Pas une soirée ordinaire

«J'ai essayé d'approcher ce match comme n'importe quel autre, mais ce n'était... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «J'ai essayé d'approcher ce match comme n'importe quel autre, mais ce n'était pas évident. Sachant que c'était diffusé à la télévision cubaine et qu'il y avait plein de gens au pays qui regardaient, je voulais vraiment être à mon meilleur et que mon équipe offre un bon spectacle.»

Ce commentaire d'après-match est sorti de la bouche d'un joueur avec l'uniforme des Capitales sur le dos. Un Cubain, certes, mais qui porte l'uniforme du club de baseball professionnel indépendant de Québec pour l'ensemble de la saison 2016.

Roel Santos avoue qu'il était nerveux d'affronter ses compatriotes de l'équipe nationale, dont certains sont ses coéquipiers durant la saison cubaine au sein de la formation des Alazanes de Granma.

«J'ai des sentiments ambigus. Je veux gagner pour mon équipe, les Capitales, mais en même temps, j'affronte mes amis, mes frères», a expliqué Santos. Le petit voltigeur, posté au centre jeudi, a été retiré sur un roulant à l'avant-champ en première manche, avant de cogner dans un double-jeu pour mettre fin à la troisième.

Jamais aussi froid

«Je n'aime pas vraiment jouer contre eux, mais il y a un respect mutuel entre nous», a pour sa part affirmé le lanceur Yosvany Torres, à propos de ses compatriotes s'alignant au sein des Capitales, Santos et Yurisbel Gracial. À sa seule apparition au bâton, l'arrêt-court Gracial a frappé un roulant à l'avant-champ.

«Chacun fait son travail, et on joue tous au meilleur de nos capacités», a ajouté Torres, qui admettait n'avoir jamais lancé par temps aussi froid. Le grand droitier de bientôt 36 ans a fait face à 12 frappeurs en trois manches et un tiers de jeu, leur accordant trois coups sûrs et retirant sur des prises Jonathan Malo et Marcus Knecht.

«Malgré le mauvais temps, nous avons bien joué. Mais on était un peu désavantagé par le froid», a analysé le gérant des Cubains, Roger Machado. Il estimait juste la décision des arbitres d'interrompre la rencontre. «Les conditions du terrain n'étaient vraiment pas bonnes. Valait mieux arrêter pour éviter les blessures», a constaté Machado.

Torres a indiqué avoir mis davantage d'effort sur ses échauffements d'avant-match, en plus de devoir se tenir au chaud et détendu entre les manches. «L'objectif est de vivre une bonne expérience, et on espère que la météo et l'état du terrain vont s'améliorer pour demain», a résumé le vétéran artilleur.

Machado a quant à lui dit vouloir faire jouer le plus grand nombre de ses 28 joueurs, recrues et vétérans, toujours dans le but de les préparer à la Classique mondiale de mars 2017.

Wolff croit pouvoir intégrer les Cubains

Le commissaire de la Ligue Can-Am de baseball... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le commissaire de la Ligue Can-Am de baseball Miles Wolff

Patrick Woodbury, LeDroit

Le commissaire de la Ligue Can-Am de baseball indépendant et ex-propriétaire des Capitales de Québec, Miles Wolff, croit qu'il serait possible de faire une place à l'équipe nationale cubaine dans son circuit s'ils en font la demande.

«Je crois que s'ils veulent se joindre à nous, nous pourrons trouver une façon de les intégrer», a déclaré M. Wolff, qui s'était déplacé pour assister au premier match des Cubains contre les Capitales.

Plus tôt cette semaine, le commissaire du baseball cubain et chef de la délégation cubaine, Heriberto Suarez Pereda, avait déclaré qu'il aimerait bien que l'équipe nationale puisse joindre la Can-Am si cette première série se déroulait bien.

Selon M. Wolff, le calendrier sera le principal défi, car la Ligue Can-Am et les Cubains ne disputent normalement pas leurs parties durant la même période de l'année. «Pour le reste, je ne crois pas que ce sera un problème malgré l'embargo. On a quand même réussi à amener l'équipe cubaine à jouer des parties aux États-Unis cette année.»

«Cette série contre Cuba est quelque chose d'exclusif et de spécial que notre ligue peut offrir et j'espère sincèrement qu'elle permettra d'ouvrir d'autres portes pour les joueurs cubains en Amérique», a conclu le commissaire de la Ligue Can-Am. Ian Bussières

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer