Sergachev aux portes du Centre Bell

À 6'3'' et 206 livres, le défenseur Mikhail... (Archives La Presse)

Agrandir

À 6'3'' et 206 livres, le défenseur Mikhail Sergachev est aussi bon défensivement qu'offensivement. Le seul problème est qu'il n'a que 18 ans...

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Warren Rychel se souvient très bien de la journée, il y a un an, où Mikhail Sergachev est arrivé chez lui pour la première fois, au moment d'amorcer sa carrière de hockeyeur junior en Ontario.

«Il parlait un anglais cassé, il connaissait à peine quelques phrases», raconte le directeur général des Spitfires de Windsor. «Il fallait que j'aille traduire ses propos sur Google ou que j'appelle son agent pour être bien certain de ce qu'il disait. Mais Mikhail est un gars qui apprend vite...»

Sergachev apprend vite, en effet. Le défenseur de 6'3" et de 206 livres qui s'est présenté au camp des recrues du Canadien, cette semaine à Brossard, est désormais capable d'avoir une conversation en anglais. «Et je suis sûr qu'il va être capable aussi d'apprendre le français», d'ajouter Rychel d'un ton confiant.

S'il y a un mot qui peut servir à décrire le premier choix du Canadien au repêchage de juin, c'est bien celui-ci : détermination. Pour un jeune de Nizhnekamsk, en Russie, le rêve de la LNH est à peu près impossible. Pourtant, le patineur de 18 ans y est presque. Même que certains le voient dans le maillot du Canadien au moment où la saison va s'amorcer, dans quelques semaines...

Un scénario réaliste

Rychel juge que c'est réaliste comme scénario. «Parce qu'il apprend tellement vite... On peut le voir dans sa maîtrise de l'anglais, dans les efforts qu'il a mis pour ça. C'est la même chose sur la glace. Est-ce qu'il va commencer la saison à Montréal? C'est possible. Mais je ne le sais pas, parce qu'il n'y a pas tellement de défenseurs de 18 ans qui réussissent un tel exploit.

«Nous, par contre, on estime que ça lui ferait le plus grand bien de revenir, de jouer pour une très bonne équipe en vue du tournoi de la Coupe Memorial, qui sera présenté ici à Windsor. Mais c'est une décision qui appartient aux dirigeants du Canadien, et je sais qu'ils prendront la bonne.»

Sergachev porte déjà le titre de défenseur à caractère offensif, un titre sans doute acquis à la suite de sa saison de 57 points en 67 matchs l'année dernière, sa première dans la Ligue de hockey junior de l'Ontario. Une année qui s'est conclue de spectaculaire façon pour lui, qui a été sacré meilleur défenseur du circuit en avril.

«Je veux améliorer mon jeu défensif et je veux aussi marquer des buts», a-t-il offert comme réponse quand on lui a demandé ce qu'il avait à faire pour devenir un meilleur joueur.

En attendant, les paris sont ouverts. Le Canadien, traditionnellement, n'est pas du genre à ouvrir les portes de son temple à des joueurs de 18 ans. Et tout porte à croire que Sergachev, après seulement une année en Amérique du Nord, a encore des choses à apprendre dans les rangs juniors.

«Mais on ne trouve pas tous les jours des défenseurs comme lui, qui sont gros et qui peuvent très bien jouer autant en attaque qu'en défense», note Rychel. «Et si le Canadien ne le garde pas à Montréal, ça va me faire plaisir d'aller le chercher en voiture!»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer