Une manche gâche la soirée

Sheldon McDonald a encaissé le revers dans le... (Le Nouvelliste, Andréanne Lemire)

Agrandir

Sheldon McDonald a encaissé le revers dans le premier match, lui qui a été trop généreux avec les frappeurs des Aigles en première manche.

Le Nouvelliste, Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une première manche désastreuse en fin d'après-midi a coûté une soirée parfaite aux Capitales, samedi, dans un programme double contre les Aigles, à Trois-Rivières. Avant de remporter le deuxième duel 5-1, l'équipe de Patrick Scalabrini s'était inclinée 4-3 dans le premier.

Rejoint en fin de soirée, le gérant de l'équipe québécoise n'a pas caché sa déception. «Je ne suis pas satisfait du tout de notre premier match, a indiqué Scalabrini. Ils [les Aigles] ne jouaient pas bien non plus. On dirait qu'ils ont essayé de nous donner la victoire, et on ne l'a pas pris. On a raté plein de chances de revenir dans le match.»

Profitant de deux erreurs des locaux, les Capitales menaient 1-0 après leur premier tour au bâton de la journée. Mais Québec a ensuite fait de beaux cadeaux à ses hôtes. Le lanceur Sheldon McDonald (2-4) a atteint ses deux premiers adversaires. Il a ensuite accordé trois coups sûrs consécutifs. C'était déjà 2-1. Deux frappeurs plus tard, le joueur d'arrêt-court Yurisbel Gracial a vu un faible roulant lui passer entre les jambes sur une possible balle à double-jeu qui aurait mis fin à la manche. Cette erreur a permis aux Aigles d'ajouter deux points.

C'est tout ce dont avait besoin le partant des Aigles, Ryan Bollinger (1-6). Il a certes cédé des simples productifs à Jordan Lennerton et à Roel Santos, mais il a surtout été intraitable lorsque la situation l'exigeait. En début de troisième manche, il a tour à tour retiré Yeicok Calderon et Yurisbel Gracial sur des prises avec les buts remplis et un retrait. Gracial n'a pas apprécié le décision de l'officiel, le lui a fait savoir et a été expulsé du match dans la foulée.

McDonald s'est repris de belle façon. Il a finalement lancé les six manches, n'accordant que cinq coups sûrs. Mais c'était trop tard.

«La bonne nouvelle, c'est qu'on a bien rebondi», a ajouté Scalabrini.

Le Gélinas habituel

Car dans la deuxième partie, Karl Gélinas (6-1) avait son étoffe habituelle. Il a dispersé quatre coups sûrs et deux buts sur balles, en route vers sa cinquième victoire à ses cinq derniers départs.

Au bâton, Yeicok Calderon (un double, un simple et un point produit), Lachlan Fontaine (deux simples et deux points produits) et Yurisbel Gracial (un triple et deux points produits) ont mené l'attaque des gagnants.

Jon Fitzsimmons est venu conclure la soirée, mais il a accordé deux buts sur balles au passage, fait inhabituel en cette saison de quasi perfection.

Cette victoire permet aux Capitales de demeurer au premier rang de la Ligue Can-Am, un demi-match devant les Boulders de Rockland. «C'est une fierté, on veut être premiers», a dit Scalabrini, soulignant l'importance du classement.

NOTES : Les Cubains Yurisbel Gracial et Roel Santos ont reçu leur visa de travail canadien, ce qui leur permet désormais de traverser la frontière américaine... Pour dépanner, les Capitales ont embauché un ancien joueur des Aigles, Kori Melo, qui a fait son apparition au deuxième-but à mi-chemin de la première rencontre, samedi... Jasvir Rakkar (5-1) sera le lanceur partant des Capitales dans le troisième match de la série, dimanche après-midi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer