Dix attaquants autonomes à surveiller

Joe Thornton est reconnu comme l'un des meilleurs... (La Presse canadienne, Jason Franson)

Agrandir

Joe Thornton est reconnu comme l'un des meilleurs fabricants de jeu de la LNH depuis 15 ans.

La Presse canadienne, Jason Franson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Les équipes ont tous leurs joueurs clés sous contrat à long terme et rares sont les vétérans de qualité qui atteignent l'autonomie en continuant de susciter un intérêt véritable. Qui sont ceux de cet été? Et certains d'entre eux pourraient-ils s'avérer de bonnes options pour le Canadien?

Joe Thornton, 38 ans, 6'4" et 220 livres

Dernier contrat: 6,75 millions $ par année

2016-2017: 7-43-50 en 79 matchs, a joué 18:03 par match

Une bonne idée pour le Canadien? La surenchère nous dit non. «Jumbo Joe» est reconnu comme l'un des meilleurs fabricants de jeu de la LNH depuis 15 ans, mais il vient de vivre une saison longue et ardue. Ses 43 mentions d'aide constituent son plus bas total dans une saison de 82 matchs depuis 2000-2001. Mais visiblement, le fait qu'il ait 38 ans, que sa production a chuté et qu'il vient de subir une intervention chirurgicale au genou gauche ne semblent pas avoir diminué l'intérêt des autres équipes. Il faut dire qu'il y a un manque criant de bons centres sur le marché cet été. Thornton viserait un contrat de trois ans.

Alexander Radulov, 30 ans, 6'2" et 205 livres

Dernier contrat: 5,75 millions $ par année

2016-2017 : 18-36-54 en 76 matchs

Alexander Radulov n'a pas raté son retour dans... (AP, Chris O'Meara) - image 2.0

Agrandir

Alexander Radulov n'a pas raté son retour dans la LNH, la saison dernière.

AP, Chris O'Meara

Une bonne idée pour le Canadien? Bien sûr! Radu avait-il opté pour un an à Montréal plutôt que deux à Detroit en raison de la qualité de la vitrine pour se mettre en valeur? Chose certaine, il n'a pas raté son retour dans la LNH et tout le monde l'a vu! Le voilà très gourmand quant à la durée de son prochain contrat et c'est peut-être ce qui va faire achopper son retour à Montréal. Le Russe sait que le Canadien peut difficilement se passer de lui et il a choisi de se prévaloir de tout son pouvoir de négociation. De la manière dont vont les choses, il risque de ressortir plus gagnant du 1er juillet que le Tricolore.

Justin Williams, 35 ans, 6'1" et 188 livres

Dernier contrat: 3,25 millions $ par année

2016-2017: 24-24-48 en 80 matchs

Justin Williams des Capitals de Washington... (AP, Chris O'Meara) - image 3.0

Agrandir

Justin Williams des Capitals de Washington

AP, Chris O'Meara

Une bonne idée pour le Canadien? Oui Le CH avait démontré un gros intérêt envers «Monsieur 7e Match» avant qu'il ne s'entende avec les Capitals de Washington, il y a deux ans. L'ailier droit ontarien est encore le type de joueur dont le CH a besoin, surtout qu'il continue de démontrer de la constance dans ses performances. Mais on peut se demander en quoi son intérêt peut s'être bonifié depuis qu'il a tourné le dos à Montréal une première fois. À noter qu'à 35 ans, son prochain contrat ne pourra pas être racheté et continuera de compter sur le plafond salarial en cas de retraite.

Nick Bonino, 29 ans, 6'1 et 196 livres

Dernier contrat: 1,9 million $ par année

2016-2017: 18-19-37 en 80 matchs

Nick Bonino vient de remporter deux Coupes Stanley de... (AP, Jeffrey T. Barnes) - image 4.0

Agrandir

Nick Bonino vient de remporter deux Coupes Stanley de suite avec les Penguins de Pittsburgh.

AP, Jeffrey T. Barnes

Une bonne idée pour le Canadien? Oui. Un valeureux soldat dont la cote n'a cessé de monter à ses quatre dernières saisons, avec entre autres trois campagnes d'au moins 15 buts. C'est un compétiteur coriace qui est à sa place au centre d'un troisième trio mais qui, au sein d'une équipe plus faible, pourrait venir à l'occasion dépanner sur la deuxième unité. Il vient de remporter deux Coupes Stanley de suite avec les Penguins de Pittsburgh et ses séries se sont conclues sur une note un peu mythique : il a joué son dernier match avec une cheville fracturée d'un bout à l'autre. Le Canadien sera dans le coup.

Radim Vrbata, 36 ans, 6'1" et 194 livres

Dernier contrat: 3,25 millions $

2016-2017: 20-35-55 en 81 matchs

Une bonne idée pour le Canadien? Peut-être. Le Tricolore était intéressé à ses services avant qu'il ne choisisse les Canucks de Vancouver, à l'été 2014. L'idée de compléter le trio des frères Sedin a donné des résultats mitigés par la suite, mais il a su rebondir l'an dernier à son troisième passage dans l'organisation des Coyotes de l'Arizona. L'ailier droit tchèque est un marqueur éprouvé qui vient avec sa part de risque - surtout à son âge -, mais il est encore capable d'aider à dynamiser un avantage numérique.

Patrick Marleau, 37 ans, 6'2 "et 215 livres

Dernier contrat: 6,67 millions $ par année

2016-2017: 27-19-46 en 82 matchs

Patrick Marleau n'a raté aucun match depuis le... (AP, Ben Margot) - image 5.0

Agrandir

Patrick Marleau n'a raté aucun match depuis le début de la saison 2009-2010.

AP, Ben Margot

Une bonne idée pour le Canadien? Non. L'ailier gauche a discrètement atteint le cap des 500 buts l'an passé, mais a passé la moitié de l'année sur le troisième trio des Sharks. En fait, Marleau a amorcé un déclin statistique, n'ayant pas atteint le cap des 50 points lors des deux dernières saisons. Il a tout de même marqué 20 de ses 27 buts à forces égales. À noter aussi qu'il n'a raté aucun match depuis le début de la saison 2009-2010. Même si sa relation avec les Sharks s'est érodée au fil des ans, son retour à San Jose n'est pas à exclure. Les Maple Leafs auraient manifesté de l'intérêt.

Martin Hanzal, 30 ans, 6'6" et 226 livres

Dernier contrat: 3,1 millions $ par année

2016-2017: 20-19-39 en 71 matchs

Une bonne idée pour le Canadien? Pas tellement. Il fallait que ce soit mince, à la date limite des transactions, pour qu'il soit l'un des plus gros noms à changer d'adresse! Il est passé des Coyotes au Wild en retour (entre autres) d'un premier choix dont les Coyotes se sont servis pour repêcher Pierre-Olivier Joseph. Hanzal n'a jamais amassé plus de 40 points en une saison et doit désormais être considéré comme un centre de troisième trio au sein d'une bonne équipe. Un joueur responsable, dominant au cercle de mise en jeu et doté d'un imposant gabarit, mais qui est souvent blessé et qui peut vous laisser sur votre faim.

Jaromir Jagr, 45 ans, 6'3" et 230 livres

Dernier contrat: 4 millions $ par année (+ bonis de performance reliés aux matchs joués)

2016-2017: 16-30-46-82

Les six derniers contrats de Jaromir Jagr ont été... (AP, Joel Auerbach) - image 6.0

Agrandir

Les six derniers contrats de Jaromir Jagr ont été d'une durée d'un an.

AP, Joel Auerbach

Une bonne idée pour le Canadien? Non. La légende tchèque pourrait poursuivre son séjour en Floride, mais on prête aux Panthers l'intention de vouloir diminuer quelque peu son salaire par rapport à l'an dernier. Ses six derniers contrats ont été d'une durée d'un an. Certes, sa durabilité est impressionnante et elle défie le temps, mais il est passé de 27 à 16 buts l'an dernier en plus de perdre un total de 20 points par rapport à la saison précédente. Combien de temps encore son incomparable protection de rondelle compensera-t-elle pour une vitesse disparue dans les couloirs du temps?

Sam Gagner, 27 ans, 5'11" et 200 livres

Dernier contrat: 650 000 $

2016-2017: 18-32-50 en 81 matchs

Sam Gagner a saisi sa dernière chance en... (AP, Lynne Sladky) - image 7.0

Agrandir

Sam Gagner a saisi sa dernière chance en connaissant la meilleure saison de sa carrière.

AP, Lynne Sladky

Une bonne idée pour le Canadien? S'il ne bloque pas un jeune, oui. L'une des plus belles histoires de la saison dernière, Gagner a fait appel à son instinct de survie pour offrir sa meilleure saison en carrière dans la LNH alors qu'il en était légitimement à sa dernière chance. Il a valu chaque dollar que les Blue Jackets lui ont consenti et il a été en mesure de produire en dépit du fait qu'il ne jouait même pas 14 minutes par match (13:42). Il ne devrait pas faire l'erreur de se montrer trop gourmand, mais cette belle campagne devrait l'assurer d'être millionnaire l'automne prochain.

Nail Yakupov, 23 ans, 5'11" et 195 livres

Dernier contrat: 2,5 millions $ par an

2016-2017: 3-6-9 en 40 matchs

Nail Yakupov arrive déjà à la croisée des... (Archives La Presse, Bernard Brault) - image 8.0

Agrandir

Nail Yakupov arrive déjà à la croisée des chemins dans la LNH.

Archives La Presse, Bernard Brault

Pourrait-il aider le Canadien? Non. On pourrait vous parler de Jordan Weal, que le Canadien a dans sa mire, ou des vétérans Jarome Iginla et Patrick Sharp. Mais Yakupov est un cas à part. Le premier choix au repêchage en 2012 arrive déjà à la croisée des chemins dans la LNH. Il avait été surprenant en tant que recrue en étant le meilleur buteur des Oilers lors de la saison écourtée par le lock-out, mais son jeu a stagné depuis. Yakupov n'a tout simplement pas travaillé à son jeu d'ensemble et a déjà épuisé ses cartouches avec deux organisations.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer