Byron gâche le retour de P.K.

Paul Byron (41) donné la victoire au Canadien... (AFP, Minas Panagiotakis)

Agrandir

Paul Byron (41) donné la victoire au Canadien avec seulement neuf secondes à faire au match en marquant son 15e but de la saison, son premier depuis le 31 janvier.

AFP, Minas Panagiotakis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Pour la première fois depuis longtemps, le Canadien n'a pas eu besoin de faire du temps supplémentaire pour gagner un match de hockey. Mais ça ne veut pas dire qu'il ne s'y est pas pris à la toute dernière minute pour ajouter deux précieux points au classement.

Paul Byron a mis fin à une longue léthargie en marquant avec neuf secondes à écouler au temps réglementaire et le CH a gâché le premier match de P.K. Subban contre son ancienne équipe avec une dramatique victoire de 2-1 contre les Predators de Nashville, jeudi.

Se servant de sa grande rapidité, Byron a profité d'une échappée pour inscrire son 15e de la saison, et son premier depuis le 31 janvier. «Je pensais qu'il avait arrêté la rondelle», a-t-il déclaré en parlant de Pekka Rinne. «Je ne pense pas l'avoir battu de façon nette. J'ignore comment la rondelle a roulé dans le filet. Peu importe la manière, tous les buts sont importants.

«C'est un but qui peut relancer notre trio, ça faisait un bout de temps que c'était le même trio qui marquait nos buts», a noté Byron. «On sait qu'on avait beaucoup de succès en début de saison avec tout le monde qui marquait des buts.»

Quelque 10 minutes plus tôt, Brendan Gallagher (7e) avait également mis fin à une disette remontant à plus longtemps encore. Le défenseur Ryan Ellis, qui n'a pas terminé la rencontre à la suite d'une blessure à la jambe droite, a marqué l'unique but des visiteurs, lors d'une supériorité numérique tard en première période. P.K. Subban a récolté une mention d'aide.

Carey Price, qui a réalisé 24 arrêts, n'a rien pu faire sur le puissant tir d'Ellis, décoché de la pointe gauche et qui s'est faufilé dans la partie supérieure droite. À l'autre extrémité, Rinne a fait face à 26 tirs.

En l'emportant, le CH a signé une quatrième victoire consécutive et une première en temps réglementaire depuis l'arrivée de Claude Julien. Il a aussi stoppé la séquence de quatre gains des Predators. La victoire est d'autant plus importante que les Sénateurs d'Ottawa ont maintenu la cadence en défaisant l'Avalanche du Colorado 2-1 grâce à un doublé de leur plus récente acquisition, Alexandre Burrows.

Le Canadien a également tenu en échec une formation qui avait obtenu au moins quatre buts dans chacun de ses six derniers matchs, ainsi que Filip Forsberg, le joueur de l'heure dans la LNH. L'attaquant suédois s'est présenté au Centre Bell avec une séquence de six matchs avec au moins un point et dix buts à ses cinq sorties précédentes. Jeudi soir, il n'a obtenu que deux tirs.

«Nous avons trouvé une façon et nous avons bien suivi le plan de match en défense», a résumé Shea Weber.

«On l'a fait en équipe», a analysé Julien. «Quand je parle de jeu défensif, ce ne sont pas seulement les défenseurs ou le gardien, ce sont les cinq joueurs. Dans la zone défensive, on s'améliore à tous les matchs. On resserre le jeu, on ne donne pas beaucoup d'espace aux équipes pour faire des jeux.»

Subban arrosé par Price

Après les 40 premières minutes de jeu, la foule n'avait vibré qu'en une seule occasion. Et c'était avant même l'interprétation des hymnes nationaux. Les spectateurs ont applaudi à tout rompre le retour à Montréal de Subban après une vidéo commémorant ses moments marquants sur la glace et à l'extérieur de la patinoire comme joueur du CH.

Subban n'avait toujours pas affronté son ancienne équipe depuis son départ. On a pu le voir échanger quelques mots avec ses anciens coéquipiers sur la glace et parfois leur jouer des tours. Il a enveloppé Gallagher avec ses bras après la fin du premier vingt. Et  Price a tenté de l'arroser avec sa bouteille d'eau pendant un arrêt de jeu.

Après une séance d'entraînement prévue vendredi matin, le Canadien prendra la route de New York pour y affronter les Rangers samedi soir.  Avec La Presse

Ce qu'ils ont dit...

«P.K. est lié à cette ville. Je savais que ça allait arriver comme ça parce qu'il est un gars émotif»

- Brendan Gallagher, au sujet des larmes de Subban après son hommage.

«C'est un des plus beaux moments auquel j'ai participé dans un aréna de hockey»

- Le défenseur Mattias Ekholm, qui a promis de ne pas taquiner Subban pour avoir laissé couler des larmes.

«Ce fut un début de soirée très émotif pour P.K. Il a toujours joué avec beaucoup de hargne pour nous quand il était ici. Il est un favori des partisans, il n'y a aucun doute là-dessus.»

- Carey Price




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer