Première audition réussie pour Sergachev

Le jeune Mikhail Sergachev (22) a récolté un... (La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Le jeune Mikhail Sergachev (22) a récolté un premier point en calendrier préparatoire sur le but de Brendan Gallagher.

La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le Canadien a échappé un match préparatoire par la marque de 4-3 en prolongation face aux Sénateurs d'Ottawa, jeudi soir au Centre Bell, mais ce n'est pas vraiment la marque finale que l'équipe et que ses partisans vont retenir.

Beaucoup plus que le résultat, c'est avant tout la performance de Mikhail Sergachev qui a attiré l'attention. Non, le jeune n'a pas déçu. Premier choix du Canadien au dernier repêchage, le défenseur russe de 18 ans a parfois joué avec l'assurance du vétéran, surtout en avantage numérique, là où il a récolté un premier point en calendrier préparatoire, quand son tir a été dévié devant le filet par Brendan Gallagher.

En tout, Sergachev a conclu sa première présence dans le maillot du Canadien avec trois tirs au but, un point et 19:57 de temps de jeu. Ce n'est évidemment qu'un seul match, mais encore quelques performances du genre et le jeune homme va pousser les dirigeants du Canadien à se demander si c'est vraiment une bonne idée que de le retourner dans les rangs juniors à Windsor.

«J'étais nerveux dans les 10 premières minutes de jeu. Mes mains tremblaient comme une feuille. Par la suite, je me suis calmé et j'ai joué mon match», a dit Sergachev. «J'étais fatigué rendu en troisième période parce que le rythme du jeu était très rapide. Le jeu dans la LNH, ça va plus vite que dans la Ligue de hockey junior de l'Ontario! Je sais que je vais pouvoir m'y adapter en pratiquant davantage avec des joueurs de la Ligue nationale.»

Même s'il a admis être nerveux en début de rencontre, Sergachev affichait un calme désarmant en possession de la rondelle. Michel Therrien, qui avait hâte de le voir à l'oeuvre, était ravi.

«Il a été très bon», a indiqué l'entraîneur-chef. «Je m'assure toujours de m'asseoir avec un jeune avant son premier match pour lui dire d'avoir du fun avant toute chose, et il en a eu. J'ai trouvé qu'il jouait avec beaucoup d'assurance pour un jeune défenseur. Il a montré un beau calme avec la rondelle, il ne s'en débarrasse pas pour rien. Et ce que j'aime aussi, c'est qu'il est fort. C'est un joueur de hockey ce petit gars-là.»

Condon frustré

Ce troisième match du calendrier préparatoire pour le Canadien n'a pas donné lieu à une grande soirée de hockey. Surtout pas pour le gardien Mike Condon, qui a accordé deux buts sur les deux premiers tirs des Sénateurs, ceux de Matt Puempel et Bobby Ryan.

Condon, qui joue possiblement son poste de second ces jours-ci, a accordé un but à Mike Hoffman en deuxième période, avant de fermer la porte pour le reste du temps réglementaire. L'attaquant des Sénateurs l'a toutefois à nouveau battu après seulement 19 secondes en prolongation.

«Ça a été un match frustrant en général», a admis Condon, qui a accordé trois buts sur les huit premiers tirs. «Mais j'ai réussi à garder mon calme en dépit du fait que j'ai accordé des buts sur les deux premiers tirs. Les joueurs ont bien joué devant moi, c'est juste dommage que je n'ai pas pu arrêter le dernier tir.»

Chez le Canadien, c'est Michael McCarron qui a marqué à 2:22 de la première période. Un gros but pour ce gros joueur, qui avait été très tranquille à son premier match préparatoire en début de semaine, mais qui a mieux paru cette fois-ci. Gallagher et le défenseur Zach Redmond ont complété la marque.

Sa propension à aller appuyer l'attaque rend Redmond fort attrayant. En plus de marquer son deuxième but du camp, il a en outre distribué huit mises en échec. «Je n'étais pas à point en début de match, mais ça a beaucoup mieux été en deuxième et en troisième période», a observé le défenseur de 28 ans.

Therrien était entièrement d'accord. Ce sera intéressant de voir, d'ici la fin du camp, si Redmond arrivera à ravir son poste à Mark Barberio. Les deux hommes ont des situations contractuelles semblables et ce sont deux arrières d'abord reconnus pour leur apport offensif. Une lutte se dessine.

Le Canadien disputera sa prochaine rencontre préparatoire samedi après-midi à Ottawa, contre ces mêmes Sénateurs.

Pacioretty déménage

Il n'y a pas que les visages qui ont changé cette année dans le vestiaire du Canadien. Il y a l'attribution des places qui a été modifiée aussi.

À la demande de Max Pacioretty, une demi-douzaine de joueurs - à commencer par lui-même - ont changé de casier de façon à améliorer la communication dans le vestiaire. Ça peut sembler banal, mais, à sa deuxième saison en tant que capitaine du Tricolore, l'Américain veut mettre toutes les chances de son côté pour que le message passe mieux et que l'équipe forme un tout plus organique.

«J'ai toujours eu la même place dans le vestiaire depuis que je suis arrivé à l'âge de 19 ans», a rappelé Pacioretty. «Je ne changeais pas, un peu comme on ne change pas de numéro...»

À la demande du capitaine Max Pacioretty, quelques... (Archives La Presse canadienne, Paul Chiasson) - image 3.0

Agrandir

À la demande du capitaine Max Pacioretty, quelques joueurs ont changé de casier dans le vestiaire du Tricolore.

Archives La Presse canadienne, Paul Chiasson

Cette place-là, c'était dans le fond, tout près de la porte, celle par laquelle entrent les journalistes à Brossard et celle menant aux aires privées au Centre Bell.

«Le vestiaire de Brossard est fait un peu différemment», décrit Pacioretty. «Au Centre Bell, c'est plus facile de prendre la parole parce que le vestiaire est un peu plus carré alors que celui de Brossard s'étire sur le long, et c'est plus difficile de parler quand on est dans le fond. On sent moins que ça porte. C'est la raison pour laquelle dans plusieurs vestiaires on voit le capitaine et des vétérans au milieu de la pièce. Ça a du sens.»

Beaulieu près de Weber

Pacioretty est donc désormais au beau milieu, là où se trouvait jadis Brian Gionta. Brendan Gallagher, qui était assis à côté de lui par le passé, est déménagé avec lui. À la gauche de ce dernier, Alexander Radulov a trouvé un casier lui donnant une position assez centrale dans le vestiaire.

Directement en face de Pacioretty? Shea Weber. Tous les défenseurs sont du même côté et au milieu d'eux, l'éminent colosse sera bien placé pour exercer son influence.

«Sans chercher trop profondément, disons qu'on essaie de voir qui peut aider qui», ajoute Pacioretty qui n'a pas voulu donner trop d'exemples. Mais le plus évident, c'est le jeune arrière qui sera désormais assis à côté de Weber. «Nathan Beaulieu a changé de place, il est désormais à côté d'un joueur important», reconnaît le capitaine. «Ce sera bon pour lui.»  Marc Antoine Godin, La Presse

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer