En vacances malgré le brio de Gélinas

Le lanceur partant des Capitales, Karl Gélinas, a... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le lanceur partant des Capitales, Karl Gélinas, a été magistral pendant sept manches, lundi soir, face aux Boulders de Rockland, mais la relève de la troupe québécoise a bousillé son bel effort.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La saison des Capitales est terminée. En s'inclinant 3-2 après un retrait en fin de neuvième manche face aux Boulders de Rockland, lundi à Ponoma, la formation québécoise a ainsi raté son rendez-vous en finale de la Ligue Can-Am de baseball indépendant pour une troisième année d'affilée.

En avance 2-0 dans cette demi-finale, les Capitales ont échappé les trois derniers matchs disputés au Palisades Credit Union Park pour rentrer à Québec au lieu de prendre la direction d'Ottawa, où les Champions attendaient de connaître l'identité de leurs adversaires dans la finale qui se met en branle dès mardi.

«Nous sommes extrêmement déçus, on a l'impression d'avoir laissé tomber beaucoup de monde. Avec tout ce qu'on avait vécu à Québec lors des deux premiers matchs en raison des circonstances, on était très confiant en arrivant ici et on pensait que de belles choses s'en venaient, mais ce n'était pas écrit», a dit le gérant Patrick Scalabrini, joint au téléphone après l'élimination des siens.

Un simple de deux points de Mike Fransoso avec les buts remplis après un retrait en fin de neuvième a permis aux Boulders de retourner en finale pour la première fois depuis leur conquête de 2014. 

Une manche plus tôt, ils avaient créé l'égalité à la faveur d'un circuit en solo de Junior Arroyo aux dépens du releveur Shaun Ellis. Le releveur numéro 1 des Capitales, qui a encaissé le revers, était aussi le responsable des deux coureurs venus croiser le marbre en neuvième, même s'il avait cédé sa place à Adrian Garza à ce moment. Sa sortie portait ombrage à une performance magistrale de Karl Gélinas, dominant pendant sept manches, lui qui n'a donné que deux coups sûrs et retiré neuf frappeurs au bâton.

«Karl a été magique, il s'est levé en vrai leader en essayant de la gagner à lui seul. Mais lorsqu'un lanceur est en plein contrôle comme ça, l'adversaire est très content d'affronter peu importe qui s'amène après lui et ils ont fait payer Ellis. Le plan était d'utiliser Karl pendant sept manches et Ellis pour deux», expliquait-il au bout du fil.

Shah opportuniste

Les visiteurs sont passés à un cheveu de l'emporter, puisqu'ils avaient repris les devants 2-1 en début de neuvième grâce à un simple productif d'Asif Shah, qui jouait à la place de Marcus Knecht, blessé depuis la première victoire émotive de mercredi dernier.

Les Capitales tentaient d'accéder à la grande danse pour la première fois depuis leur conquête de 2013, dernière en date. Ils perdaient une demi-finale en cinq matchs pour la deuxième fois de suite, les Jackals du New Jersey leur ayant fait le coup en 2015. «Celle-ci est beaucoup plus douloureuse que notre défaite en cinq matchs de l'an dernier parce qu'on était tellement proche. À 2-1, on y croyait même s'il y a toujours un petit doute, on n'était qu'à trois retraits de la victoire, mais on n'a pas été capable d'aller la chercher en bout de ligne. Dommage qu'on n'ait pas donné plus de support à Karl, et si c'était le dernier match professionnel de [Jonathan] Malo, c'est décevant de le laisser tomber comme ça», a noté le gérant.

Bob Bissonnette en chapelle ardente au Stade municipal

Roberto «Bob» Bissonnette sera exposé en chapelle ardente au Stade municipal de Québec, jeudi et vendredi, où les familles recevront les condoléances du public à la suite de son décès accidentel, le dimanche 4 septembre, au Nouveau-Brunswick. Des funérailles privées suivront ultérieurement pour sa famille, ses amis personnels et anciens coéquipiers. Le public pourra donc venir saluer la mémoire de ce marchand de bonheur ayant égayé plusieurs soirées du Stade municipal par sa musique, ses chansons et son sourire au fils des ans. Il était depuis cette saison l'un des actionnaires des Capitales de Québec. Pour l'occasion, les portes du Stade s'ouvriront pour lui jeudi de 14h à 17h et de 19h à 22h, ainsi que vendredi de 9h à 11h et de 12h à 15h. La famille suggère de compenser l'envoi de fleurs par un don au Petit Répit (325, rue des Oblats, Québec, G1K 1R9), un organisme venant en aide aux familles ayant des enfants handicapés.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer