Rockland 1/ Québec 10: les retardataires ont payé!

Le lanceur des Capitales, Mac Acker, a connu... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le lanceur des Capitales, Mac Acker, a connu un autre départ de qualité et a récolté sa première victoire de la saison. En sept manches, il n'a alloué qu'un point sur six coups sûrs.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Arrivés en retard au Stade municipal de Québec vendredi soir, les Boulders de Rockland n'ont jamais pu rattraper le temps perdu. Les Capitales ont été sans pitié pour les retardataires dans une victoire de 10-1.

Après avoir été retenu aux douanes, l'autocar des visiteurs de l'État de New York s'est immobilisé dans le stationnement du parc Victoria à 18h40. Vingt-cinq minutes avant le moment prévu du lancer initial! Les Capitales ont néanmoins accordé l'heure minimale de préparation aux Boulders, avant de leur enfoncer quatre points dans la gorge dès la première manche.

Et la suite du match a été à l'avenant. Les champions de la saison régulière en 2015 manquaient à l'évidence de vivacité. «Ils n'ont pas eu le temps de se préparer pour ce match-là et, en plus, c'est toujours plus difficile de jouer la journée où tu voyages. Mais on va passer par là nous aussi bien assez vite...» a constaté le gérant Patrick Scalabrini, dont la troupe n'a jusqu'ici disputé que deux de ses huit matchs à l'extérieur de Québec, les deux à Trois-Rivières.

Ce qui a plu davantage à Scalabrini, c'est de voir ses hommes tomber à bras raccourcis sur le lanceur partant adverse, Bo Budkevics, le forçant à réaliser 29 tirs au cours de la seule première manche. «À l'attaque, on n'a pas de vedette pour le moment. Tout le monde a participé encore ce soir», a ajouté l'instructeur en chef.

Des 15 coups sûrs au compte de Québec, Yurisbel Gracial et Jonathan Malo en ont chacun trois, tandis que Gracial et Lachlan Fontaine ont produit chacun deux points. Le receveur et neuvième frappeur Adam Ehrlich a aussi claqué son premier circuit de la campagne, une claque en solo.

Avec son simple de la septième manche, la recrue Scott David a obtenu au moins un coup sûr dans les huit premiers matchs de la saison. Il a ainsi fait marquer le huitième point des vainqueurs.

Belle sortie de Acker

Cette avalanche de points cache une belle performance de l'artilleur partant des Capitales, Mac Acker. En sept manches, il n'a alloué qu'un point sur six coups sûrs.

«Je tiens à dire que dans nos huit matchs jusqu'ici, on a eu seulement trois départs de qualité de nos lanceurs partants et deux appartiennent à Acker», a insisté le patron, au sujet de celui qui a empoché sa première victoire de la saison et montre une solide moyenne de points mérités de 2,91.

Samedi (18h), Steven Inch remontera sur le monticule 21 mois après avoir subi une reconstruction chirurgicale du tendon du coude droit, l'opération de type Tommy John. Le lanceur partant des Capitales, un Albertain de 25 ans, a atteint le niveau A fort dans l'organisation des Phillies de Philadelphie. Rock-land lui opposera le vétéran gaucher Richard Salazar (1-0, 1,68).

NOTES : Il s'agissait du premier affrontement entre ces deux équipes depuis le 31 juillet, tandis que les Boulders n'avaient pas mis les pieds à Québec depuis 11 mois, soit le 28 juin... Rockland s'est présenté au Stade municipal avec un alignement comptant cinq frappeurs montrant une moyenne offensive de ,300 ou mieux.

Les Cubains ont leur visa

Depuis vendredi matin, les trois joueurs cubains des Capitales ont en main tous les papiers nécessaires pour traverser la frontière américaine et aller jouer au baseball aux États-Unis en toute légalité. Ce qui fait que Roel Santos et Yurisbel Gracial grimperont dans l'autocar de l'équipe dimanche soir au Stade municipal de Québec pour prendre la route de Little Falls, au New Jersey, où les Capitales disputeront trois matchs aux Jackals lundi, mardi et mercredi. C'est au retour de ce voyage de sept jours que les Capitales devraient ajouter Yeicok Calderon à leur alignement. Le voltigeur dominicain de 24 ans a passé cinq saisons dans l'organisation des Yankees de New York sans surpasser le niveau A fort. L'an passé, il a frappé pour ,276 en 60 matchs dans la Ligue atlantique, un circuit indépendant reconnu de calibre plus élevé que la Ligue Can-Am. Il prendra en quelque sorte la place de Trevor Gretzky, victime d'une dislocation de l'épaule dès le troisième match de la saison.

Le dos de Manduley pire que prévu

Yordan Manduley... (Photothèque Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Yordan Manduley

Photothèque Le Soleil

Le dos de Yordan Manduley est en pire état que prévu. L'excellent joueur d'avant-champ cubain est inactif depuis mardi, quand il s'est blessé sur un simple élan durant l'entraînement au bâton. Il semble toutefois que chez les Capitales, on commence à calculer son absence en semaines et non plus en jours. Déjà sur la liste des blessés pour 10 jours, Manduley ressent la douleur jusque dans la jambe, signe que la blessure pourrait remonter à plus longtemps et nécessitera davantage de soins. Du côté des deux premiers lanceurs partants, Deryk Hooker passera finalement un examen d'imagerie par résonance magnétique mercredi pour y voir plus clair sur la santé de son bras, tandis que Karl Gélinas a reçu une injection de cortisone vendredi et devrait reprendre sa place au monticule d'ici 10 à 14 jours.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer