Les projets des Capitales

Un terrain synthétique est dans les rêves à... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Un terrain synthétique est dans les rêves à court terme des Capitales et du président Michel Laplante, qui a également hâte de voir apparaître un deuxième étage sur la populaire terrasse.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La fin d'une saison se veut en même temps le début d'une autre. En marge du bilan de la dernière année qu'ils qualifiaient de «faste», les Capitales de Québec ont mis la table pour 2017 en dévoilant les plans d'une terrasse à deux étages. Le projet d'un terrain synthétique est aussi dans les rêves à court terme du club de baseball de la Ligue Can-Am.

Même si l'élimination de l'équipe remontait au 12 septembre, la direction n'a rencontré la presse que lundi afin de revenir sur la 18e saison de l'histoire. «Si ça n'avait pas été du 4-5 septembre, ça aurait été une saison parfaite», a avoué le président Michel Laplante en parlant de l'écrasement d'hélicoptère ayant coûté la vie à Roberto Bissonnette, chanteur et actionnaire des Capitales.

Les traces physiques de l'accident disparaissent avec le temps, mais la blessure est encore vive dans le coeur de Laplante, qui s'est toutefois remis au boulot après son retour à la maison. Il a retrouvé un clan plus uni que jamais au Stade municipal.

«Je pense que cela a regroupé toute l'équipe et il faut en tirer du positif. Bob avait des idées, et ça nous fait réaliser encore plus l'urgence de les réaliser parce qu'on se rend compte que la vie ne tient qu'à un fil. Bob a légué sa rigueur et sa passion, on va aller vers l'avenir de cette façon», a expliqué Laplante devant employés, partenaires, partisans et médias.

Pour la première fois, plus de 20 000 visiteurs ont envahi la terrasse de la ligne du troisième but en 2016, d'où la décision d'ajouter un deuxième étage à la portion qui longe la clôture près de l'enclos des releveurs. Au total, le Stade municipal a accueilli 152 880 spectateurs, soit le nombre le plus élevé depuis 2012.

Astres bien alignés

«Pour une rare fois, nous sommes parvenus à tout réunir : la performance sur le terrain, la satisfaction des amateurs, la température, etc. Nous avons vécu un été exceptionnel, il y avait beaucoup de touristes en ville et on dirait qu'ils semblaient être plus au courant qu'on existait. Les Capitales sont de plus en plus connus, ça nous donne une poussée pour l'avenir et on veut développer d'autres thématiques avec les différentes régions du Québec.»

Les Capitales n'ont jamais été une organisation à multiplier les profits, mais le bilan financier pourrait fort bien être positif lors de la fermeture des livres, le mois prochain.

«Ça ne veut pas dire qu'on fait des millions de dollars, nous aurons à peine la tête sortie de l'eau. Mais ça pourrait nous permettre de réaliser des projets», notait-il.

L'installation d'une surface synthétique est l'un de ceux-là. Et plus tôt que tard, espère Laplante, qui estime se rapprocher de son objectif chaque jour. Il s'agirait d'un chantier de 2 à 3 millions $.

«Jacques Tanguay m'a toujours dit de voir à long terme, et ça veut dire de s'occuper de la base. Pour les Capitales, ce n'est pas essentiel d'avoir un terrain synthétique, mais pour les 4000 jeunes joueurs de baseball mineur, ça l'est. Présentement, le stade sert pendant 480 heures, alors qu'il y a 2000 heures disponibles. Ça permettrait de disputer des tournois régionaux, provinciaux ou nationaux, de jouer au-delà du 9 septembre comme on l'a fait cette année. Le plus tôt que le projet se réalisera, le mieux ce serait», espère l'homme de baseball.

Série internationale à quatre pays?

Michel Laplante se rendra bientôt à Cuba afin de poursuivre le partenariat développé avec les dirigeants de la Fédération cubaine de baseball. Mais avant, il s'arrêtera à New York le 17 octobre, où les gouverneurs de la Ligue Can-Am pourraient voter pour l'élargissement de la série internationale de deux à quatre pays. «En plus de Cuba et du Japon, deux autres pays ont manifesté l'intention de se joindre à nous. Il faut regarder si cela est faisable au plan financier et voir s'il est possible d'agencer les calendriers», a-t-il souligné sans nommer les nouvelles équipes nationales en question. Par ailleurs, les Capitales devraient encore aligner des joueurs cubains en 2017, et s'il n'en tenait qu'à Patrick Scalabrini, l'arrêt-court Yurisbel Gracial et le voltigeur Roel Santos reviendraient à Québec. «Ils ont adoré l'expérience et je leur ai dit que je voulais les ravoir. On va aller à Cuba, fin octobre, et je vais le dire aux autorités. Idéalement, j'aimerais compter sur trois joueurs cubains», a indiqué le gérant des Capitales qui sera bientôt le père d'un deuxième enfant.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer