Un premier départ de qualité pour Garcia

Le nouveau lanceur des Capitales Martire Garcia... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le nouveau lanceur des Capitales Martire Garcia

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La performance d'un lanceur partant passe souvent inaperçue dans un festival offensif, mais le premier départ du nouveau venu Martire Garcia avait un petit côté rassurant. Appuyé par une attaque de 12 coups sûrs, le gaucher dominicain a bien fait pendant cinq manches dans une victoire de 10-8 des Capitales de Québec aux dépens des Champions d'Ottawa, mercredi, devant 3120 spectateurs au Stade municipal.

Les Capitales l'emportaient ainsi une cinquième fois en sept matchs contre leurs rivaux canadiens, mais ce qui devait être un gain relativement facile s'est compliqué puisque les visiteurs d'Ottawa n'ont jamais lâché prise, même s'ils tiraient de l'arrière 5-0 après deux manches et 8-2 après six tours au bâton.

Le gérant Patrick Scalabrini n'a donc pas eu le choix de puiser dans sa courte relève, utilisant son releveur numéro 1 Jon Fitzsimmons pour sauvegarder la victoire une 13e fois depuis qu'il occupe ce rôle.

«Même à 10-4, «Fitz» aurait lancé, c'est plutôt [Shaun] Ellis que je ne voulais pas utiliser parce qu'il avait lancé mardi. J'ai été très impressionné par Garcia, ça paraît qu'il a de l'expérience et il lançait plus fort qu'à sa sortie à Trois-Rivières. On voulait le limiter entre 50-60 lancers, mais on l'a étiré [72 lancers] à cinq manches pour lui permettre d'avoir la victoire», a expliqué le gérant Patrick Scalabrini. Garcia n'a donné que quatre coups sûrs et un point en cinq manches, n'accordant pas de but sur balles, tout en obtenant trois retraits au bâton. Les sept autres points des visiteurs ont été portés aux fiches de Mac Acker, Ryan Leach et Jordan Mills.

«J'étais un peu nerveux, c'était mon premier match ici. Le gars en haut [Dieu] m'avait dit d'être concentré, de bien lancer. C'était mon premier départ depuis 2011, je me sentais bien. Je suis heureux d'être ici, je n'avais pas de travail en République dominicaine, et quand Patrick Scalabrini m'a offert ce poste, tout le monde chez moi était ravi», a confié le gaucher.

L'ancien des Capitales Derrick Pyles a mené la charge pour les Champions avec quatre coups sûrs, dont trois doubles. Le voltigeur Kenny Bryant a aussi laissé sa marque avec trois points produits, dont deux sur un double dans une huitième manche ayant vu l'instructeur des lanceurs Billy Horn et le troisième-but cubain Donal Duarte être expulsés par l'arbitre du marbre, Joe Steigner.

Tourner la page

«Notre banc se plaignait de sa zone des prises, ça été un match difficile pour lui des deux côtés, mais ça ne leur a pas fait aussi mal. On n'a jamais lâché par contre, mais la deuxième manche de cinq points n'a pas aidé. Ils [les Capitales] ont bien frappé, mais on a commis quelques erreurs [dont l'une du premier-but Alexander Malleta] qui ont prolongé la manche. Il faut tourner la page et revenir en force pour bien finir la série», a résumé le gérant des Champions, Hal Lanier.

À l'attaque pour Québec, le receveur Adam Ehrlich a connu un match de rêve, produisant quatre points à l'aide de deux doubles. Jordan Lennerton n'a pas été en reste, produisant deux points à l'aide d'un circuit (6e) en septième. Yeicok Calderon s'est aussi distingué avec trois coups sûrs.

Pour le troisième match de la série, jeudi, l'as de la rotation des Capitales Karl Gélinas (6-1) affrontera Austin Chrismon (3-3), invité la veille au match des étoiles de l'Association américaine.

Le vétéran Cubain Alexander Malleta, des Champions d'Ottawa... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Le vétéran Cubain Alexander Malleta, des Champions d'Ottawa

Le Soleil, Erick Labbé

Malleta encense Gurriel

Le vétéran Cubain Alexander Malleta (photo) n'a pas été surpris de voir son compatriote Yulieski Gurriel signer un pacte d'une valeur de 47,5 millions $ (en devises américaines) avec les Astros de Houston. «Il est un très bon joueur, c'est à son niveau. Peu importe l'équipe qui l'aurait mis sous contrat, ça lui aurait fait un joueur de très haut calibre», a confié le premier-but de 39 ans. Le frappeur gaucher est l'un des deux joueurs de Cuba à s'aligner avec les Champions, l'autre étant le troisième-but Donal Duarte. Avant le match de mercredi, Malleta frappait dans une moyenne de .248 avec trois circuits et 24 points produits. «Je suis chanceux d'avoir été choisi pour venir jouer ici. La différence, c'est la puissance des lanceurs, il m'a fallu une période d'adaptation et le gérant a fait preuve de patience envers moi. Mon objectif est toujours le même : avoir de bons résultats pour être rappelé la saison suivante», a raconté celui qui ne songe pas à la retraite malgré l'approche de la quarantaine.

Sur le losange

Le voltigeur Kalian Sams n'a pas effectué de retour au jeu, mercredi, même qu'il devra patienter jusqu'à vendredi pour reprendre son poste chez les Capitales... Le gérant des Champions nous a raconté ne pas hésiter à vanter les mérites de certains joueurs à ses contacts du baseball affilié. «Je mousse même la candidature de ceux qui ne jouent pas pour moi. J'ai beaucoup de respect pour les joueurs, je traite ceux de la Ligue Can-Am de la même façon que je traitais Nolan Ryan avec les Astros», racontait Hal Lanier à propos de l'ex-lanceur membre du Temple de la renommée du baseball... Francisco Rodriguez a réussi un match complet dans la victoire de 10-2 de Sussex County contre Rockland, mercredi après-midi, mais ce sont les 147 lancers effectués qui faisaient jaser au Stade municipal.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer