Une 8e série victorieuse historique pour les Capitales

Jonathan Malo a connu une série remarquable dans le... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Jonathan Malo a connu une série remarquable dans le rectangle des frappeurs, cognant en lieu sûr 10 fois en 12 présences. Il a en outre produit deux points, puis en a marqué trois.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Capitales ont ajouté un nouveau chapitre à leur glorieuse histoire à Trois-Rivières jeudi, en défaisant les Aigles par la marque de 12-6, au Stade Stéréo Plus. En remportant cette huitième série consécutive en saison régulière, les hommes de Patrick Scalabrini ont inscrit une nouvelle marque d'équipe qui sera difficile à améliorer.

Malgré tous leurs succès passés, les Capitales n'étaient jamais parvenus, jusqu'à maintenant, à aligner une séquence gagnante comme celle amorcée depuis le balayage subie aux mains des Jackals, au New Jersey, au début de juin. Fouettés dans leur orgueil, les locataires du Stade municipal avaient par la suite enlevé les honneurs de séries contre Rockland, Ottawa (2 fois), Cuba, Sussex (2 fois), l'Île de Shikoku et finalement Trois-Rivières. 

«Je suis heureux d'apprendre ça!» a lancé d'entrée de jeu le gérant Patrick Scalabrini. «On joue très bien depuis notre balayage au New Jersey. Ça montre qu'on a une belle profondeur, que tout le monde participe à ce succès-là. Très content de l'équipe qu'on a en ce moment», a poursuivi le gérant.

C'est dans un match en deux temps que sa troupe a concrétisé l'exploit, jeudi. Elle menait 1-0 en fin de deuxième quand le partant Jasvir Rakkar, qui a connu un autre excellent départ, a commis ses seules bévues du match. Le droitier de 25 ans a échappé des balles à Daniel Mateo et Connor Crane (2 pp), qui les ont expédiées de l'autre côté de la clôture du Stade Stéréo Plus, propulsant les Aigles en avant 3-1.

Domination totale

«À part cette manche-là où il a été un peu généreux, personne ne s'est rendu sur les buts. Ç'a été une domination totale. Il a neuf retraits sur trois prises aussi. Ç'a été vraiment un très bon match de sa part», a estimé Scalabrini, au sujet de son partant, qui a limité l'adversaire à trois points et quatre coups sûrs en sept manches.

Profitant des ennuis des artilleurs des Aigles Max Schonfeld et Edilson Alvarez, les Capitales ont ensuite inscrit trois points consécutifs sur des buts sur balles, alors que les coussins étaient remplis, et repris les devants 4-3, en début de quatrième.

Une poussée de cinq autres points en cinquième, l'oeuvre de Marcus Knecht (1 pp), Yurisbel Gracial (2 pp) et Yeicok Calderon (1 pp et 1 point marqué sur une erreur), contre les releveurs Omar Duran et David Leblanc, a mis le match hors de portée de Trois-Rivières.

«[Les buts sur balles en quatrième], ç'a été le tournant du match. Malgré ça, c'est resté serré jusqu'à temps qu'on ouvre la machine, tard en huitième. Un match étrange, mais on va le prendre comme ça. Du côté de nos frappeurs, il y a quelques gars qui ont eu des matchs spectaculaires», a noté Scalabrini au sujet des Gracial (3/6, 2 pp), Lennerton (3/5, 1 pp), Knecht (3/6, 4 pp), Tissenbaum (2/5, 1 pp) et particulièrement Malo.

Le vétéran a connu une série remarquable dans le rectangle des frappeurs, cognant en lieu sûr 10 fois en 12 présences. Il a en outre produit deux points, puis en a marqué trois.

«Malo est une sur un nuage, en ce moment. Il n'a été retiré que deux fois dans la série. C'est le genre de séquence heureuse pour un frappeur que, lorsque ça arrive, tu ne peux pas expliquer pourquoi exactement. Il va très bien», a constaté Scalabrini.

Un simple de Brown contre le releveur Jordan Mills a ravivé les espoirs des Aigles et réduit la marque 9-4, en fin de huitième. Mais une autre poussée de trois points des Capitales, en début de neuvième, a sapé leurs efforts de remontée. Dans une cause perdue, la bande de Pierre-Luc Laforest allait inscrire deux derniers points, sur un simple de Yeixon Ruiz et un sacrifice de Ryan Brockett, en fin de manche. 

Les Capitales rentrent à la maison où ils amorcent une importante série pour le premier rang de la Can-Am face aux Jackals du New Jersey. Se maintenant toujours en tête, 1,5 match devant la troupe de Joe Calfapietra, Québec aura fort à faire, puisqu'elle s'en va à la guerre avec la fin de sa rotation. Deryck Hooker obtient le départ de vendredi et Trevor Gretzky pourrait effectuer un retour au jeu.

«Je m'attends à une série très difficile. De un, parce qu'ils jouent très bien eux aussi en ce moment. Et de deux, parce qu'on n'aura pas Karl [Gélinas] ou Rakkar sur le monticule. On aurait aimé les affronter avec ces gars-là en partant. Cela dit, on joue très bien à la maison, mais ils sont sur une belle séquence eux aussi. Ça devrait être une bonne série. On aimerait transporter notre séquence à la maison, mais je suis conscient que ce ne sera pas facile...» a laissé entendre le gérant québécois.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer