Repêchage de la LNH: Eller échangé, Sergachev repêché

Lars Eller... (La Presse Canadienne, Nathan Denette)

Agrandir

Lars Eller

La Presse Canadienne, Nathan Denette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Buffalo

Non seulement le Canadien de Montréal n'a pas échangé - du moins pas encore - son défenseur numéro un, il est allé en piger un qui pourrait bien devenir le digne successeur d'Andrei Markov, en plus gros et plus robuste.

Conservant sa position au neuvième rang en première ronde du repêchage de la Ligue nationale de hockey vendredi soir à Buffalo, le Tricolore a jeté son dévolu sur le Russe Mikhail Sergachev.

Lors de son point de presse à l'issue de la première ronde, le directeur général Marc Bergevin a d'ailleurs fait un lien entre Sergachev et Markov.

«Dans nos projections, il peut éventuellement remplacer Andrei Markov. Andrei donne encore de très bons services, mais il avance en âge. Sergachev peut jouer à gauche et à droite, il est un gros bonhomme qui est solide.»

Selon Bergevin, le Canadien l'avait ciblé, mais n'avait pas la certitude qu'il serait encore disponible au neuvième rang.

«Il aurait pu partir au sixième, septième ou huitième rang. Quand notre tour est venu, c'était décidé qu'il allait être notre choix. C'était unanime.»

Un colosse de six pieds deux pouces et 208 livres qui s'exprime avec aisance en anglais, le défenseur gaucher de 17 ans a récolté 17 buts et 40 aides en 67 matchs avec les Spitfires de Windsor, de la Ligue de l'Ontario. Il a aussi maintenu un différentiel de plus-15.

En entrevue quelques minutes après sa sélection, Sergachev a admis qu'il espérait aboutir avec le Canadien.

«C'est pas mal spécial. C'est une très belle sensation, car Montréal est une ville de hockey. Ça ne pouvait pas mieux tomber.»

La saison dernière, Sergachev est devenu seulement la deuxième recrue à mettre la main sur le trophée Max Kaminsky, remis au meilleur défenseur de la Ligue de l'Ontario, et il était également le deuxième plus jeune joueur à le faire.

«Je me considère comme un défenseur habile en attaque et en défensive, avec un bon tir et un bon coup de patin. J'aime évoluer dans toutes les situations, que ce soit en avantage numérique ou en désavantage numérique. Mon modèle est Drew Doughty, parce qu'il est le meilleur et je veux devenir le meilleur», a-t-il précisé.

Comme n'importe quel jeune ambitieux, Sergachev veut accéder à la LNH le plus rapidement possible, et il compte bien se servir de la chance que le Canadien pourrait lui offrir l'an prochain. Par contre, il sait qu'il doit peaufiner certaines facettes de son jeu.

«Je dois jouer avec plus de vigueur devant le filet et dans les coins de patinoire», a-t-il résumé.

Au revoir Eller, bienvenue Shaw

Plus tôt dans la soirée, Bergevin a envoyé Lars Eller aux Capitals de Washington en retour de deux choix de deuxième ronde - en 2017 et en 2018 - et acquis l'attaquant Andrew Shaw, des Blackhawks de Chicago, en échange des 39e et 45e choix au repêchage de cette année.

«J'ai joué avec Shaw, je peux vous dire partisans de Montréal que vous allez l'adorer!! Bienvenue à Montréal», a écrit l'attaquant Phillip Danault sur son compte Twitter.

Tout en déclarant lui aussi que les supporters du Canadien allaient aimer Shaw, Bergevin a expliqué ce qu'il aimait tant chez lui.

«Cinq saisons dans la LNH, deux coupes Stanley. On parlait beaucoup d'aider notre vestiaire avec des gars de caractère, des gars qui ont gagné. C'est l'une des raisons pourquoi c'était important pour moi d'aller chercher un joueur de la trempe d'Andrew Shaw», a précisé Bergevin, qui n'a pas voulu donner de détails sur les pourparlers ayant mené à cette transaction.

Par ailleurs, Bergevin connaît Shaw plutôt bien.

«À Chicago, je faisais partie de l'équipe de dépisteurs quand nous l'avons repêché. On aimait chez lui son caractère. C'est un gars qui sait ce qu'il faut pour gagner, qui a marqué de gros buts en séries. Un joueur comme Brendan Gallagher qui amène ses coéquipiers avec lui dans la bataille.

Ailier droit de 24 ans, Shaw a enregistré 70 buts et 67 aides en 322 matchs avec les Blackhawks. Shaw est joueur autonome avec compensation. Le Canadien devra s'entendre avec lui au cours de la saison morte.

«Je suis confiant que nous allons nous entendre avec lui», a laissé savoir Bergevin.

Shaw doit participer à une conférence téléphonique samedi midi avec les journalistes de Montréal. Mais il a brièvement parlé avec Bergevin vendredi soir, après l'annonce de l'échange.

«Il comprenait la situation, il adorait Chicago, c'est certain. Il adore Montréal et il a hâte de joindre l'équipe», a confié le directeur général du Canadien.

Quant à Eller, qui a récolté 71 buts et 83 aides en 435 matchs avec le Canadien, son contrat faisait en sorte que le Tricolore n'avait plus de place pour lui.

«C'est une question de masse salariale. Quand tu veux aller chercher un joueur, il faut faire de la place. Et il correspondait aux besoins des Captials.»

Le Danois avait encore deux ans à écouler à son contrat, qui avait un impact de 3,5 millions $ sur la masse salariale.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer