Un autre record pour Boucher

Kenny Bryant a réussi à voler le deuxième... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Kenny Bryant a réussi à voler le deuxième coussin à la troisième manche.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Champions d'Ottawa ont encore eu le numéro des Capitales de Québec en l'emportant 4-1, vendredi, devant une foule imposante au Stade municipal.

Pendant que Sébastien Boucher faisait tomber un autre record de la Ligue Can-Am, les Champions accédaient aux séries éliminatoires pour la première de leur jeune histoire. «Chaque fois qu'on atteint les séries, c'est un moment spécial, mais on ne veut pas se contenter de cela. Je suis tellement fier de cette équipe, les gars m'ont donné leur 100 % toute la saison. Ils savent aussi qu'on n'a pas atteint le but ultime. Et une fois qu'on est qualifié, on ne sait pas ce qui peut survenir. Espérons qu'on poursuivra notre élan victorieux», disait le gérant Hal Lanier, en félicitant tous ses joueurs dans le vestiaire.

Les Champions, qui rejoignent ainsi New Jersey, Rockland et Québec dans le carré d'as, ont maintenant remporté 9 des 15 affrontements entre les deux équipes qui se reverront à six reprises d'ici à la fin de la saison régulière, le lundi 5 septembre.

Avec cette sixième défaite de suite contre Ottawa, les Capitales ne détiennent plus qu'une partie d'avance sur leurs rivaux canadiens au troisième rang de la Ligue Can-Am. Mine de rien, la troupe dirigée par Patrick Scalabrini a perdu six de ses sept dernières rencontres.

«Mon attention était surtout sur les derniers ajouts à faire à l'alignement, mais je regarde aussi le classement. On ne veut pas finir quatrièmes, on veut éviter New Jersey et on cherche à obtenir l'avantage du terrain quelque part. On ne veut pas trop en échapper contre Ottawa, mais on a encore été dominés par l'un des très bons lanceurs de la Ligue», résumait le gérant Patrick Scalabrini.

Le vétéran Boucher, qui avait fracassé le record pour le plus grand nombre de coups sûrs (752) en carrière dans la Ligue Can-Am, dimanche, a de nouveau inscrit son nom dans le grand livre en obtenant un 80e but sur balles de la saison, en sixième manche. Une gracieuseté de Sean Gleason (1-2), qui a malgré tout offert son meilleur départ depuis son arrivée à Québec.

«Je n'ai pas couru après ce record, il a été réalisé en raison de mon approche au bâton. Les gars m'ont quand même demandé si j'allais m'empêcher de m'élancer, ce n'est jamais mon intention de faire ça», indiquait celui qui avait aussi fait tomber les records de points comptés et produits en carrière dans la Can-Am, cette saison.

Les Champions frappent tôt

Les Champions avaient frappé tôt, deux doubles de Daniel Grauer et Adron Chambers en deuxième leur ayant procuré une avance de 2-0. Les Capitales ont mis fin à une disette de 13 manches dans cette série en inscrivant un premier point, en cinquième, grâce à un simple productif d'Adam Ehrlich auteur de trois des six coups sûrs des siens.

Mais en sixième, l'ancien des Capitales Matt Helms a redonné une priorité de deux points aux visiteurs à l'aide d'un circuit en solo et Boucher a ajouté un point d'assurance avec un simple en neuvième. Daniel Cordero (10-3) a été impeccable au monticule pour les vainqueurs.

Le troisième match de la série est présenté samedi (18h) et opposera Jordan Mills (5-0) à Austin Chrismon (8-3).

Le vétéran Reyes à la rescousse

Tout juste avant l'heure limite pour effectuer les derniers changements à leur alignement, les Capitales ont mis sous contrat deux lanceurs, vendredi, afin de combler une lacune dans la rotation des partants.

Le gérant Patrick Scalabrini se réjouissait de l'acquisition de Jorge Reyes, un droitier d'expérience de 28 ans qui a lancé 275 manches au niveau AAA dans les filiales des Padres et des Braves. L'Américain n'aura mis que deux saisons avant d'atteindre le AA et trois pour faire le saut dans le AAA. Il sera utilisé comme partant dès son arrivée, tout comme Reinaldo Lopez, qui doit débarquer en ville en début de semaine. Après le match de vendredi, Patrick Scalabrini devait libérer un joueur pour lui faire une place.

Le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini... - image 3.0

Agrandir

Le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini

«Ça va changer le visage de notre rotation, qui était notre faiblesse. Il s'agit de deux lanceurs d'expérience. Sur papier, on vient de s'améliorer. Ça va nous permettre de retourner Jordan Mills dans l'enclos des releveurs, d'utiliser Jasvir Rakkar comme troisième ou quatrième partant et d'enlever un peu de pression à Karl [Gélinas]», expliquait le gérant qui avait jusqu'à minuit pour bouger.

Il y a deux jours, Scalabrini n'avait aucune idée de l'existence de Reyes, qui a conservé une fiche de 5-4 (4,62) en Ligue du Mexique, cette saison. Il lui a été recommandé par le releveur Adrian Garza, qui a aussi joué au Mexique. Garza a aussi contribué au recrutement de son frère cadet, Alexis, un lanceur recrue qui se joindra à la relève.

«Pour le moral des troupes, ça fait du bien d'acquérir du renfort et un lanceur comme Reyes parce que la perte de [Martire] Garcia avait fait mal», ajoutait Scalabrini, qui avait déniché la veille Tanner Nivins, un frappeur droitier et voltigeur de gauche, et l'avant-champ recrue vénézuélien William Salas.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer