Le Canadien prend la mesure des Flames 5-1

Carey Price (à droite) a repoussé 30 tirs... (La Presse)

Agrandir

Carey Price (à droite) a repoussé 30 tirs des Flames, tandis qu'Alexander Radulov (au centre) a marqué deux fois, et le Canadien l'a emporté 5-1, mardi soir, au Centre Bell.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

À son dernier match devant ses partisans avant la pause du match des étoiles, le Canadien a signé une victoire de 5-1 contre les Flames de Calgary mardi soir au Centre Bell.

Les hommes de Michel Therrien l'ont emporté en faisant preuve de beaucoup d'opportunisme, ne récoltant que 20 tirs, et en marquant de façons pour le moins variées.

Andrew Shaw (7e) à forces égales en première période, Tomas Plekanec (7e) en désavantage numérique au deuxième vingt, et Alexander Radulov (11e) avec l'avantage d'un homme également pendant la période médiane, ont fait bouger les cordages pendant les 40 premières minutes de jeu.

Daniel Carr, en troisième, a ajouté son deuxième de la saison et son premier depuis le 10 novembre, soit après une léthargie de 24 rencontres.

Radulov a profité d'un avantage numérique pour porter le score à 5-0 tard en troisième.

Le filet de Plekanec était le quatrième du Canadien à court d'un homme cette saison, et le deuxième du vétéran tchèque dans de telles circonstances. Il s'agissait aussi de son 20e à vie en désavantage numérique, ce qui le place au deuxième rang chez le Canadien à égalité avec Bob Gainey, et de son 223e en carrière, le même total que Peter Mahovlich au 18e échelon dans l'histoire de l'équipe.

Par ailleurs, les trois buts du Tricolore pendant les deux premières périodes ont été réussis à l'aide de seulement 13 tirs en direction de Chad Johnson alors que les Flames en avaient récolté 22 vers Carey Price.

De plus, neuf de ces tirs sont venus pendant que le Canadien évoluait en désavantage numérique. Mais malgré quatre opportunités, incluant 47 secondes à court de deux hommes au milieu de la deuxième période, les Flames ont été incapables de percer la muraille qu'a dressée devant eux le gardien du Tricolore.

Sans être spectaculaire, Price a été solide en bloquant 30 tirs. Il a donné un aperçu du genre de performance qu'il comptait livrer en stoppant Johnny Gaudreau, qui s'est présenté seul devant lui dès la deuxième minute du match.

Il a toutefois perdu la chance d'inscrire son 39e blanchissage en carrière alors qu'il ne restait que 1,1 seconde au cadran lorsque Sam Bennett a marqué en avantage numérique.

Le gardien du Canadien a même obtenu une mention d'aide, à retardement, sur le but de Carr.

Le Canadien disputera son dernier match avant la pause du match des étoiles jeudi soir, à Brooklyn, face aux Islanders de New York.

Cinq moments marquants du match entre les Flames de Calgary et le Canadien

Voici cinq moments marquants du match de mardi soir entre les Flames de Calgary et le Canadien de Montréal, disputé au Centre Bell.

Price alerte dès le début

Blanchis lundi soir à Toronto, les Flames sont venus près de s'inscrire au tableau indicateur avant même que deux minutes ne soient écoulées en première période. Le défenseur Nathan Beaulieu a été incapable de maîtriser la rondelle à la pointe gauche, dans la zone adverse, ce qui a mené à une poussée à deux contre un. Alex Chiasson a repéré Johnny Gaudreau et lui a servi une belle passe qui a permis au petit attaquant des Flames de se présenter seul devant Carey Price. Le gardien du Tricolore a été de marbre.

Des Flames bien courageux

Forts d'une récolte de dix buts à leurs 28 tentatives précédentes - un taux d'efficacité de 35,7 pour cent - les joueurs du Canadien ont eu une première opportunité de déployer leur avantage numérique à 7:40 de la première période, à la suite d'une pénalité mineure à Michael Frolik pour bâton élevé. Les hommes de Michel Therrien n'ont toutefois pas été en mesure de mettre Chad Johnson à l'épreuve une seule fois. Mais ce n'est pas parce que Shea Weber n'a pas essayé. Coup sur coup, le défenseur du Tricolore a laissé partir de violents tirs frappés qui ont été bloqués, le premier par Lance Bouma et le second par Matt Stajan. Weber a eu droit à une troisième chance, mais son tir, venu du cercle gauche de mise en jeu, a raté la cible.

Encore un premier but accordé

Les Flames vivent une période difficile et c'est possiblement dû au fait qu'ils ont pris la mauvaise habitude de concéder le premier but à leurs rivaux. C'est ce qu'ils ont d'ailleurs fait pour un neuvième match d'affilée lorsque Andrew Shaw a ouvert la marque à 19:17 du premier vingt, grâce à un tir qui a semblé se frayer un chemin entre les jambières de Chad Johnson. Sven Andrighetto et Jeff Petry ont obtenu des mentions d'aide sur le septième but de Shaw cette saison, et son premier depuis le 4 décembre à Los Angeles.

L'infériorité numérique testée, résiste et produit

Le Canadien a joué avec le feu pendant les cinq premières minutes de jeu de la période médiane en écopant deux pénalités. Il a résisté à la première et s'est servi de la deuxième pour doubler son avance. Une passe molle de Johnny Gaudreau a lancé Tomas Plekanec sur une échappée à deux contre un, avec Paul Byron à sa gauche. Le Tchèque s'est servi de son coéquipier comme leurre avant de déjouer Chad Johnson d'un tir des poignets entre les jambières. Mais les visites au cachot n'étaient pas finies, car Jeff Petry et Jeff De La Rose ont permis aux Flames de jouer à 5 contre 3 pendant 47 secondes en milieu de période. Là encore, le Canadien a été impeccable.

Au tour de l'avantage numérique

Pendant que les joueurs des Flames laissaient filer toutes sortes de belles opportunités à 5 contre 4, et même 5 contre 3, ceux du Canadien ont saisi leur deuxième opportunité avec l'avantage d'un homme au milieu de la période médiane. Laissé seul dans le cercle droit de mise en jeu, Alexander Radulov a reçu une passe en diagonale de Nathan Beaulieu et s'est même permis de prendre une ou deux secondes avant de décocher un puissant tir des poignets qui a touché la cible, dans la partie supérieure. Avec ce 11e but, Radulov mettait fin à une disette de huit rencontres sans faire bouger les cordages, soit depuis le 7 janvier à Toronto. Daniel Carr et Radulov ont ensuite creusé l'écart à 5-0 en troisième période, puis Sam Bennett a empêché Carey Price de signer le jeu blanc en le déjouant avec 1,1 seconde à jouer à la rencontre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer