«Ils me font une faveur», estime John Scott

Rappelé de St. John's dimanche, John Scott devra... (Archives Associated Press)

Agrandir

Rappelé de St. John's dimanche, John Scott devra savourer son match contre les Panthers de la Floride, mardi, puisqu'il repartira ensuite chez les IceCaps pour y finir la saison.

Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Au moins, on ne s'ennuie jamais dans le monde merveilleux du Canadien de Montréal. Cette saison qui n'en finit plus de finir tire à sa fin, mais mardi soir, au Centre Bell, les partisans du Canadien pourront admirer John Scott, le seul attaquant du Canadien à avoir participé au dernier Match des étoiles de la Ligue nationale.

Oui, le poids lourd a pris part à l'entraînement du matin, lundi à Brossard, et il participera aussi au match de ce soir au Centre Bell, contre les Panthers de la Floride. Si rien ne change, il devrait former un trio avec Torrey Mitchell et Paul Byron.

Ainsi en a décidé la direction du Canadien, qui a rappelé Scott de son club-école de St. John's, dimanche soir. En gros, c'est une faveur que le Canadien lui fait. «Il a agi en professionnel quand il s'est joint à notre organisation. On veut le remercier en lui donnant un match», a indiqué Michel Therrien.

On conseille toutefois à Scott de prendre des photos, puisque son passage dans le camp montréalais sera plutôt bref. L'attaquant va affronter les Panthers, mais ce sera tout. Ensuite, il devra repartir avec son sac sur l'épaule et prendre la direction de la Ligue américaine, où il ira conclure sa saison avec les IceCaps.

Ce qui n'est pas un problème pour lui, bien au contraire. «Ils me font une faveur», a dit le principal intéressé dans le vestiaire à Brossard. «Ils ne me devaient rien, et il n'y a pas non plus d'entente secrète entre nous. Ça ne m'arrivera plus jamais, alors aussi bien en profiter!»

Ce que Scott a fait, lundi, en conversant longuement en souriant avec les membres des médias et en prenant une petite photo avec le collègue Mike Brown, avec qui il a jadis engagé le combat dans les rangs mineurs.

Une année rocambolesque

John Scott a fait la manchette cet hiver dans le monde du hockey dans le cadre du Match des étoiles présenté à Nashville le 31 janvier. Les partisans avaient massivement voté pour lui, et finalement réussi à forcer la ligue à l'inviter au match, au beau milieu d'une tempête médiatique.

Depuis, John Scott a appris qu'un film sur sa vie est déjà en chantier. Pas si mal pour un type qui a un total de 5 buts en 285 matchs dans la Ligue nationale. D'ailleurs, Scott entend bien jouer dans la LNH la saison prochaine aussi.

«Ç'a été une année différente, a-t-il ajouté. Ce qui est arrivé au Match des étoiles, la controverse entourant le vote des partisans, ça ne m'intéresse plus d'en parler. Tout a déjà été dit. Mais dans toute cette histoire, je ne me suis jamais vu comme un joueur étoile. Je suis plutôt celui qui n'aime pas l'attention et qui reste en retrait.

«C'est sûr que ç'a été un peu difficile d'avoir à retourner dans la Ligue américaine après ça, ce n'est jamais facile d'être rétrogradé. Alors, c'est bien d'être ici, je ne m'y attendais pas. Quand on m'a demandé si j'aimerais jouer un match avec le Canadien, j'ai sauté sur l'occasion», a raconté Scott.

Leçon pour McCarron

Reste à voir ce que tout ça signifie pour Michael McCarron. Le jeune attaquant a été cédé aux IceCaps après un deuxième rappel qui lui a permis de disputer 18 matchs avec la formation montréalaise. McCarron avait affiché une belle forme au départ, mais selon l'entraîneur Michel Therrien, c'était plus difficile depuis les derniers matchs.

On peut présumer que ce retour à St. John's est aussi un retour à la réalité pour McCarron, qui devra être plus impressionnant au prochain camp d'entraînement. «Il faut quand même regarder l'ensemble de sa saison, il a eu la chance de jouer 20 matchs avec nous, a précisé Therrien. Je crois que cette décision va lui faire comprendre qu'il doit travailler sur certaines choses.»

«Une chance» pour Ryan Johnston

C'est au tour de Ryan Johnston (à droite)... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

C'est au tour de Ryan Johnston (à droite) d'avoir la chance d'épater la direction du Tricolore. 

Photothèque Le Soleil

Le manège se poursuit en défensive chez le Tricolore. Comme les débuts dans la LNH de Brett Lernout n'auront duré que le temps de huit présences sur la patinoire, c'est au tour de Ryan Johnston d'avoir la chance d'épater la direction de l'équipe.

Lernout s'est blessé au bas du corps, samedi, dans la défaite de 4-3 du Canadien face aux Panthers de la Floride. Johnston a donc été rappelé des IceCaps de Saint-Jean, dimanche.

Johnston deviendra le 15e défenseur à enfiler l'uniforme du Canadien cette saison, tandis que le nombre total de joueurs employé par le Canadien grimpera à 46 quand John Scott et lui affronteront les Panthers, mardi, au Centre Bell.

«C'est toujours dommage de voir un coéquipier se blesser, mais c'est agréable de voir un coéquipier obtenir une chance», a dit Johnston après l'entraînement du Tricolore, lundi. «Tout le monde rêve de jouer dans la LNH et c'est une belle sensation que d'être rappelé avec l'équipe.»

Âgé de 24 ans, le natif de Sudbury a signé un contrat avec le Canadien le printemps dernier en tant que joueur autonome après un stage de trois saisons avec l'Université Colgate, dans l'État de New York.

Une saison qui déraille

Même s'il a bien fait lors du camp de développement et du camp des recrues, sa saison a déraillé lorsqu'il a été opéré au dos pour soigner une hernie. «Malgré la blessure, je me sentais bien jusqu'à ce que je dispute un match préparatoire contre Chicago, a raconté Johnston. Ç'a été la dernière fois où j'ai patiné jusqu'à mon retour à la mi-janvier. J'ai dû ensuite retrouver mon jeu et ce n'est pas facile de revenir après une opération quand les autres joueurs sont en forme de mi-saison, et que vous luttez pour une place en séries.»

Johnston, un souriant droitier de 5'10'' et 180 livres, vivra donc son baptême dans la LNH, mardi. «Même si c'est difficile, je vais essayer d'approcher le match comme tous les autres», a-t-il noté.

Johnston, qui portera le numéro 89, s'est entraîné en compagnie d'Alexei Emelin. 

Subban n'est pas prêt

P.K. Subban n'a pas joué depuis le 10... (Archives La Presse) - image 5.0

Agrandir

P.K. Subban n'a pas joué depuis le 10 mars et il a raté les 11 derniers matchs de l'équipe.

Archives La Presse

Oui, P.K. Subban a bien voulu répondre à quelques questions sur John Scott, lundi, mais il s'est arrêté sec lorsqu'on a tenté de prendre des nouvelles sur son état de santé. Subban n'a pas joué depuis le 10 mars et il a raté les 11 derniers matchs de l'équipe. On le voit bel et bien avec sa fougue habituelle aux entraînements du club, mais il demeure incapable de participer aux matchs en raison d'une blessure au cou. Subban n'y sera pas non plus mardi soir, et il n'a toujours pas obtenu le feu vert des médecins de l'équipe, selon Michel Therrien. «On espère le revoir dans un match d'ici à la fin de la saison», a ajouté l'entraîneur.  Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer