré tout, en fin d'avant-midi, être déçu de la tournure des événements. Cet arrêt forcé lui coûtera entre 35 000 $ et 40 000 $ par jour, calcule-t-il.

Sans remettre en question les revendications des travailleurs, il juge paradoxal de voir d'autres familles et un organisme à but non lucratif pris en otages par le conflit. Les grévistes montent au front pour dénoncer, entre autres, les torts familiaux causés par l'implantation d'horaires moins flexibles.

«Ce qu'ils me disent, c'est : tant et aussi longtemps que notre cas ne sera pas réglé, on ne réglera pas le tien», a raconté Laplante. «Je pense qu'ils ne comprennent pas bien notre situation. On n'a pas d'aide du gouvernement, on a l'aide de personne avec qui ils se battent. [...] On comprend leur cause, mais l'obligation de la partager est fâchante. Qu'on vienne me dire "Toi, on te met à risque pour notre cause", je trouve que c'est une limite qui est dépassée.»

Aucun plan B

Les travaux réalisés au stade Canac visent entre autres la pose d'une surface synthétique et l'ajout d'une structure permettant le déploiement d'un dôme pour utiliser le terrain en hiver. En plus des Capitales eux-mêmes, plusieurs jeunes baseballeurs de la région profiteront de ces installations revampées au coût de 4,1 millions $.

Laplante ignore ce qui l'attend dans les prochains jours. Ce qu'il sait, c'est que le temps lui manque. Sans anicroche, les travaux devaient se terminer le soir du 30 mai. Chaque heure sans travailleurs sur le terrain l'éloigne du 1er juin.

Les premiers matchs locaux pourraient être reportés à plus tard en saison. Mais si le conflit devait se poursuivre, Laplante admet n'avoir aucun plan B. «Non, je ne sais pas comment...», a-t-il lancé, laissant sa phrase en suspens, le regard dans le vide.

Dans tout le Québec, seul le stade Stéréo Plus de Trois-Rivières pourrait techniquement accueillir les Capitales. Mais les Aigles y disputent déjà leurs matchs locaux.

Le président espère maintenant trouver une voie de communication avec les dirigeants des syndicats pour plaider sa cause. «J'aimerais juste savoir à qui je parle. Parce que cette personne-là doit quand même avoir un gros bon sens à quelque part», a-t-il indiqué, jeudi matin.

***

Congé forcé

Les Capitales (3-3) n'ont pu compléter le balayage des Miners à Sussex County, jeudi soir, tout simplement parce que les deux équipes n'ont pas foulé le terrain. Le troisième match de la série a été annulé en raison du mauvais temps. Il sera repris le 30 juin lors d'un programme double au Skyland Stadium. «J'aurais préféré jouer, c'est sûr. On a eu congé lundi et on a bien joué les deux derniers jours», a réagi Patrick Scalabrini, parlant des victoires de 11-4 et 7-1 contre les Miners (0-7).

La bonne nouvelle : le gérant aura un peu plus de temps pour analyser ses rivaux des trois prochains matchs, les Boulders de Rockland, invaincus en sept rencontres avant celle de jeudi soir à Trois-Rivières. «Sur papier, c'est la meilleure équipe de la ligue, je pense», a dit Scalabrini sans détour. «Oui, ils sont très bons. Mais ils ont joué cinq matchs contre Sussex, qui connaît des difficultés, et leurs deux victoires contre Trois-Rivières ont été acquises par un point», a-t-il nuancé. Brett Lee sera le partant vendredi soir, à Rockland.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer