Les Capitales commencent leurs emplettes cubaines

Le Cubain Yurisbel Gracial a maintenu une moyenne... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le Cubain Yurisbel Gracial a maintenu une moyenne au bâton de ,320 la saison dernière. Le gérant des Capitales de Québec, Patrick Scalabrini, espère qu'il sera de retour en 2017.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gérant Patrick Scalabrini profitera d'un passage à Cuba, cette semaine, pour informer la fédération nationale de baseball de l'endroit de son désir d'aligner à nouveau l'arrêt-court Yurisbel Gracial et le voltigeur Roel Santos avec les Capitales de Québec, la saison prochaine.

Scalabrini s'envolait pour l'île castriste, tôt jeudi matin, avec des membres de l'équipe pour faire découvrir les techniques d'entraînement du baseball cubain à un groupe de jeunes Québécois, une activité en lien avec le partenariat développé entre les Capitales et Cuba au cours des dernières années.

«Nous allons rencontrer les gens de la Fédération de baseball cubain, on va en profiter pour leur soumettre les noms de Gracial, Santos et deux ou trois lanceurs qu'on aimerait avoir. Idéalement, on voudrait aligner trois joueurs cubains en 2017, soit les deux joueurs ayant fini la saison avec nous en 2016 en plus d'un lanceur», expliquait Scalabrini, mercredi, quelques heures avant son départ.

Il a été épaté par le rendement de Gracial et de Santos, en 2016. Le premier a frappé dans une moyenne offensive de ,320 en plus de prendre la relève de son compatriote Yordan Manduley à l'arrêt-court après la perte de celui-ci en raison d'une blessure au dos. Santos, lui, a été une bougie d'allumage au bâton avec sa moyenne de ,301 et ses 23 buts volés, en plus de patrouiller le champ centre avec aisance.

Pour l'instant, la perte de quelques joueurs de l'édition 2016 cause à Scalabrini plus de soucis que l'attente d'une confirmation cubaine.

Le receveur Maxx Tissenbaum a récemment été mis sous contrat par les Rockies du Colorado et ne devrait donc pas revenir à Québec, l'été prochain. Le voltigeur Kalian Sams songe à vivre une nouvelle expérience et son retour est douteux. 

La possibilité que Jonathan Malo ne soit pas de retour, comme il le laissait entendre à la fin de la dernière saison, expliquerait l'importance du retour de Gracial au milieu de l'avant-champ. Le premier-but Jordan Lennerton aurait manifesté le désir de passer un autre été à Québec si les portes du baseball affilié ne s'ouvraient pas devant lui. Au monticule, le lanceur/entraîneur Karl Gélinas sera l'un des rares visages connus du personnel.

«Tissenbaum sera difficile à remplacer parce qu'il était un joueur de qualité capable d'évoluer à plusieurs positions. Sa mise sous contrat ne me surprend pas, c'est un receveur d'expérience avec de bons chiffres à chaque saison. Le baseball affilié ne signe pas un gars comme lui pour le retrancher au camp d'entraînement», estimait le gérant.

Scalabrini prévoyait assister au deuxième match de la demi-finale entre Granma et Matanzas, jeudi. Il espérait aussi la tenue d'un sixième match à la veille du retour à Québec pour y amener tout le groupe. Santos et Mandulay s'alignent pour Granma, tandis que Gracial évolue à Matanzas. Chaque équipe mise aussi sur des lanceurs dans sa mire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer