Bourque signe avec le CH, mais est toujours loin de la LNH

Simon Bourque, qui a amorcé sa carrière junior... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Simon Bourque, qui a amorcé sa carrière junior avec l'Océanic avant d'être échangé aux Sea Dogs cette saison, avait été un choix de sixième ronde du Canadien en 2015.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Avec 51 points en 56 matchs cette saison à Rimouski et Saint-Jean, le défenseur de 20 ans Simon Bourque représente-t-il un sérieux espoir pour le Canadien? À en juger par l'analyse de certains recruteurs d'équipes de la Ligue nationale, ce choix de sixième tour en 2015, qui a signé un contrat de trois ans avec le Canadien jeudi, devra développer une qualité dominante s'il veut jouer éventuellement pour le CH ou une autre équipe de la LNH.

«Il pourrait toujours glisser entre les craques, comme on dit parfois dans le milieu», confie un premier recruteur. «C'est un bon joueur de hockey junior parce qu'il est intelligent, veut s'assurer de faire du bon travail, plaire à son entraîneur et ne commet pas d'erreurs, mais il n'a pas de dominance particulière.

«Il n'est pas un défenseur offensif, mais il n'est pas un défenseur défensif non plus parce qu'il n'est pas très robuste. Mais il a beaucoup de limites en raison de son style. Il n'est pas très gros [6'1", 195 lb], ni très grand, mais il est déterminé. C'est le genre de garçon qui risque de jouer dans la Ligue américaine ou encore être sur la liste de rappel pour la Ligue nationale de hockey.»

Le second dépisteur est du même avis. «Je ne sais pas quelle est son identité exactement. D'ailleurs, j'imagine que les autres recruteurs ont dit la même chose. Il n'a pas été repêché en sixième ronde pour rien. Mais il faut les mettre sous contrat, les incorporer au système d'espoirs de l'organisation, et on ne sait jamais.»

Des choses à améliorer

Le jeune homme originaire de Saint-Lambert sur la Rive-Sud de Montréal reconnaît qu'il a des choses à améliorer, comme tous les jeunes de son âge. «Mon jeu défensif va m'aider à percer et je travaille là-dessus. Mais pour ce qui est de la qualité dominante, plus les années avancent, et plus on peut voir dans la Ligue nationale des défenseurs complets qui n'ont pas nécessairement de qualité prédominante. Je dois juste travailler sur l'ensemble de mon jeu.»

Bourque, échangé de Rimouski à Saint-Jean cet hiver, n'a pas été pris totalement par surprise lorsqu'il a reçu l'offre de contrat du Canadien. «J'avais confiance avec ma bonne saison et ma progression. J'espérais que ça arrive. Mon camp d'entraînement avec le Canadien a eu un gros impact sur ma saison. Je n'ai pas connu un camp à la hauteur de mes attentes et de mon talent. Je me suis mis trop de pression. Je n'avais pas de plaisir, je ne me laissais pas aller. Je suis retourné dans les rangs juniors avec beaucoup de motivation à faire oublier cette performance.»

Inspiré par Vlasic

Ce jeune défenseur dit s'inspirer entre autres de Marc-Édouard Vlasic, des Sharks de San Jose, un joueur au profil un peu semblable.

«Vlasic ne commettait jamais d'erreur lui non plus, mais il avait plus de caractère», note le premier recruteur. «Il voulait prendre le match entre ses mains et il était plus robuste. Sans démolir un adversaire avec un coup d'épaule, il a commencé à ramasser des gars au centre de la glace et à frapper dur le long des rampes. Bourque n'a jamais montré cette dimension-là même s'il est intelligent, travaille fort et joue selon le système de jeu. Il lui manque cette coche-là.»

«C'est vrai que je peux avoir tendance à jouer de façon plus prudente. Ça peut être un aspect de mon jeu à améliorer», reconnaît Bourque.

Le premier recruteur dresse un parallèle avec Mark Barberio, échangé du Canadien à l'Avalanche du Colorado récemment. «Il est fin, intelligent, il fait les bonnes affaires, d'un côté comme de l'autre de la glace, sans être extraordinaire.»

Bourque aura le loisir de se soumettre aux rigueurs de la vie de hockeyeur professionnel dès l'an prochain, à quelques kilomètres seulement du Centre Bell, avec le Rocket de Laval.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer