Nesterov veut sa chance

Selon Dan Milstein, l'agent de Nikita Nesterov, le... (Archives AP)

Agrandir

Selon Dan Milstein, l'agent de Nikita Nesterov, le dg Marc Bergevin voit le Russe parmi les six premiers défenseurs du Canadien et il pourrait même grimper dans la hiérarchie.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Quand le Canadien a annoncé l'acquisition du défenseur Nikita Nesterov, du Lightning de Tampa Bay, les premières réactions allaient dans le même sens. Pourquoi diantre Steve Yzerman laissait-il filer un défenseur du calibre de la LNH à un coût si faible?

Nesterov n'est pas Brent Burns, mais un choix de sixième tour et un défenseur de la Ligue américaine (Jonathan Racine) semble un prix bien modique pour un défenseur à sa troisième saison et qui joue plus d'une quinzaine de minutes par match en moyenne.

Le premier réflexe, comme c'est parfois le cas avec les Russes, est de croire que la menace d'un exil en KHL a fait baisser la valeur marchande du joueur. Il y a deux semaines, le collègue Elliotte Friedman citait sous le couvert de l'anonymat un directeur général qui disait croire que Nesterov planifiait un retour dans sa Russie natale.

L'agent de Nesterov, Dan Milstein, avait alors démenti la rumeur sur Twitter. Joint samedi par La Presse, Milstein en a rajouté... en précisant toutefois une condition. «Tenez-vous-le pour dit : on n'ira pas dans la KHL», a-t-il martelé au bout du fil. «Si Nikita a un temps d'utilisation qui lui permet de se développer, il n'ira pas en KHL. Il veut jouer dans la meilleure ligue au monde.»

Pour appuyer ses dires, Milstein a rappelé que Nesterov avait attendu le 26 septembre pour signer un contrat avec le Lightning. Joueur autonome avec compensation, le défenseur de 23 ans ne trouvait pas de terrain d'entente avec Yzerman. C'est là que Milstein est arrivé dans le portrait - il le représente depuis septembre - et les deux clans se sont entendus sur un contrat d'un an et 725 000 $.

«Il aurait pu partir en KHL, où il aurait joué au sein d'un premier duo et gagné plus d'argent», soutient Milstein, qui affirme que Marc Bergevin est disposé à lui accorder sa chance. «J'ai parlé à Marc, les gens du Canadien sont très enthousiastes. Ils le surveillaient depuis deux mois. Ils le voient parmi les six premiers défenseurs, avec la possibilité de grimper dans la hiérarchie. Il aura la chance de jouer.»

Entre deux chaises

De tels propos laissent toutefois songeur pour la suite des choses chez le Canadien, où Andrei Markov, Alexei Emelin et Nathan Beaulieu occupent les postes à gauche. Markov est blessé, mais il doit retrouver ses coéquipiers à l'entraînement lundi. Si tout ce beau monde veut jouer, il faudra muter Beaulieu ou Nesterov sur le flanc droit, dans le poste qui revenait jusqu'ici à Greg Pateryn (lui aussi blessé).

Gardons aussi en tête que si le Canadien opte pour le format 7-3-1 (sept attaquants, trois défenseurs, un gardien) au repêchage d'expansion, l'équipe s'exposera à perdre Emelin ou Beaulieu. Le cas échéant, Nesterov deviendrait une police d'assurance.

Sa situation n'est pas sans rappeler celle de Jarred Tinordi, l'an passé à Montréal. Nesterov était un peu coincé entre deux chaises : limité dans son temps d'utilisation dans la LNH, mais impossible à renvoyer dans la Ligue américaine, car il aurait été réclamé au ballottage. À cet égard, Milstein salue le travail accompli par Yzerman pour aider son client.

«Début janvier, j'ai rencontré Steve, je lui ai dit que Nikita voulait la chance de jouer. Je crois que Steve craignait que Nikita ne soit réclamé au ballottage. Steve est un des meilleurs dg, un excellent communicateur, il ne fait pas de cachettes. Donc, il a dit qu'il tenterait d'échanger Nikita s'il n'y avait pas de place pour lui à Tampa. Au lieu de le garder comme sixième ou septième défenseur, il a fait la bonne chose pour le joueur.»

Un autre tour de force?

Bergevin laisse parfois les partisans sur leur faim par sa prudence, mais il a l'habitude de peu payer sur le marché des transactions, dans l'espoir de frapper un coup de circuit. Si Nesterov s'établit comme un défenseur permanent du Tricolore, il aura de nouveau réussi un tour de force.

Torrey Mitchell (contre l'espoir Jack Nevins et un choix de septième tour) et Dale Weise (contre Raphael Diaz) viennent en tête de liste des réussites du dg du Canadien. Si l'expérience n'est pas concluante, il n'aura perdu qu'un joueur des ligues mineures et un lointain choix au repêchage.

Un certain potentiel offensif

À 5'11" et à 191 livres, Nikita Nesterov n'est pas là pour intimider l'adversaire. Les gens qui le connaissent croient toutefois que le défenseur acquis, jeudi, du Lightning par le Canadien a un certain potentiel offensif à développer. D'ailleurs, même s'il n'a pas joué énormément en avantage numérique cette saison, il a réussi à engranger trois buts et neuf passes.

«Il a eu ses hauts et ses bas, comme tous les jeunes de son âge, et il faut s'y attendre avec les jeunes défenseurs», a soutenu son ancien coéquipier Victor Hedman, qui participe au Match des étoiles à Los Angeles. «Toute notre équipe a eu des hauts et des bas. Il a un très bon potentiel, il est bon en avantage numérique et il a un bon tir. S'il obtient le temps de jeu nécessaire, il deviendra un très bon joueur.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer