Une saison lancée... sans Price

Pour la première fois depuis 2007, Carey Price... (La Presse canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

Pour la première fois depuis 2007, Carey Price ne sera pas devant le filet du CH pour le premier match du calendrier.

La Presse canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Brossard

Depuis le début du camp d'entraînement, Al Montoya ne cesse de rappeler que son travail consiste à être prêt à toute éventualité, jour après jour. Il aura l'occasion de passer de la parole aux actes dès jeudi soir, car le retour officiel de Carey Price devant le filet du Canadien devra attendre.

Non seulement Price a raté une troisième séance d'entraînement consécutive en raison d'un virus, mercredi, mais il n'a pas accompagné l'équipe pour le match inaugural à Buffalo, contre les Sabres. Il n'a pas participé à un match régulier du Canadien depuis le 25 novembre, contre les Rangers de New York.

C'est la première fois depuis 2007 que Price n'est pas devant le filet du CH pour le premier match du calendrier. Cette année-là, c'est Cristobal Huet - encore titulaire du poste de numéro un - qui avait amorcé la rencontre.

«Malheureusement, il a attrapé un virus et personne ne réagit de la même manière aux médicaments», a précisé Michel Therrien. Il en a "pogné" un bon, comme on est capable de le constater. On vit aux 24 heures dans son cas. Il y a des possibilités qu'il vienne nous rejoindre vendredi, à Ottawa. Mais encore là, il va falloir qu'il soit en santé.

«C'est malheureux. On aurait aimé qu'il soit là pour notre match d'ouverture, mais comme on dit, qu'est-ce que tu veux qu'on faize!» a ajouté l'entraîneur-chef du Tricolore, provoquant les rires dans la salle de conférence. Au passage, il a confirmé que le réserviste de Montoya sera Charlie Lindgren, qui avait été cédé aux IceCaps de St. John's le 3 octobre.

Acquis sur le marché des joueurs autonomes le 1er juillet après deux campagnes à titre d'adjoint de Roberto Luongo avec les Panthers de la Floride, Montoya a participé à trois matchs préparatoires et signé autant de victoires. Il a affiché une moyenne de buts alloués de 2,42 et un taux d'efficacité de ,900.

«Quand on a pris la décision de lui faire signer un contrat, on voulait un gardien qui avait connu une bonne saison et un gars d'expérience pour le rôle de second. Il sort d'un excellent camp d'entraînement, et je n'ai pas de crainte à l'utiliser», a mentionné Therrien.

Rare match inaugural

Les plans du Canadien sont de lui confier une vingtaine de départs, mais les dirigeants de l'équipe n'avaient certes pas prévu devoir lancer Montoya dans la mêlée dès le premier match du calendrier. «Ce premier départ serait venu un jour ou l'autre, et c'est maintenant», a fait remarquer le gardien de 31 ans. «Je suis excité et je suis prêt. C'est ce pour quoi je me prépare depuis le début du camp et j'ai hâte de sauter sur la glace avec ce groupe de joueurs.»

Quand on devient gardien substitut, les occasions d'amorcer un match inaugural sont habituellement rares. Montoya a vécu l'expérience une seule fois en carrière, en 2011, avec les Islanders de New York.

«Je retourne à ce que j'ai fait l'an dernier, de quelle façon j'ai terminé la dernière saison et je veux continuer sur cette lancée, utiliser tous les points positifs et avoir du plaisir», a déclaré Montoya, lorsqu'on lui a demandé s'il ressentira plus de papillons qu'à l'habitude parce qu'il s'agira de l'ouverture de la campagne.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer