Les Capitales remportent la série contre l'équipe japonaise

Les joueurs des Capitales revêtaient jeudi le bleu... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les joueurs des Capitales revêtaient jeudi le bleu poudre pour souligner la Fête nationale.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Capitales ont servi une autre leçon de baseball de 8-2 à leurs adversaires du Japon, jeudi soir. Le club de Québec sortait vainqueur d'une sixième série de suite, une première en quatre ans.

La sélection de la ligue indépendante de l'île... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 1.0

Agrandir

La sélection de la ligue indépendante de l'île Shikoku s'est fait servir une autre leçon de baseball par les Capitales jeudi.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Les résidents du Stade municipal ont étalé toute leur puissance de feu dans les deux derniers matchs de cette série japonaise avec trois autres circuits jeudi, après les cinq longues balles de mercredi. Dix-neuf points au total en deux soirs sur 25 coups sûrs, dont 15 pour plus d'un but.

Pendant ce temps, faisant oublier la solide performance de leur lanceur partant de mardi, Yuki Harada, la sélection de la ligue indépendante de l'île Shikoku s'est montrée aussi polie sur le terrain qu'à l'extérieur.

Fantastique d'aller remercier les spectateurs, qui étaient 2305 jeudi, à leur sortie du stade après chaque rencontre, mais la force de frappe a encore manqué contre une formation à l'évidence plus aguerrie.

«Les Capitales sont la meilleure équipe que nous ayons affrontée depuis notre arrivée ici. Pas juste leur défensive, mais aussi leur attaque. Leurs fondamentaux sont vraiment bons, ils se déplacent très bien», a commenté le gérant Terushi Nakashima, après avoir vu la fiche de sa troupe chuter à 6-7. Avant d'arriver à Québec, l'équipe de Shikoku avait croisé le fer avec les trois équipes américaines de la Ligue Can-Am, dans l'ordre Sussex, New Jersey et Rockland.

Deux des héros du match ont justement refusé un contrat dans le circuit indépendant insulaire japonais, l'hiver dernier. Le frappeur de puissance Kalian Sams a claqué une autre bombe, sa troisième en deux soirs, tandis que le lanceur partant Karl Gélinas obtenait sa première victoire depuis le 25 mai.

À son deuxième départ depuis son retour de blessure, le grand droitier québécois a surtout complété sept manches pour la première fois depuis le 10 août, soit à ses sept dernières sorties.

«D'affronter des frappeurs qui sont très agressifs et qui s'élancent sur pas mal tout m'a aidé, a admis l'auteur de 92 lancers. Et comme ils ont moins de puissance, ils te font payer tes erreurs moins cher. Mais en même temps, j'ai fait moins d'erreurs que la semaine passée, j'avais plus d'étoffe et plus de contrôle», s'est réjoui Gélinas, ajoutant n'avoir ressenti aucune douleur.

Circuit de Tissenbaum

L'autre vedette dans la victoire a été le receveur Maxx Tissenbaum. À la fois pour son travail derrière le marbre en duo avec Gélinas et pour son circuit de trois points qui «leur a brisé les reins», a noté le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini. Tout cela au premier match en 11 jours de Tissenbaum, remis d'une blessure à l'épaule.

Cette sixième série consécutive remportée constitue un signe évident du redressement des lanceurs partants, analyse Scalabrini. «On était loin d'avoir cette qualité-là au monticule en début de saison. Et ça démontre surtout qu'on frappe aussi beaucoup plus. En fait, on n'a pas un aspect de notre jeu qui est plus faible. Mais je ne suis pas fou, je sais que ça ne durera pas ad vitam aeternam», relativise le boss.

Échangé la veille par les Capitales, Derrick Pyles a fait bonne impression à son premier match dans l'uniforme des Champions d'Ottawa (17-16), jeudi. Pyles a obtenu deux coups sûrs et produit un point comme frappeur de choix dans une victoire de 5-2 aux dépens des Aigles de Trois-Rivières (6-26).

Pendant ce temps à Québec, l'autre qui jouait son poste avec le retour de Tissenbaum, Yeicok Calderon, a aussi produit un point et cogné deux coups sûrs, deux doubles. Sams, Jonathan Malo et Jordan Lennerton ont également réussi deux coups sûrs chacun.

Sans les Cubains

Les Capitales (21-11) ont levé l'ancre dans la nuit de jeudi à vendredi pour se rendre à Sussex, où ils amorcent vendredi une série de trois matchs face aux Miners (13-20). Québec envoie d'abord au monticule Jasvir Rakkar (3-0, 2,29), puis Deryk Hooker (1-2, 7,16), samedi, et Nate Roe (3-1, 2,90), dimanche.

Pas impossible qu'ils doivent se passer de leurs deux Cubains, l'arrêt-court Yurisbel Gracial et le voltigeur de gauche Roel Santos. Deux partants qui remplissent chacun un rôle-clé dans les succès actuels de l'équipe, autant en attaque qu'en défensive.

Ils attendent d'avoir les bons papiers pour franchir la frontière américaine et n'ont pas grimpé à bord de l'autocar qui a quitté le stationnement du Stade municipal à 2 h.

Le président de l'équipe, Michel Laplante, travaille à obtenir les documents en règle. Si tel est le cas dans la journée de vendredi, Laplante conduira Gracial et Santos au domicile des Miners, qui viennent de se faire balayer par l'équipe nationale de Cuba (6-7).

Défection de Lazaro

La sélection cubaine a en plus essuyé la défection de son voltigeur de droite Lazaro Ramirez, pendant le séjour dans le comté de Sussex. La municipalité d'Augusta, au New Jersey, est située à 80 km de la deuxième plus importante communauté cubaine aux États-Unis après celle de Miami. Le comté de Hudson, sur la rive opposée à New York, est surnommé La Havane sur l'Hudson.

Quant aux étoiles de Shikoku, les Japonais passent la fin de semaine à Trois-Rivières pour trois affrontements face aux Aigles.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer