Une victoire qui fait du bien

Yurisbel Gracial a fait sa part pour aider... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Yurisbel Gracial a fait sa part pour aider à vaincre la bête noire des Capitales, les Jackals du New Jersey, qui les avaient balayés à deux reprises plus tôt cette saison. L'arrêt-court a frappé trois coups sûrs en quatre apparitions et a produit un point en plus d'en marquer un lui-même.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tirant de l'arrière pendant pratiquement toute la soirée, les Capitales ont refusé de s'avouer vaincus, arrachant une victoire de 6-5 en fin de neuvième manche pour éviter le balayage face aux Jackals du New Jersey, jeudi au Stade municipal.

Une victoire qui fait du bien pour les Capitales? «Mets-en», lançait un Patrick Scalabrini radieux. Le gérant n'avait pas le classement en tête. Simplement qu'après avoir été balayés à deux reprises par les Jackals plus tôt cette saison, les Capitales avaient besoin de terminer sur une note positive la série contre leurs bêtes noires.

Si le match était enlevant, les Capitales n'ont pas gagné de la façon la plus sexy qui soit. Avec une marque de 5-5 et deux retraits en fin de neuvième manche, une erreur du joueur de deuxième but des Jackals, Johnny Bladel, a permis à Adam Ehrlich de croiser le marbre pour mettre fin au match, soulevant la foule du Stade municipal.

À son deuxième départ dans l'uniforme des Capitales, Sean Gleason ne l'a pas eu facile, accordant pas moins de 15 coups sûrs en sept manches. Le vétéran lanceur a néanmoins été capable de limiter les dommages à cinq points accordés.

«Gleason est sorti en bulldog et il s'est battu. J'ai aimé ce que j'ai vu de lui parce qu'il nous a permis de rester dans le match et nous a donné sept manches», a expliqué Scalabrini, qui ne disposait que de deux releveurs pour la rencontre.

Remontée méthodique

Mais c'est surtout l'offensive des Capitales qui était bien décidée à ne pas perdre un quatrième match de suite face aux Jackals. En retard 4-1 en milieu de cinquième manche, les locaux ont méthodiquement entamé une remontée à force de coups sûrs opportuns, les huitième et neuvième frappeurs de l'alignement, Yurisbel Gracial et Adam Ehrlich, mettant la main à la pâte.

«On a amorcé le match de façon atroce, on a bousillé des opportunités. On avait l'air d'une équipe défaite avant même le début du match. Puis tranquillement, les gars ont commencé à avoir des présences au bâton de qualité et des meneurs se sont levés», a résumé Scalabrini.

Ce dernier était très détendu en fin de match, mais ce n'était pas le cas une heure plus tôt. Sur un jeu sur lequel les Capitales auraient pu égaler la marque à 5-5, en fin de septième, l'arbitre au premier but a plutôt déclaré Kalian Sams retiré sur un relais serré.

Au grand plaisir des partisans au Stade municipal, le gérant a piqué une longue et expressive colère à l'officiel Cody Cummings, qui l'a, sans surprise, expulsé de la rencontre. «C'est en partie en raison de la décision, en partie la situation et en partie ma relation avec lui», a reconnu le pilote des Capitales.

«Ça prenait quelque chose aujourd'hui. Le moment était le bon et on était un peu amorphes depuis le début de la série. Je suis deux en deux cette année lorsque je suis expulsé», a lancé Scalabrini sourire en coin.

Les Capitales se dirigent maintenant du côté de Rockland, où ils disputeront un programme double, vendredi soir. Jasvir Rakkar et Mark Smyth obtiendront le départ pour Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer