Bournival sans nouvelles du CH

Michaël Bournival est sans contrat en vue de la... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Michaël Bournival est sans contrat en vue de la prochaine saison, et le directeur général Marc Bergevin n'a toujours pas discuté de la situation avec son représentant, Christian Daigle.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

(Montréal) Michaël Bournival fait-il encore partie des plans du Canadien? Pour le moment, le principal intéressé ignore toujours la réponse à cette question.

Alors que certains joueurs de l'organisation montréalaise dans une situation similaire connaissent déjà les intentions du club à leur endroit, Bournival, lui, n'en sait rien. L'attaquant de 24 ans est sans contrat en vue de la prochaine saison, et le directeur général Marc Bergevin n'a toujours pas discuté de la situation avec son représentant, Christian Daigle.

«À ce jour, nous n'avons pas eu une seule discussion avec Marc Bergevin», a expliqué l'agent en entrevue téléphonique, lundi. «Que ce soit positif ou négatif, je m'attends à ce qu'on ait une discussion prochainement. Pour Michaël, ce fut un rêve de jouer pour le Canadien, mais maintenant, c'est hors de notre contrôle.»

Bournival, qui pourrait devenir joueur autonome avec restriction au cours de l'été, n'a toujours pas reçu d'offre qualificative de la part du Canadien, ce qui pourrait laisser croire que son avenir avec l'équipe est extrêmement nébuleux. «Il reste encore du temps pour ça, a nuancé Christian Daigle. Ce qui est certain, c'est que peu importe si c'est avec le Canadien ou ailleurs, Michaël veut encore jouer dans la Ligue nationale.»

C'est d'ailleurs la meilleure nouvelle dans son cas : Bournival a récemment obtenu l'assurance qu'il allait être en mesure de poursuivre sa carrière. La bonne nouvelle lui est venue d'un neurologue réputé de la région de Detroit, le docteur Jeffrey Kutcher, un spécialiste des commotions cérébrales qui est bien connu dans le milieu du hockey.

«Michaël est allé le voir il y a une dizaine de jours, et il a obtenu de très bons résultats, a ajouté Christian Daigle. C'est très encourageant pour lui. Sa carrière n'est pas terminée, il n'aura pas de séquelles à la suite de ce qui lui est arrivé.»

Deuxième commotion

L'attaquant québécois a dû rater une grande partie du calendrier 2015-2016 en raison d'une deuxième commotion cérébrale en environ un an, celle-là subie à la suite d'une mise en échec encaissée au mois de janvier, dans la Ligue américaine. Son nom avait été placé au ballotage par le Canadien en décembre. En tout, Bournival n'a disputé que 20 rencontres avec le club-école du Canadien, à St. John's, sans jamais pouvoir patiner sur les glaces de la LNH cette saison.

La saison précédente, en 2014-2015, il avait dû se contenter de 29 matchs avec le Canadien, car il avait également été victime d'une commotion cérébrale lors de cette campagne.

Choix de troisième ronde de l'Avalanche du Colorado en 2010, Bournival a connu sa meilleure saison avec le Canadien en 2013-2014 quand il avait amassé 14 points en 60 matchs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer