Fitzsimmons et Roe s'imposent chez les Capitales

Selon Patrick Scalabrini, Jon Fitzsimmons (à gauche) est... (Le Soleil,  Erick Labbé)

Agrandir

Selon Patrick Scalabrini, Jon Fitzsimmons (à gauche) est le meilleur releveur de la Ligue Can-Am. Quant à Nate Roe (à droite), le gérant des Capitales adore sa mentalité de bouledogue.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec sept victoires à leurs neuf derniers matchs, dont trois en quatre contre Cuba, les Capitales de Québec ont profité d'un congé «bien mérité», lundi, à la veille d'une série à Ottawa qui sera beaucoup moins émotive que celle des derniers jours.

Les Capitales se pointeront à Ottawa avec une fiche de 14-9, bonne pour la deuxième position au classement de la Ligue Can-Am avec Jasvir Rakkar (2-0) au monticule. Une partie de leur succès s'explique par le rendement des lanceurs Jon Fitzsimmons et Nate Roe, deux joueurs plutôt méconnus en début de saison.

Le premier a préservé trois des neuf victoires de juin, en plus d'en remporter une, tandis que le second présente une fiche de 3-0 comme partant, lui qui n'était qu'un joueur invité par courtoisie au camp.

«Fitzsimmons est le meilleur releveur de la Ligue jusqu'à présent. Il ne serait pas étonnant de le voir être mis sous contrat par le baseball affilié. Roe, lui, est une surprise très agréable qui affiche une mentalité de bouledogue», a confié l'instructeur des lanceurs T.J. Stanton à leur propos.

Libéré par les Royals de Kansas City, à l'automne 2014, Fitzsimmons a disputé 26 matchs avec les Capitales en 2015, montrant à la fois des signes positifs et un contrôle à améliorer. «Il ne peut pas en faire plus, et s'il continue ainsi, "Fitz" pourrait ne pas être avec les Capitales très longtemps», soupçonne le gérant Patrick Scalabrini.

«Depuis le début de ma carrière, j'ai eu de la misère avec la constance. J'ai corrigé un problème mécanique, l'an passé, et ça me profite, aujourd'hui. Lorsque les Royals m'ont libéré, j'étais furieux, mais j'ai fini par comprendre que mes chiffres n'étaient pas bons et que je n'étais pas un espoir. La prochaine fois, s'il y en a une, je saurai à quoi m'attendre. J'aimerais retourner dans le baseball affilié, mais il ne faut jamais regarder trop loin. Si cela a à se produire, ça arrivera», a confié l'Ontarien de 24 ans qui a préservé la première victoire contre Cuba, vendredi.

Sans emploi il y a un mois

La même journée, Roe remportait le deuxième match de ce programme double. Dire qu'il y a un mois, le natif du New Jersey n'avait même pas d'emploi dans le baseball...

«Il a mérité sa place et ses performances lui permettent de garder son job. Je lui avais dit qu'il pouvait venir au camp, mais que les chances de faire l'équipe étaient minces», a rappelé le gérant des Capitales.

Copain d'une fille de Québec, Roe n'a jamais cessé d'impressionner depuis son arrivée. Fouetté par sa mise de côté à Rockland, tout près de chez lui, il a répondu avec son bras.

«Il n'y avait pas d'attente envers moi à mon arrivée au camp, j'ai su saisir ma chance et je vais continuer de faire de mon mieux. Je savais ce que je pouvais faire, j'en suis à ma quatrième saison, je connais bien le calibre de la Ligue. Tout ce dont j'avais besoin, c'était une petite ouverture et je remercie T.J. et Patrick de m'avoir offert cette chance.»

Outre sa victoire contre Cuba, il a savouré aussi celle contre les Boulders, qui n'ont pas cru bon le ramener après trois campagnes là-bas. «Ça m'a piqué dans mon orgueil, je voulais leur prouver le contraire et ça m'a fait plaisir de les battre. Le fait d'avoir un rôle précis m'aide beaucoup à bien me préparer et je n'ai pas l'impression d'avoir déjà mieux lancé qu'actuellement...»

La semaine de Mac Acker

Le gaucher Mac Acker, des Capitales, a mérité... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 3.0

Agrandir

Le gaucher Mac Acker, des Capitales, a mérité le titre de lanceur de la semaine dans la Ligue Can-Am. 

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

À la faveur de deux victoires dans la période concernée, le gaucher Mac Acker, des Capitales, a hérité du titre de lanceur de la semaine dans la Ligue Can-Am. En 13 manches contre Ottawa et Cuba, il n'a concédé qu'un point (non mérité à sa fiche) et sept coups sûrs. Il montre un dossier de 3-1 et une moyenne de points mérités de 3,06 en cinq départs. «Ma victoire [contre Cuba] n'était pas celle d'un Américain contre leur équipe nationale, je voulais juste l'emporter pour les Capitales. Je ne cache pas qu'il s'agissait d'une occasion unique pour moi de lancer contre eux et ç'a super bien été, j'ai eu beaucoup de plaisir. Et d'en gagner trois sur quatre contre cette formation, ça en dit long sur notre équipe», notait celui qui a raté la première semaine pour terminer sa maîtrise en administration du sport à l'Université de Seattle.

Yulieski Gurriel bientôt dans les majeures

Yulieski Gurriel, le frère de l'ancien des Capitales Yuniesky Gurriel, a obtenu son statut de joueur autonome de la part des ligues majeures, lundi, et possède désormais la liberté de signer avec l'équipe de son choix. Le troisième-but de 32 ans, qui s'est évadé de Cuba avec son jeune frères Lourdes Jen février pour réaliser son rêve, participera bientôt à des camps d'essai privés avec quelques équipes triées sur le volet et n'aura pas à le faire devant les 30 formations, comme d'autres joueurs cubains avant lui. En 15 saisons en Serie Nacional cubaine, le frappeur droitier montre une moyenne cumulative de ,335 avec 250 circuits et 1013 points produits. Il y a quelques années, les rumeurs disaient qu'il aurait pu obtenir un contrat de 50 millions avec les Yankees de New York s'il avait imité plusieurs de ses compatriotes. «Il a été de loin le meilleur joueur cubain ces dernières années», indiquait le gérant des Capitales Patrick Scalabrini, qui n'aurait pas détesté avoir eu ce Gurriel dans son alignement. Les Dodgers de Los Angeles seraient très intéressés par ses services, comme les Yankees, et pourrait faire ses débuts dès le mois d'août.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer