Galchenyuk rétrogradé sur le troisième trio

Alex Galchenyuk jouera en compagnie de Sven Andrighetto... (Archives La Presse)

Agrandir

Alex Galchenyuk jouera en compagnie de Sven Andrighetto et d'Andrew Shaw contre les Devils, vendredi.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse, La Presse canadienne

(Brossard) Alex Galchenyuk n'a pas l'air du Galchenyuk des beaux jours depuis qu'il est revenu au jeu il y a une semaine. À moins d'un changement, il ne va pas commencer le match de vendredi contre les Devils de New Jersey sur le premier trio, mais bien sur le troisième.

Galchenuyk patinera en compagnie de Sven Andrighetto et Andrew Shaw, tandis que Phillip Danault retournera piloter le premier trio du club, avec Max Pacioretty et Alexander Radulov. Dans le cas de Galchenyuk, il s'agit bel et bien d'une rétrogradation, lui qui n'a qu'un but en trois matchs depuis son retour d'une blessure au genou droit. «Si j'avais marqué l'autre soir [mercredi] contre Pittsburgh, on ne parlerait même pas de ça.»

Michel Therrien s'est accordé une partie du blâme dans ce dossier. «Je prends une certaine responsabilité là-dessus en l'ayant replacé tout de suite sur le premier trio. J'aurais espéré qu'il retrouve le même calibre de jeu dès son retour. Il n'est pas rendu là.»

Therrien a insisté pour dire qu'il ne fallait pas voir «un message» dans cette décision de placer le numéro 27 au poste de troisième centre. Ça tombe bien, puisque le principal intéressé n'y voit pas un message lui non plus. «Vous faites toujours de trop grosses histoires avec les changements de trios. Ce n'est rien de nouveau. Je suis juste un joueur, je ne choisis pas mes coéquipiers.

«J'ai joué un peu avec Andrighetto l'an dernier; il est talentueux et il voit bien le jeu», a également mentionné Galchenyuk. «J'espère qu'on retrouvera une certaine chimie parce qu'on a bien fait ensemble la saison dernière. Quant à Shaw, on sait à quoi s'attendre de lui. On va essayer de produire.»

Beaulieu ne joue pas comme un premier choix

Quand on lui a demandé d'évaluer son propre jeu, jeudi midi à Brossard, Nathan Beaulieu a répondu avec seulement deux mots : «C'est correct...»

Au moment où le Canadien visite les Devils du New Jersey, vendredi à Newark, on peut probablement avancer que le jeune défenseur ne joue pas comme le choix de premier tour qu'il a été en 2011. Le défenseur à caractère offensif n'a que deux points à ses six derniers matchs, en plus d'afficher un cumulatif de - 9.

Jeudi à l'entraînement, Michel Therrien a choisi de ramener Beaulieu avec Jeff Petry sur le deuxième duo de défenseurs de l'équipe. La veille, lors de la défaite de 4-1 contre Pittsburgh, il avait été relégué sur le troisième duo en défense, avec Zach Redmond.

«Les choses ne fonctionnent pas, alors on cherche de nouvelles combinaisons, a expliqué le jeune défenseur avant le départ pour le New Jersey. Peu importe où je joue, je sais ce que j'ai à faire, alors je ne considère pas ces changements comme une promotion ou comme une rétrogradation chaque fois.

«Je comprends ce que les entraîneurs essaient de faire. On essaie de trouver les bonnes combinaisons. On ne fonctionne pas en attaque et on doit être plus forts en défense. Peu importe où on me demande de jouer ou avec qui, ce n'est rien de négatif à mes yeux. Quand ça ne va pas bien, il faut tenter des choses.»

Le Canadien en a tenté des choses avec Beaulieu cette saison. Il devait, au départ, camper le poste de deuxième défenseur du club, à la gauche de Shea Weber. L'expérience a été brève, et c'est Alexei Emelin qui tient ce rôle depuis la presque totalité de la saison. Beaulieu jure que ça ne l'empêche pas de dormir.

«Je suis à l'aise avec tous les défenseurs de cette équipe. J'ai joué avec tout le monde, je sais comment nos défenseurs jouent, nous avons essentiellement le même style de jeu. Je n'ai pas à changer grand-chose à mon jeu, peu importe l'identité de celui qui est à mes côtés.»

À ses six derniers matchs, Nathan Beaulieu n'a... (Archives AFP) - image 3.0

Agrandir

À ses six derniers matchs, Nathan Beaulieu n'a obtenu que deux points et affiche un cumulatif de - 9.

Archives AFP

Rumeurs de transaction

Encore cette semaine, des rumeurs de transaction ont circulé à propos de celui qui porte le numéro 28. Ce n'est pas la première fois, ce ne sera pas non plus la dernière, mais en attendant, il est certes possible de se demander si le Canadien sera patient avec lui pendant encore bien longtemps.

Le Canadien semble beaucoup se chercher en défensive depuis le 20 décembre, date qui coïncide avec le premier match raté d'Andreï Markov en raison d'une blessure à l'aine. Le Russe de 38 ans a manqué 15 matchs et le Tricolore a concédé 48 buts. Therrien ne sait toujours pas quand il le reverra sur la patinoire. «J'essaie seulement de vous transmettre l'information que je reçois du corps médical. [...] Il n'a rien aggravé, mais il n'y avait pas d'améliorations.»

Par ailleurs, Therrien a confirmé que c'est le réserviste Al Montoya qui sera devant le filet du Canadien, vendredi au New Jersey. Il en sera à un 14e match cette saison. Carey Price sera donc devant le filet samedi soir lors de la visite des Sabres de Buffalo.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer