Le Canadien blanchi 4-0  par les pires

L'attaquant de l'Avalanche Andreas Martinsen regarde la rondelle... (AP, David Zalubowski)

Agrandir

L'attaquant de l'Avalanche Andreas Martinsen regarde la rondelle entrer dans le filet de Carey Price en deuxième période.

AP, David Zalubowski

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Denver

Le Canadien est officiellement en panne. Il n'a pas fait vibrer les cordages lors des dernières 137 minutes et 11 secondes de jeu, en route vers une défaite de 4-0 mardi soir contre l'Avalanche du Colorado, la pire équipe de la LNH.

Le Tricolore a commencé son voyage de deux matchs en offrant une performance terne, et il n'a pas signé de victoire à ses quatre dernières sorties (0-3-1). Il s'agissait d'une occasion en or pour le CH de se relancer, puisque l'Avalanche connaît des ennuis au Pepsi Center cette saison avec seulement sept victoires en 26 parties.

«Beaucoup de choses ont fait défaut», a d'abord répondu sèchement l'entraîneur-chef Michel Therrien à un journaliste qui lui a demandé s'il y avait eu un manque d'effort de ses hommes.

«C'est un match très décevant, a poursuivi Therrien. Les mots me manquent pour décrire notre performance. Nous avons accordé deux buts tôt dans le match et n'avons pas été capables de revenir par la suite.»

L'attaquant Mikko Rantanen a volé la vedette avec un tour du chapeau, et Andreas Martinsen a complété la marque du côté de l'Avalanche. L'ex-défenseur du Tricolore Mark Barberio ainsi que le joueur de centre Gabriel Landeskog se sont aussi signalés avec deux mentions d'assistance chacun.

Le gardien de l'Avalanche, Calvin Pickard, n'a jamais véritablement été mis à l'épreuve au cours de la rencontre. Il a effectué 22 arrêts et signé son deuxième jeu blanc de la campagne - et son premier depuis le 5 novembre contre le Wild du Minnesota.

Price flanche dès le départ

Carey Price, qui a effectué un 41e départ cette saison, n'a pas connu le début de match escompté et cédé deux fois sur les quatre premiers tirs dirigés vers lui. Il a repoussé un total de 19 tirs.

Les hommes de l'entraîneur Jared Bednar ont rapidement pris les commandes en première période. Ils avaient de toute évidence encore à la mémoire le revers cinglant de 10-1 encaissé contre le Tricolore le 10 décembre au Centre Bell.

Rantanen et Andreas Martinsen se sont chargés de l'accueillir en touchant la cible une fois chacun au cours des premières 2:25 du match. Rantanen a fait vibrer les cordages dès la 30e seconde de jeu de la rencontre, avant d'inscrire son deuxième but du match à 13:10 de la deuxième période et de compléter son triplé à 6:01 du dernier tiers.

Entre-temps, le Tricolore n'a décoché que sept tirs en troisième période, même s'il tirait de l'arrière 3-0 après 40 minutes de jeu.

Après la rencontre, le Canadien s'est immédiatement dirigé vers l'Arizona, où il affrontera les Coyotes jeudi soir. Il s'agira d'une belle opportunité de retrouver le sentier de la victoire puisque les Coyotes occupent le 29e rang de la LNH, tout juste devant l'Avalanche.

Cinq moments marquants du match 

Voici les cinq moments marquants du match disputé mardi soir entre le Canadien de Montréal et l'Avalanche du Colorado au Pepsi Center.

Un réveil brutal

Le Canadien n'a pas connu le début de match espéré contre l'Avalanche. La formation du Colorado a rapidement pris les commandes 2-0 aux dépens des visiteurs. Mikko Rantanen a d'abord ouvert la marque dès la 30e seconde de jeu, en décochant un tir des poignets anodin du point d'appui droit qui a déjoué Carey Price, alors que Shea Weber lui obstruait la vue. Andreas Martinsen a doublé l'avance des locaux moins de deux minutes plus tard, lors d'une descente à deux contre un, en feintant une passe avant d'effectuer un tir vif entre les jambières du gardien du Tricolore. C'était la deuxième fois que Price cédait en seulement quatre tirs.

Blanchis en 137:11

Même s'il a pu renverser la tendance des derniers matchs en décochant un impressionnant total de 12 tirs au premier vingt, les hommes de Michel Therrien n'ont pu garder la cadence. Ils n'ont pas marqué depuis le filet de Max Pacioretty à 7:39 de la troisième période contre les Capitals de Washington samedi dernier, soit un total de 137:11. Therrien a bien tenté de créer une étincelle en attaque en retournant Alex Galchenyuk au centre du deuxième trio, alors que Philip Danault pivotait la première unité. Sans succès. Pire, après deux périodes, les défenseurs avaient décoché 12 des 20 tirs du Canadien en direction du filet de l'Avalanche.

L'avantage numérique en panne

Le Canadien connaît toutes sortes de difficultés en attaque depuis quelques matchs. Face à l'Avalanche, il a été muselé à cinq reprises en avantage numérique du match, et il n'a pas trouvé le fond du filet en 12 occasions au cours des quatre derniers matchs. Le gardien de l'Avalanche, Calvin Pickard, en a profité pour signer signer son deuxième jeu blanc de la saison. Avant la rencontre, le CH occupait le quatrième rang de la LNH à ce chapitre avec un taux d'efficacité de 22,6 pour cent. Il a raté une belle occasion de se relancer contre un club qui occupait le 25e échelon en infériorité numérique, avec un taux d'efficacité de seulement 77,9 pour cent.

Barberio se signale

Le défenseur Mark Barberio, qui a été réclamé au ballottage par l'Avalanche du Colorado la semaine dernière, a affronté ses ex-coéquipiers du Tricolore pour la première fois dès son deuxième match dans son nouvel uniforme. Le Montréalais âgé de 26 ans avait affiché un temps de jeu de 20:31 à son premier match avec l'Avalanche samedi contre les Jets de Winnipeg, et il a de nouveau été appelé à jouer un rôlé clé dans la brigade défensive du Colorado mardi soir. Barberio a notamment amassé ses premiers points dans l'uniforme de l'Avalanche en se faisant le complice des deuxième et troisième filets de la partie de Mikko Rantanen.

Tour du chapeau pour Rantanen

Les occasion de célébrer sont rares cette saison pour l'Avalanche, qui croupit en queue de peloton dans la LNH. Mikko Rantanen s'est toutefois assuré de lui en procurer une, mardi soir. Le Finlandais âgé de 20 ans a complété son tour du chapeau en faisant dévier un tir de la pointe derrière le gardien du Canadien Carey Price, à 6:01 du troisième tiers, alors que Tomas Plekanec était au cachot pour coup de bâton. Price n'a pas connu une soirée particulièrement fructueuse, avec quatre buts concédés sur seulement 26 lancers. À l'autre bout de la patinoire, le Canadien a bien tenté d'éviter de subir le jeu blanc, mais ce fut peine perdue.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer