Les Capitales paient pour leur manque de profondeur 

Le gaucher Mac Acker a connu une sortie... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le gaucher Mac Acker a connu une sortie laborieuse à Little Falls, accordant 13 coups sûrs et 6 points en quatre manches.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir remporté les trois premières séries du calendrier 2016 de la Ligue Can-Am, les Capitales de Québec n'avaient pas la profondeur pour prolonger cette séquence en début de voyage aux États-Unis. Leur défaite de 8-5, mercredi après-midi, s'ajoutait aux deux précédentes encaissées contre les Jackals du New Jersey au Stade Yogi Berra de Little Falls.

Dès la deuxième manche, les Capitales savaient que la journée serait longue. Les Jackals ont inscrit six points aux dépens du gaucher Mac Acker (1-1), auteur d'une sortie laborieuse et d'un manque de soutien défensif.

«Ces deux éléments mis ensemble, ce n'était pas très beau. Acker se bat, ce n'est jamais élégant, mais en plus, il n'a pas été bien appuyé», racontait le gérant Patrick Scalabrini, joint au téléphone après cette quatrième défaite de suite.

Il pensait à quelques jeux ratés de l'arrêt-court Andrew Dundon et un ballon échappé par le troisième-but Yurisbel Gracial en territoire des balles fausses qui ont ouvert la porte à quelques points de l'adversaire.

«Notre défensive habituelle aurait fait le boulot un peu plus... Je savais que le voyage serait très difficile en raison de notre état de santé, mais on se devait d'accorder du repos à [Kalian] Sams et [Scott] David si on ne voulait pas les perdre à long terme. Même Jonathan Malo ne devrait pas jouer, il a de la misère à lancer... Sans sacrifier de matchs, on savait que ça exposait les faiblesses qu'on a, mais la profondeur est grandement affectée, et là, on est rendus à la deuxième épaisseur de notre profondeur...»

Avec six points en deuxième, les Jackals n'ont jamais regardé derrière eux par la suite. Les Capitales ont réduit l'écart à trois points à leur dernier tour au bâton, le Cubain Roel Santos produisant deux points à l'aide d'un simple. En deuxième, Jordan Lennerton avait frappé son second circuit de la campagne. Pour New Jersey, Daniel Rocket y est allé de sa sixième longue balle de la saison.

«Six points en deuxième, c'est difficile de remonter cela, surtout contre une équipe qui a de bons lanceurs. Quand tu tires de l'arrière par beaucoup en début de match, l'approche au bâton change un peu et même si on a obtenu plusieurs coups sûrs [15], nous avons laissé beaucoup trop de coureurs sur les sentiers, les gros coups sûrs ne venant pas», ajoutait-il à propos des 16 joueurs abandonnés sur les coussins.

Dundon à Québec

Les Capitales ont confirmé, mercredi, que l'avant-champ Andrew Dundon accompagnerait l'équipe à son retour à Québec, dimanche soir. Le gérant ne pouvait pas assurer celui du receveur Cody Kuzniczci, qui a frappé ses deux premiers coups sûrs, mercredi. Dundon (3), Santos (2), Lennerton (2) et Adam Ehrlich (2) ont aussi frappé plus d'une fois en lieu sûr. Derrick Pyles a frappé un coup sûr dans un sixième match de suite.

NOTES : Le troisième-but Lachlan Fontaine a aggravé une blessure au dos, il est au repos pour quelques jours... Scalabrini négociait toujours la venue d'un lanceur, mais l'incertitude sur les dates de disponibilité de Deryk Hooker - il passait une imagerie par résonance magnétique, mercredi à Québec - et de Karl Gélinas l'empêche pour l'instant d'être agressif... Steven Inch affrontera les Boulders, jeudi à Rockland, dans le premier match d'une série de quatre.

Premier coup sûr en neuf ans pour Matt Albers

La première présence au bâton depuis 2009 de Matt Albers a été mémorable. Mercredi à New York, le releveur des White Sox de Chicago a claqué un double en 13e manche, obtenant son premier coup sûr depuis 2007. C'était aussi son premier coup de plus d'un but en carrière, à sa 11e saison dans les majeures et à sa 35e présence au bâton. Albers, qui a aidé les Capitales de Québec à conquérir le titre de la Ligue Can-Am en 2010, a avancé au troisième but sur un mauvais lancer, puis Jose Abreu a soulevé la balle au champ centre pour lui permettre de marquer le point décisif, Chicago l'emportant 2-1 aux dépens des Mets. Après son exploit contre Logan Verrett (3-3), Albers est revenu au monticule en fin de 13e, sa deuxième manche sur la butte. Mis à part un but sur balles, il a fait le boulot là aussi, obtenant deux roulants et un retrait sur des prises. 

Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer