Le Tricolore revigoré

Anze Kopitar (11) avait déjoué Carey Price en... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Anze Kopitar (11) avait déjoué Carey Price en deuxième période, mais le tir du capitaine des Kings a terminé sa course sur le poteau.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

(Montréal) Les Kings de Los Angeles et leur gardien Peter Bujaj n'ont rien pu faire face à un Canadien revigoré, qui n'a eu aucun mal à l'emporter 4-1, jeudi soir.

Le Canadien , qui a signé une troisième victoire consécutive et une 12e en 14 sorties, a livré l'une de ses meilleures performances des dernières semaines, limitant les Kings à seulement 24 tirs. «Nous avons disputé un match complet sur toute la ligne», a analysé le défenseur Jeff Petry, qui a conclu la soirée avec un + 3 à sa fiche. «Ça a été notre performance la plus complète cette saison, du début du match jusqu'à la fin.»

De retour au Centre Bell pour une première fois depuis que le Canadien l'a échangé aux Jets de Winnipeg, en octobre 2014, Budaj n'a pu causer la surprise, même s'il s'est assez bien défendu dans les circonstances. Paul Byron (4e) a été le premier à le battre Budaj en première période, sautant sur un retour à la suite d'une belle pièce de jeu signée Alexander Radulov.

L'ancien gardien du Tricolore, qui n'avait pas flanché en plus de 140 minutes de jeu, a été battu six minutes plus tard par Daniel Carr (1er). En deuxième, Phillip Danault, inséré au poste de centre pendant que David Desharnais se contentait d'un rôle de spectateur (tout comme le défenseur Greg Pateryn), a réussi son quatrième de la saison.

Alex Galchenyuk (6e) a confirmé la victoire en marquant dans une cage déserte. Le capitaine Max Pacioretty a terminé sa soirée avec deux aides.

Au centre de Pacioretty et d'Andrew Shaw, Danault s'est montré particulièrement efficace. «J'avais deux bons coéquipiers de trio. "Shawzie" est excellent le long des rampes et devant le filet, il est combatif et moi aussi. Et Max a un bon tir et il est un bon passeur. J'essaie de contribuer offensivement et défensivement. Une bonne défensive amène toujours de l'offensive et c'est ma priorité de m'occuper des petits détails défensivement, et ça amène des bonus offensivement.»

Arrêt spectaculaire

Les Kings ont bien eu un petit regain d'énergie en troisième période, quand une pénalité de quatre minutes pour bâton élevé à Brendan Gallagher leur a ouvert une petite porte. Tyler Toffoli en a profité pour marquer et réduire l'écart à deux buts. Tout juste avant, Carey Price (23 arrêts), étendu sur la glace, avait réussi son meilleur arrêt de la soirée en volant un but certain à Anze Kopitar.

«Je ne sais pas comment Price a fait l'arrêt, mais il l'a fait», a dit Kopitar. «La première fois je l'avais déjoué, mais j'ai trouvé le moyen de toucher le poteau. Et la deuxième, ça a été un arrêt spectaculaire que je vais revoir pendant un bout de temps à la télé.»

«Je n'ai fait qu'étendre mon bras. J'ai été chanceux», a assuré Price, pour qui il s'agissait aussi d'une neuvième victoire en neuf matchs cette saison, une 12e consécutive depuis sa dernière défaite, 4-3 à Edmonton, le 29 octobre 2015. Son dernier revers en saison régulière au Centre Bell remonte au 2 avril 2015 aux mains des Capitals de Washington (5-4 en tirs de barrage).

Le CH reprendra le collier samedi soir en accueillant les Red Wings de Detroit, puis rendra visite aux Blackhawks de Chicago dimanche. Avec La Presse Canadienne

«Je ne sais pas si c'est à cause des partisans, mais on dirait qu'on passe à une autre vitesse quand on joue à la maison.»

- Paul Byron

«J'ai adoré le match de Phillip Danault. Pour son premier match cette saison au centre, j'ai pas senti qu'il se cherchait. Je l'ai senti très à l'aise.»

- Michel Therrien

«Dans le passé, il a toujours bien réagi et on espère que ce sera la même chose cette fois-ci.»

- Michel Therrien, au sujet de la mise à l'écart de David Desharnais

Shea Weber solidifiela ligne centrale du CH

Les Kings ont retrouvé un vieil adversaire, jeudi contre le Canadien : Shea Weber. En 33 matchs en carrière contre Los Angeles, l'ex-défenseur des Predators avait récolté 21 points, dont 7 buts. Darryl Sutter, qui dirige les Kings depuis 2011, est donc bien placé pour expliquer pourquoi l'arrivée de Weber changeait la dynamique chez le Tricolore et le rendait plus dangereux.

«Les équipes qui gagnent des championnats sont celles qui comptent sur une ligne de centre solide, du gardien jusqu'aux joueurs de centre en passant par les duos en défense», a-t-il noté avant l'affrontement contre le CH. «Montréal peut compter sur un gardien élite en Carey [Price] et compte sur deux duos défensifs très stables et composés de vétérans, avec Shea et Emelin sur le premier, et Markov et Petry sur le second. Au milieu, le centre de leur quatrième trio [Torrey Mitchell] a cinq buts.

«Il faut être efficace au centre de la patinoire, et Shea Weber est l'un des joueurs qui contrôlent les matchs à partir de cette zone, a ajouté Sutter. Il ne commet pas de revirements et se retrouve toujours du bon côté de la rondelle. Il ne s'agit pas d'être une vedette tous les soirs, mais de toujours être un bon joueur qui aide son équipe à gagner.»

Hausser son niveau de jeu

Le monde des Kings s'est temporairement écroulé alors qu'il restait 35 secondes à la première période de leur premier match de la saison. Jonathan Quick, le lauréat de deux Coupes Stanley et d'un trophée Conn Smythe s'est blessé à l'aine, une blessure qui pourrait le tenir à l'écart trois ou quatre mois. Le réserviste Jeff Zatkoff est lui aussi tombé au combat quelques jours plus tard, forçant les Kings à s'en remettre au vétéran de 34 ans Peter Budaj, qui n'avait pas effectué de départ dans le circuit Bettman en deux ans.

Comment est-ce que les Kings ont fait pour survivre au premier mois de la saison? En faisant comme d'habitude. «Ça ne sert à rien de s'apitoyer sur son sort», a dit le vétéran défenseur Matt Greene. «Tout le monde doit hausser son niveau de jeu d'un cran. C'est impossible de remplacer un gars comme lui par une seule personne.»

Quant à Budaj, il connaît un regain de vie dans la LNH après avoir gagné le titre de gardien par excellence de la Ligue américaine de hockey la saison dernière. «Il fait de gros arrêts lorsqu'on a besoin de lui et il ne commet pas de grosses erreurs», a relaté le défenseur étoile Drew Doughty. «Il est très volubile, il manie bien la rondelle et est très solide devant son filet. En tant que joueur, c'est facile de jouer devant un gardien qui dégage autant de confiance.»

Les Kings n'ont pas besoin de performances spectaculaires de leurs gardiens. Ils concèdent moins de 25 tirs par match à l'adversaire, un sommet dans la LNH. Budaj n'a d'ailleurs effectué que 43 arrêts au total pour blanchir les Flames et les Maple Leafs, plus tôt cette semaine. L'ex-réserviste de Price n'avait pas enregistré deux blanchissages au cours d'une même saison dans la LNH depuis 2008-2009, avec l'Avalanche du Colorado. La Presse et La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer