L'effet stabilisateur de Petry

À ses deux premiers matchs cette saison, le... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

À ses deux premiers matchs cette saison, le défenseur Jeff Petry a joué plus de 20 minutes.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Tout a été dit sur l'arrivée de Shea Weber. On a aussi longuement parlé de l'essai de Mikhail Sergachev, de même que de la progression attendue de Nathan Beaulieu. La gestion du vieillissement d'Andrei Markov est un autre enjeu souvent évoqué. Dans ce contexte, Jeff Petry est passé un brin inaperçu au camp.

La blessure au bas du corps qu'il a subie lors du dernier match préparatoire du camp l'a fait encore plus oublier, lui qui a raté le premier match de la saison. Grâce à son jeu lors des deux matchs qu'il a disputés depuis son retour, Petry s'est toutefois assuré de revenir dans les conversations.

Oublions un instant ses quatre points en deux matchs. Il ne maintiendra pas ce rythme éternellement et il a montré par le passé qu'il peut être très efficace pour une équipe sans empiler les points.

«Il patine si bien, il est bon pour faire circuler la rondelle», a constaté Beaulieu après l'entraînement de mercredi. «C'est là que le hockey s'en va, tu dois être capable de patiner avec la rondelle. Nos quatre premiers défenseurs sont bons pour faire circuler la rondelle. Ça ne donne rien de vouloir battre de force les Evgeni Malkin de la ligue. Tu dois être plus intelligent et faire tes passes en évitant ces joueurs.»

À son arrivée à la fin de la saison 2014-2015, Petry avait stabilisé la défense montréalaise. La saison dernière, le Canadien n'a pas eu ce luxe, car la saison du défenseur de 28 ans a pris fin le 7 février en raison d'une blessure à l'abdomen qui a nécessité une opération. Il était d'ailleurs mal en point dans pratiquement la moitié des 51 matchs qu'il a disputés.

«Ça avait commencé au début de décembre et, graduellement, ç'a empiré», raconte Petry. «Au début, c'était une toute petite douleur. À la fin de janvier, ça paraissait à chaque match et ça empirait. Ça ne guérissait pas tout seul.

«C'était frustrant. Mon principal attribut, c'est mon coup de patin. Et la blessure me nuisait vraiment à cet égard, dans mes pivots et quand je faisais ma première enjambée. C'est là que je la ressentais le plus. Commencer l'été sans aucune douleur, c'est bien.»

À ses deux premiers matchs, Petry a joué 20 et 22 minutes. L'an passé, son temps moyen d'utilisation était de 21 minutes par match. «Quand tu perds un joueur comme ça, c'est un rôle dur à remplir. C'est comme un film. Si l'acteur principal est malade, il est dur à remplacer. Et lui, il a un rôle important dans le script», a illustré l'entraîneur-chef Michel Therrien.

«C'est un défenseur de qualité. Quand il est là, il fait de nous une meilleure équipe, car il peut jouer différents rôles.»

Avec Petry en santé et Weber qui a droit jusqu'ici à un temps d'utilisation comparable à celui de P.K. Subban au cours des dernières années, Therrien peut ainsi confier entre 45 et 50 minutes par match à des défenseurs aguerris - et en santé - sur le flanc droit. Ce qu'il faisait aussi il y a un an, avant que la saison ne déraille.

Penser au tir en premier

La saison dernière, aucun défenseur du CH autre que Subban et Andrei Markov n'a atteint la marque des 20 points. L'ajout d'Andrew Shaw et d'Artturi Lehkonen devrait toutefois rendre le CH plus coriace autour du filet, puisque Brendan Gallagher n'est plus l'unique attaquant désireux de se salir le nez. Selon Petry, les arrières montréalais pourraient bénéficier de ce nouveau visage de l'attaque.

Beaulieu l'a vécu au camp en terminant meilleur compteur de la LNH en matchs préparatoires. Et Petry lui-même se croit en mesure de hausser sa production.

«J'ai plus de temps en avantage numérique. Et avec Markov comme partenaire, si je me démarque, il va trouver une façon de me passer la rondelle», estime celui qui avait récolté 5 buts et 11 aides en 51 matchs la saison dernière. «Les entraîneurs nous disent aussi de penser au tir en premier, de ne pas laisser aller une occasion de tirer, d'envoyer des rondelles au filet. Nos attaquants vont dans les espaces restreints, là où les buts se marquent. On doit envoyer les rondelles au filet et laisser nos attaquants travailler plus bas dans la zone.»

Les Coyotes de l'Arizona, visiteurs au Centre Bell jeudi soir, ont accordé 10 buts et 72 tirs à leurs deux premiers matchs de la saison. S'ils ne resserrent pas leur jeu défensif, les Coyotes pourraient eux aussi permettre aux défenseurs du CH de faire ripaille.

Price aimerait jouer contre les Coyotes

Carey Price sent que son niveau d'énergie s'approche... (La Presse, Marco Campanozzi) - image 3.0

Agrandir

Carey Price sent que son niveau d'énergie s'approche de l'objectif visé.

La Presse, Marco Campanozzi

Carey Price ne s'en est pas caché mercredi matin : il aimerait beaucoup affronter les Coyotes jeudi à Montréal. Entre ses désirs et la réalité, il existe toutefois une dernière étape que ni le gardien ni Michel Therrien ne pourront franchir avant le matin du match.

Pour une deuxième journée d'affilée, cette fois au Centre Bell, où les joueurs et l'état-major s'étaient réunis pour la première photo d'équipe de la saison, Price s'est entraîné avec ses coéquipiers. Et il a affirmé qu'il se portait bien. C'est d'ailleurs ce qu'a constaté Nathan Beaulieu. «C'est frustrant, on est incapable de marquer contre lui! Notre niveau de confiance a encore une fois diminué», a blagué le jeune défenseur.

Pendant sa brève rencontre avec les médias, Price a expliqué qu'il avait été atteint d'une grippe qui avait duré plus longtemps que ce qu'il avait prévu. Sa famille a aussi été touchée, mais dans une ampleur moindre.

«Je me sens bien aujourd'hui. J'ai probablement perdu sept ou huit livres. Heureusement, les autres membres de la famille n'ont eu qu'un rhume», a précisé Price, qui dit s'être confiné dans le sous-sol de sa résidence pendant sa maladie. «Heureusement qu'il y avait les séries éliminatoires du baseball majeur.»

Price sent que son niveau d'énergie s'approche de l'objectif visé. Malgré cela, ce n'est que jeudi, après l'entraînement matinal et une rencontre avec l'équipe médicale, qu'il sera fixé. «C'était agréable de voir des rondelles, de recevoir des tirs et de pouvoir transpirer un bon coup. Avec une grippe, c'est toujours une question de jours avant de retrouver toute son énergie.»

Montoya enlève un peu de pression

Dès qu'il se sentira prêt, a laissé entendre Therrien, Price retrouvera sa place dans le filet, même si Montoya a passé un coup de pinceau aux Penguins de Pittsburgh mardi soir. «Il a connu une très bonne journée. Plus ça va, mieux il se sent. Une chose est certaine, demain on va tous réévaluer la situation. Je peux vous dire qu'il a hâte de jouer. J'ai hâte de le voir dans le filet, nos partisans aussi ont hâte de le voir dans le filet. Au moment où on se parle, c'est sa première bonne journée. Mais c'est très encourageant. Lorsque Carey sera prêt, il va jouer.»

En attendant, Price fait comme le reste de ses coéquipiers : il admire le travail de son nouvel adjoint. «Il est un vétéran et il n'est pas du genre à se laisser déranger par quoi que ce soit. C'est agréable de voir ce genre d'attitude dans notre vestiaire. C'est un gars positif. Il est facile de s'entendre avec lui et il joue du hockey de haut niveau. Ça m'enlève un peu de pression.»

Reste à savoir maintenant si les problèmes de santé de Price viendront modifier les plans originaux de l'équipe, qui prévoyaient donner 60 départs, au maximum, à leur gardien étoile. «Ce n'est pas parce qu'il a manqué quelques matchs que l'on va presser davantage le citron», a fait remarquer Therrien. «Ça fait partie d'un processus d'ajustements. Je ne peux pas vous garantir, même si j'aimerais ça, qu'il va jouer jeudi. Je n'ai pas la réponse. On s'ajuste toujours. Nous avons un plan, mais nous devons toujours être prêts à nous ajuster.»  La Presse canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer