Le CH a traversé la tempête

Le Canadien a récolté 31 points en 26... (La Presse, André Pichette)

Agrandir

Le Canadien a récolté 31 points en 26 matchs durant la période où plusieurs réguliers manquaient à l'appel, dont David Desharnais.

La Presse, André Pichette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Brossard) Deux joueurs de centre en Alex Galchenyuk et David Desharnais. Deux ailiers dynamiques en Brendan Gallagher et Andrew Shaw. Un vétéran défenseur dont on sous-estimait l'importance en Andrei Markov. Tout ça dans un calendrier pas toujours commode.

Dans des circonstances difficiles, le Canadien a traversé une portion de calendrier qui aurait pu faire dérailler sa saison. Mardi, c'était le retour au jeu de Markov, Desharnais et, dans une moindre mesure, Greg Pateryn. Il y a deux semaines, c'était celui de Shaw. Et le retour attendu de Galchenyuk, jeudi à Philadelphie, laisse croire que la tempête est terminée. 

Si Jeff Petry revient bel et bien dans la formation après avoir été ralenti par un virus mardi, il ne restera donc que Brendan Gallagher (main) sur la touche. «C'est toujours positif de voir des gars revenir. Ça ajoute de l'énergie au groupe. On va souhaiter que les gars restent en santé pour que l'on puisse créer une symbiose», a observé Petry après l'entraînement de jeudi.

Au coeur de la tempête, il se dégageait certainement une impression que le navire prenait l'eau. Les problèmes de Carey Price alimentaient cette impression, lui qui a présenté un taux d'efficacité de ,899 en décembre et de ,906 en janvier, bien en deçà de ses standards habituels.

De plus, le Tricolore peinait à aligner les victoires. Depuis la première blessure à Galchenyuk - c'est là que l'hécatombe a commencé -, les Montréalais ont connu une seule séquence de trois victoires et deux séquences de deux victoires. Mais en prenant un peu de recul, l'équipe s'en tire avec une fiche fort acceptable étant donné les circonstances : 13-8-5, pour une récolte de 31 points en 26 matchs. À ce rythme, sur 82 matchs, on parlerait d'une saison de 98 points.

La surprise

On a souvent tendance à croire qu'une équipe privée de ses bons éléments offensifs devra jouer de façon à espérer des victoires de 2-1. Ce fut tout le contraire chez le Canadien, qui a signé notamment des gains de 5-3, 5-4 et 7-4 au cours de cette période.

Mais s'il y a une statistique qui fait particulièrement sursauter, c'est au chapitre de l'attaque massive. On aurait pu croire qu'elle allait éclater en morceaux quand Markov est tombé au combat à la suite du match du 17 décembre. Son absence s'ajoutait à celle de Galchenyuk, puis Gallagher allait à son tour se blesser le 4 janvier. Et pourtant... Le Tricolore occupe aujourd'hui le troisième rang de la LNH à ce chapitre!

«Différents joueurs se sont levés pour remplacer les absents, que ce soit en désavantage ou en avantage numérique», a noté Petry. «Ça nous a pris un certain temps avant de comprendre qui pouvait remplacer qui, mais l'avantage numérique a produit à un bon rythme dernièrement. On a beaucoup travaillé sur cet aspect en l'absence de Markov, mais avec sa capacité à bien voir le jeu, à passer la rondelle, ce sera bon pour nous.»

«Tu dois être créatif avec les éléments que tu as», a rappelé l'entraîneur-chef Michel Therrien. «Tu dois t'ajuster à ton personnel à ta disposition, que ce soit sur les unités spéciales ou à forces égales. Quand tous tes joueurs sont là, ça te donne plus d'options. L'avantage numérique va bien, je m'attends à ce que ça continue avec le retour de Markov et de Galchenyuk.»

Avec une formation en santé, plus équilibrée, et un calendrier moins condensé que celui des dernières semaines, le CH devra maintenant éviter les séquences en dents de scie s'il veut montrer qu'il fait réellement partie de l'élite de la LNH.

Danault confirmé comme premier centre

Phillip Danault conserve son poste de premier centre,... (La Presse, Bernard Brault) - image 3.0

Agrandir

Phillip Danault conserve son poste de premier centre, entre Alexander Radulov et Max Pacioretty, les meilleurs ailiers de l'équipe.

La Presse, Bernard Brault

Michel Therrien pouvait difficilement offrir une plus grande marque de confiance à Phillip Danault. Malgré le retour d'Alex Galchenyuk à l'entraînement jeudi, le Québécois conservait son poste de premier centre, entre Alexander Radulov et Max Pacioretty, les meilleurs ailiers de l'équipe.

«Je n'en retiens que du positif», a dit l'entraîneur-chef du Canadien au sujet des blessés des dernières semaines. «Ça nous a permis d'apprendre où certains de nos joueurs sont capables de jouer, comme Danault, ce qui est une très bonne nouvelle.»

C'est plutôt Galchenyuk qui était pris dans un trio un peu particulier, avec l'agitateur Andrew Shaw à droite et un centre naturel en David Desharnais comme ailier gauche. «Après deux mois d'absence, je jouerais à la défense!» a lancé Desharnais à la blague. Mais en déployant une telle formation, Therrien évite de mettre tous ses oeufs dans le même panier et de placer ses trois meilleurs attaquants au sein de la même unité.

«On recherche de l'équilibre. Il n'y a pas de meilleur exemple que les champions de la Coupe Stanley. Ils ont Phil Kessel au sein du troisième trio», a fait valoir Therrien au sujet des Penguins. «Ils sont durs à affronter parce qu'ils ont de l'équilibre. J'espère pouvoir faire ça. Mais je veux voir des résultats de mes trios, de mon équipe, des victoires. Quand je ne vois pas de résultats, de tempo, des chances de marquer, ça lève un drapeau rouge. C'est là que je dois faire des ajustements. Si ça marche, je laisse ça tel quel.»

Du mouvement à l'arrière

Michel Therrien n'a rien annoncé, mais Greg Pateryn semblait avoir déjà fait son deuil du duel de jeudi contre les Flyers, même s'il a disputé un fort match mardi. «C'est une chose que de sauter ton tour si tu sais que tu as connu un mauvais match, ou si tu te blesses, mais sinon, c'est frustrant d'être le joueur en trop», a noté le défenseur. «Je vais prendre ça un jour à la fois, rester positif et travailler sur les petites choses. Je dois rester positif, car les choses peuvent changer très rapidement.»

Pateryn était mécontent, mais la situation était encore pire pour Mark Barberio, soumis au ballottage deux jours après qu'un autre défenseur du CH, Zach Redmond, a subi le même sort. Les 29 autres équipes de la LNH ont donc jusqu'à midi pour réclamer l'arrière de 26 ans, qui joue en moyenne 15 min 7 s par match, mais elles devront toutefois tenir compte du fait que son contrat sera encore valide l'an prochain. Enfin, l'attaquant Daniel Carr a été cédé aux IceCaps de St. John's.

Les hauts et les bas des Flyers

Les Flyers de Philadelphie ont connu un match... (AP, Karl B DeBlaker) - image 6.0

Agrandir

Les Flyers de Philadelphie ont connu un match atroce mardi contre les Hurricanes en Caroline en s'inclinant 5-1. Après deux périodes, Travis Konecny et les siens n'avaient que six tirs au but.

AP, Karl B DeBlaker

Les Flyers de Philadelphie reviennent de ce qui a probablement été leur pire performance de la saison, mais pour l'entraîneur Dave Hakstol, tout ça est déjà oublié.

«J'ai eu une très brève discussion à ce sujet avec mes joueurs sur la glace, lors de notre entraînement [mercredi]», a expliqué l'entraîneur des Flyers en entrevue téléphonique. «Je n'ai pas eu besoin de parler bien longtemps. Je pense qu'avant tout, il faut évaluer cette performance, mais le faire dans un contexte plus global, dans son ensemble. Nous avons offert une performance assez mauvaise en Caroline, mais avant cette défaite-là, nous avions remporté nos trois matchs précédents.»

La performance «assez mauvaise» en question est survenue mardi, sur la glace des Hurricanes. Une défaite sans appel de 5-1. Et encore, la marque finale n'indique pas à quel point ce fut laborieux pour l'équipe en noir et orange. Rappelons seulement qu'après 40 minutes de jeu, les Flyers avaient lancé six fois en direction du filet des Hurricanes...

«Nous avons connu une mauvaise soirée, et ça arrive. C'est une longue saison, il y aura des hauts et des bas», a ajouté Hakstol.

Les Flyers, qui accueillent le Canadien jeudi à Philadelphie, ont connu des hauts et des bas cette saison, en effet. Ils ont connu la gloire le temps d'une série de 10 victoires, puis ont connu un passage à vide tout de suite après, avec une seule victoire lors des huit matchs suivants.

«Je me fais demander si nous ne sommes pas une équipe qui fonctionne par séries, et je ne suis pas d'accord avec cette perception», a enchaîné Hakstol. «Il y a eu cette série de 10 victoires, puis les défaites ensuite, et les gens se sont mis à tirer des conclusions. Mais nous ne sommes pas une équipe qui fonctionne par séries.»

Le seul espoir de Philadelphie

Drôle de hasard, le mot séries est d'ailleurs important à Philadelphie, ces jours-ci. Dans une ville où les 76ers de la NBA flirtent avec les bas-fonds du classement, où les Eagles de la NFL ont été une déception l'automne dernier, les Flyers sont le seul espoir de Philadelphie ces temps-ci.

«Il n'y a encore rien de décidé dans notre Association», s'empresse de préciser Hakstol. «Tout est possible. Je ne sais pas le nombre de points qui seront nécessaires pour participer aux éliminatoires, je n'ai pas fait les calculs, mais ce que je sais, c'est qu'on sera dans cette lutte jusqu'à la fin.»

Les Flyers amorcent d'ailleurs jeudi une partie importante de leur calendrier. Le match contre le Canadien est leur premier d'une série de cinq matchs consécutifs devant leurs partisans.

«On ne passe pas trop de temps à penser à nos adversaires», conclut Hakstol. «Shea Weber est de toute évidence un excellent joueur, qui prend de la place à la ligne bleue du Canadien, et il le fait de différentes façons aussi. Carey Price est un autre de leurs très bons joueurs, évidemment. Mais pour moi, l'idée, c'est de ne jamais regarder ce que les adversaires peuvent faire. Nous devons avant tout nous concentrer sur notre propre jeu.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer