Ce sourire qui fait voir rouge

Devant les filets adverses, Brendan Gallagher se fait... (La Presse canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Devant les filets adverses, Brendan Gallagher se fait bousculer autant avant qu'après le sifflet.

La Presse canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Hétu

Collaboration spéciale

La Presse

(New York) La question a été posée samedi à Brendan Gallagher: parmi les 74 mises en échec distribuées par les Rangers au Centre Bell, combien le visaient?

Gallagher a répondu du tac au tac: «Avant ou après le coup de sifflet?»

La boutade du numéro 11 était accompagnée du même sourire qui fait voir rouge à plusieurs Rangers, dont le capitaine Ryan McDonagh, qui lui a arraché son casque en troisième période du match de vendredi soir.

Ce sourire n'a certes pas pesé aussi lourd dans l'issue de cette rencontre que le but égalisateur de Tomas Plekanec dans les dernières secondes de la troisième période ou le but gagnant d'Alexander Radulov en prolongation.

Mais ce sourire accompagne souvent les meilleures performances de Gallagher. Et l'ailier droit a disputé vendredi soir un de ses meilleurs matchs de la saison dans la victoire du Canadien, qui a nivelé la série 1-1. Il n'a pas été crédité d'un point sur le but de Jeff Petry, le premier but de la partie, mais il a créé les conditions gagnantes en fonçant peu avant sur le filet d'Henrik Lundqvist, qui s'est retrouvé avec un bâton brisé dans les mains.

Et il a alimenté son compagnon de trio Paul Byron d'une belle passe sur le deuxième but du Canadien. Deux faits d'armes dans une performance de Gallagher qui en a compté plusieurs autres. Faits d'armes agrémentés, bien sûr, de ce sourire que les Rangers auront le malheur de revoir ce soir au Madison Square Garden à l'occasion du troisième match de leur série contre le Canadien.

Évidemment, les coéquipiers de Gallagher ne trouvent rien d'insolent et encore moins de malheureux à ce sourire.

«[Gallagher] donne l'impression d'avoir du plaisir à jouer, et il a du plaisir à jouer», a dit le vétéran Steve Ott, un des trois joueurs du Canadien à avoir rencontré les journalistes hier après l'arrivée de l'équipe dans son hôtel new-yorkais. «C'est tout un petit agitateur compétitif! Il aime semer la pagaille, et il joue à fond de train. Il a beaucoup de talent pour aller avec ça.»

Et Ott d'ajouter: «C'est un grand catalyseur et un excellent leader pour notre équipe.»

Mais n'allez pas dire à Claude Julien que Gallagher prend plaisir à narguer ses rivaux avec son petit sourire.

«Je ne pense pas que Gally tente de provoquer ses adversaires», a dit l'entraîneur-chef du Canadien d'une voix enrhumée. «Son travail est d'aller devant le filet adverse et je pense qu'il a bien joué ce rôle tout en évitant d'interférer avec le gardien. Que ça frustre ou non les adversaires n'a rien à voir avec l'intention de provoquer l'adversaire. Il ne fait que son travail. La discipline dont il a fait montre jusqu'à maintenant est impressionnante.»

«Matchs charnières»

Si Gallagher avait entendu les propos de Julien, il aurait peut-être esquissé un de ses sourires ironiques ou sarcastiques. Cela dit, l'attaquant du Canadien partageait l'opinion de son coach concernant l'importance de la victoire en prolongation du Canadien lors du match de vendredi soir.

«C'est un de ces matchs charnières dans une série, a-t-il dit. C'était un plaisir de pouvoir y participer. C'était un match rempli d'émotions. C'est l'essence du hockey des séries. Il faut maintenant donner suite à notre effort et arriver au même résultat demain soir [ce soir].»

Au fait, que dit Gallagher à ses adversaires après un coup de sifflet ou avant une mise en jeu en esquissant ce sourire qui leur fait voir rouge?

«Rien», a-t-il répondu en souriant. Après une pause, il a ajouté: «Je ne sais pas, c'est le genre de chose qui se produit sur le moment. J'ai du plaisir. Même si le match est important, même si les émotions sont intenses, je n'arrêterai pas d'avoir du plaisir sur la glace. Cela fait partie de ma personnalité, de mon caractère.»

Mais les Rangers ne sont pas tenus de l'aimer.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer