Pas de séquelles pour Price

Selon un éminent spécialiste du domaine médical sportif,... (Archives La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Selon un éminent spécialiste du domaine médical sportif, le gardien du Canadien Carey Price va retrouver sa forme des beaux jours.

Archives La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Carey Price pourra-t-il retrouver sa forme des beaux jours et redevenir le gardien qu'il était il y a un an? Un éminent spécialiste du domaine médical sportif estime que oui.

Selon le docteur Jason Smith, chirurgien orthopédique en médecine sportive de la région torontoise qui travaille, entre autres, pour le compte des Blue Jays de Toronto, tout permet de croire que le gardien du Canadien pourra pleinement se remettre de sa blessure au genou droit, subie le 25 novembre lors d'un match contre les Rangers à New York. Une malchance qui l'a forcé à rater le reste de la saison de l'équipe.

Q Les partisans du Canadien se posent tous la même question : Carey Price pourra-t-il se remettre complètement de cette blessure au ligament latéral interne? Il n'est pas l'un de vos patients, mais à titre de spécialiste, quel est votre avis?

R Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que dans la vaste majorité des cas, les blessures au ligament latéral interne ont tendance à guérir complètement. C'est la norme. C'est l'un des ligaments qui guérit le mieux, et quand ça arrive, ce ligament guérit à 100 %. Avec une bonne période de repos, le taux de succès en ce qui a trait à la guérison d'une telle blessure est très élevé. En ce qui concerne Carey Price, les partisans du Canadien peuvent déjà entrevoir la prochaine saison avec optimisme.

Q Est-ce qu'il peut y avoir des complications dans son cas? Il n'a pas joué depuis novembre...

R Ça devient compliqué lorsqu'il y a une déchirure au milieu du ligament. Ce sont ces déchirures-là, à cet endroit bien précis, qui ont tendance à ne pas guérir, et c'est dans un cas comme celui-là qu'un athlète peut devoir envisager une intervention chirurgicale. Mais comme Carey Price a tenté un retour au jeu cet hiver, comme il s'est entraîné sur la glace, ça me laisse croire qu'il n'a pas subi ce genre de déchirure. Si ça avait été le cas, il aurait fort probablement dû être opéré. Une opération comme celle-là signifie une convalescence d'environ six mois supplémentaires.

Q Carey Price a donc suivi le protocole de retour au jeu normal pour un athlète aux prises avec ce type de blessure?

R La seule question que je me pose est la suivante : oui, il y avait cette blessure-là [au ligament latéral interne], mais est-ce qu'il y avait aussi quelque chose d'autre? Il tentait de reprendre l'entraînement, ça ne semblait pas régulier comme horaire de remise en forme. On ne dirait pas que son genou s'est «comporté» comme la plupart des genoux aux prises avec ce type de blessure. Est-ce que le cartilage a été atteint? Est-ce que quelque chose d'autre a été endommagé?

Q Récemment, un autre gardien, Cory Schneider des Devils du New Jersey, a lui aussi subi une blessure au ligament latéral interne. Pourtant, un mois plus tard, il était de retour au jeu...

R Ça prouve que chaque blessure est différente. Dans le cas des blessures au ligament latéral interne, il y a trois différents degrés de gravité à cette blessure. Le premier degré est une entorse, ce qui signifie généralement une absence du jeu allant de trois à quatre semaines. Le troisième degré, le pire, consiste souvent en une déchirure complète du ligament, menant à une absence du jeu allant de trois à six mois.

Q Tout laisse donc croire que Carey Price pourra redevenir le gardien qu'il était?

R Sans aucun doute. Évidemment, ce serait mieux s'il était attaquant ou défenseur : les gardiens et les blessures au genou, c'est compliqué, surtout pour un gardien comme lui qui pratique le style papillon. C'est un style de jeu qui est très exigeant pour les genoux. Par sa position, Carey Price est à risque pour ce type de blessure. C'est certainement une source d'inquiétude dans son cas. Mais en général, ces blessures-là finissent par guérir complètement, et j'aurais tendance à être très optimiste pour la suite des choses en ce qui le concerne. De manière générale, ce type de blessure ne met pas fin à des carrières.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer