Les Capitales s'éloignent du premier rang

Une consolation lors de la défaite de 4-2... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Une consolation lors de la défaite de 4-2 des Capitales, mardi: Jonathan Malo (à gauche) a frappé son 500e coup sûr avec la formation québécoise.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La septième manche a coûté cher aux Capitales, mardi. Ils ont vu les Jackals du New Jersey y inscrire trois points pour se faufiler avec une victoire de 4-2, au Stade municipal. Seul moment de réjouissance pour les locaux : Jonathan Malo a frappé son 500e coup sûr avec la formation québécoise.



La troupe de Patrick Scalabrini s'éloigne donc du premier rang de la ligue Can-Am. Les Jackals (46-28) détiennent maintenant trois matchs de priorité sur Québec (42-30).

Les six premières manches de ce deuxième affrontement d'une série de quatre ont pris des allures de duel de lanceurs entre Karl Gélinas (6-4) et Matt Parish (6-0). Les deux hommes n'y ont accordé qu'un point chacun, celui des Capitales étant le résultat d'un simple de Kalian Sams.

Mais le ciel est tombé sur la tête de Gélinas en début de septième. Dvontrey Richardson a d'abord cogné un circuit en solo qui a dévié sur le dessus de la clôture. Puis le dangereux Michael O'Neill a frappé un faible simple à travers le monticule. Deux coureurs ont marqué sur le jeu.

Gélinas frustré

Gélinas cachait mal sa frustration dans le bureau des entraîneurs, après le match. «À part le circuit, les autres points ont été faits sur des balles qui avaient des yeux. Des bons lancers, tu bats les frappeurs et la balle trouve un trou. C'est frustrant, c'est fâchant, mais il n'y a pas grand-chose qu'on peut faire», a-t-il pesté.

Tout ça alors que l'offensive des Capitales n'est jamais parvenue à solutionner l'énigme Parish, une recrue sans grande puissance qui connaît une saison du tonnerre. «Il a lancé sur les coins tout le match, a remarqué Scalabrini. Les gars avaient de la misère avec leur timing, ils ne voyaient pas bien sortir la balle.»

«C'est sûr que ça met un peu plus de pression», a dit Gélinas du manque d'attaque des siens. «Chaque lancer est d'autant plus important à ce moment-là. T'as moins de marge d'erreur. Ça fait une couple de matchs que c'est comme ça.»

La fiche des Capitales contre les Jackals est maintenant de 4-11 cette saison. Ils ont pourtant une fiche gagnante contre les quatre autres formations de la Can-Am. «Il va falloir trouver une façon de les battre, a indiqué Scalabrini. Je ne suis pas débiné complètement, mais j'ai hâte qu'on en démontre un peu plus contre New Jersey.»

500e coup sûr de Malo

Les 3509 spectateurs ont pu crier leur joie en fin de septième. Jonathan Malo a poussé son compteur personnel à 500, une solide claque dans la gauche bonne pour un point.

Le Québécois avait oublié qu'une seule réussite lui manquait afin d'atteindre ce plateau. «Je suis arrivé au premier et [l'instructeur] Mike [Provencher] me dit : "hey, félicitations!" Et là j'ai allumé. La foule était vraiment bruyante. C'était un bon moment. [...] Ça représente que... ça fait longtemps que je suis ici!» a rigolé le joueur d'inter, qui achève sa cinquième saison chez les Capitales.

Au final, ceux-ci ont frappé huit coups sûrs, un seul de moins que les Jackals. Gélinas a lancé sept manches. Il a accordé quatre points mérités et retiré six frappeurs au bâton. Jordan Mills et Ryan Leach ont bien fait en lançant chacun une manche en relève.

Sheldon McDonald (2-6) sera le partant des Capitales mercredi lors du troisième match de cette importante série.

Sur le losange

Roel Santos (1) a fait un retour au... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Roel Santos (1) a fait un retour au jeu, mardi soir.

Le Soleil, Erick Labbé

Roel Santos était de retour au jeu, mardi, mais son compatriote cubain Yurisbel Gracial l'a remplacé à l'infirmerie. Le joueur d'avant-champ a un petit bobo à la hanche. Rien de trop grave, toutefois. Quelques jours de repos devraient lui suffire pour retrouver la forme. De son côté, Santos a raté deux matchs en raison d'une blessure au pouce... En plus du nouveau Sam Brunner, Patrick Scalabrini est sur le point d'embaucher deux autres lanceurs dont il a préféré taire l'identité, mardi. L'un aurait déjà dit oui, reste les questions de paperasse à régler. L'autre doit donner une réponse mercredi... Le gérant n'a pas encore voulu nommer le joueur qui écopera avec l'arrivée de Brunner. Celui-ci n'a pas encore officiellement signé son contrat... Solide depuis son arrivée, le releveur recrue Mark Smyth sera utilisé comme partant lors du premier match d'un programme double contre les Boulders, vendredi à Rockland.  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer