Le Canadien se bute aux Sharks

Shea Weber et Carey Price tentent de freiner... (AP)

Agrandir

Shea Weber et Carey Price tentent de freiner les Sharks.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(San Jose) La Californie demeure toujours aussi inhospitalière pour le Canadien.

Le Tricolore a livré une autre performance inégale face aux Sharks, et s'est incliné 2-1, vendredi, au SAP Center.

L'interminable séquence d'insuccès du CH dans la Silicon Valley se poursuit donc. Les Montréalais y ont subi une 10e défaite de suite. Leur dernier succès au domicile des Sharks remonte au 23 novembre 1999.

En fait, le Canadien en arrache de façon générale en Californie, avec une fiche de 1-8-2 à Los Angeles, Anaheim et San José depuis le retour de Michel Therrien derrière le banc de l'équipe.

Dans la défaite, Alexander Radulov a quitté la rencontre en fin de troisième période, victime d'un bâton élevé de Logan Couture. Radulov saignait abondamment et a été traité au vestiaire.

Alexander Radulov a quitté la rencontre en fin... (AP) - image 2.0

Agrandir

Alexander Radulov a quitté la rencontre en fin de troisième période, victime d'un bâton élevé de Logan Couture.

AP

Tendance inquiétante

Les Sharks ont donné à leur gardien Martin Jones tout le soutien offensif nécessaire dès la première période, au cours de laquelle les Montréalais semblaient désorganisés.

L'inimitable Brent Burns a ouvert la marque dès la première d'un puissant tir sur réception en avantage numérique. C'était déjà un 10e but cette saison pour le défenseur vedette, qui a d'ailleurs terminé la première période avec six tirs au but. Visiblement, l'attaque des Sharks, surtout en avantage numérique, est organisée en fonction de lui.

Joe Pavelski a doublé l'avance des hommes en noir avec 57 secondes à écouler au premier engagement. Au terme d'une course d'un bout à l'autre de la patinoire, Andrei Markov a été incapable de rattraper Pavelski et de le couvrir adéquatement. Une passe ratée d'Alex Galchenyuk à Radulov a été à l'origine du surnombre des Sharks.

Les requins ont eu des chances d'engraisser leur avance au deuxième vingt, mais Carey Price ne voulait rien entendre, bloquant notamment Chris Tierney et Tommy Wingels tour à tour en échappée.

Mais à l'autre bout, Martin Jones était tout aussi étincelant. En première période, on l'a vu se jeter sur le côté comme pouvait le faire Bill Ranford, pour bloquer une attaque de Galchenyuk.

La porte s'est ouverte au CH au dernier vingt lorsque Logan Couture a été chassé pour coup de bâton avec 14 minutes à écouler. La situation est devenue critique pour les Sharks, qui se défendaient essentiellement à trois contre cinq après que le bâton de Joel Ward eut été fracassé. Mais Max Pacioretty, posté dans le haut de l'enclave, a raté son tir balayé sur réception, et a asséné un coup de bâton à Pavelski en tentant de réparer son erreur. Le capitaine du Canadien a été chassé, une punition qui a semblé couper l'élan des siens.

Artturi Lehkonen a resserré la marque avec 77 secondes à jouer, pendant la pénalité à Couture pour bâton élevé. Mais comme à Anaheim mardi, le but est venu trop tard.

Un fait demeure : l'attaque du Canadien fonctionne officiellement au ralenti. Pour une septième fois dans les neuf derniers matchs, elle a été limitée à moins de trois buts, le fameux seuil psychologique auquel Michel Therrien fait référence quand il parle des chances de son équipe de l'emporter.

Therrien a d'ailleurs jonglé avec ses trios tout au long de la soirée à la recherche des combinaisons gagnantes. En troisième période, on a d'ailleurs vu un trio Pacioretty-Galchenyuk-Radulov que plusieurs partisans attendaient.

L'expérience a toutefois pris fin quand Radulov a été blessé en fin de match.

Le Canadien file maintenant au sud pour la troisième de cinq escales de son voyage. Le prochain rendez-vous : un match en après-midi, dimanche, contre les Kings à Los Angeles.

Les Sharks à contre-courant

Les bons vieux Patrick Marleau, Joe Thornton, Brent Burns, Joe Pavelski, Logan Couture et autres sont toujours en poste chez les Sharks, dont le noyau semble intact depuis des années. Par contre, c'est à se demander si ce visage pourrait être appelé à changer prochainement.

Marleau et Thornton ont chacun 37 ans et écoulent la dernière année de leur contrat. Dans les deux cas, la contribution offensive n'est plus ce qu'elle était.

C'est particulièrement vrai pour Thornton, qui compte 13 points en 24 matchs cette saison, après en avoir inscrit 82 la saison dernière. Marleau, lui, avait déjà commencé à ralentir lors des deux dernières années. Le voici avec six buts, mais seulement 8 points, en 24 rencontres.

«Thornton a connu une très bonne saison l'an passé. Nous, on ne pense pas au 1er juillet, on pense à cette année. Ils sont avec nous, il faut en profiter et ne pas penser à l'an prochain», a fait valoir le défenseur Marc-Édouard Vlasic.

On notera au passage qu'avec Thornton, Marleau, Paul Martin et Joel Ward, les Sharks comptent sur quatre joueurs âgés de 35 ans ou plus. C'est 10 % de tous les joueurs de cet âge dans une LNH que l'on dit de plus en plus jeune.

«On voit bien les changements dans la ligue», a admis Martin. «Quand je suis arrivé, les équipes avaient un ou deux joueurs de moins de 25 ans. La ligue était plus vieille et tu devais manger tes croûtes et jouer deux bonnes années avant de commencer dans la LNH.

«Maintenant, avec le talent et la vitesse de ces jeunes, ça fait changer la ligue», a observé le défenseur, qui a atteint vendredi le plateau des 800 matchs dans la LNH. «Nous, on veut simplement jouer le plus longtemps possible. Mais on doit s'assurer de travailler fort et bien gérer notre temps hors glace pour suivre le rythme de ces jeunes.»

Hudon et Beaulieu prennent du mieux

Par ailleurs, l'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien a indiqué que Charles Hudon (sternum) avait tranquillement recommencé à patiner. Il a aussi mentionné que le défenseur Nathan Beaulieu, atteint par une rondelle à la gorge lors du match du 22 novembre contre les Sénateurs d'Ottawa, a reçu le feu vert pour recommencer l'entraînement. Therrien n'a pas précisé de date de retour pour les deux joueurs, mais il s'attend à ce que Beaulieu revienne avant Hudon. Avec LNH.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer