Quelle place pour les jeunes chez le Tricolore?

De tous les jeunes joueurs du CH, Sven... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

De tous les jeunes joueurs du CH, Sven Andrighetto est celui qui a eu la meilleure chance de se faire valoir à l'attaque. Reste à voir si ses 17 points en 41 matchs sont suffisants aux yeux de l'état-major pour en faire une option au sein du deuxième trio de l'équipe la saison prochaine.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Dans une saison au cours de laquelle 44 joueurs ont endossé l'uniforme du Canadien, Marc Bergevin ne pourra pas se plaindre en matière d'évaluation! Il a pu voir ses jeunes à l'oeuvre autant dans la Ligue américaine que dans la Ligue nationale, et dans pas mal tous les rôles imaginables. À ces auditions, il reste les trois matchs de cette semaine.

Maintenant, la question est de savoir à quel rôle ces espoirs peuvent aspirer la saison prochaine. Car Bergevin a montré par le passé qu'il garde bien en tête les résultats de la saison précédente quand arrive le camp préparatoire. Des joueurs peuvent déjà perdre ou gagner des points pour septembre prochain - la situation des gardiens auxiliaires dans les deux derniers camps l'a bien démontré.

Voici donc un coup d'oeil, par position, sur les enjeux autour des jeunes qui ont défilé à Montréal.

Mouvement à St. John's

Mike Condon a rendu de fiers services au Canadien cette saison, et son contrat deviendra à un volet la saison prochaine - pour un modique salaire de 575 000 $. Bref, à moins qu'il prenne 40 livres au cours de l'été, on voit mal comment il perdra son poste d'auxiliaire à Carey Price. Il sera intéressant de suivre la situation à St. John's. Zachary Fucale et le nouveau venu Charlie Lindgren devraient y lutter pour le poste de numéro 1. Condon étant admissible à l'autonomie complète à l'été 2017, le gagnant de cette lutte pourra placer ses pions pour 2017-2018.

Défenseurs : statu quo?

Six défenseurs ont déjà en poche un contrat à un volet pour l'an prochain : P.K. Subban, Andrei Markov, Jeff Petry, Alexei Emelin, Nathan Beaulieu et Greg Pateryn. Ce dernier joue avec un aplomb remarquable dans un contexte difficile. Pateryn sera nettement plus à sa place dans un troisième duo en début de saison prochaine, derrière Subban et Petry sur le flanc droit. Avant de se blesser, Mark Barberio était en train d'établir un solide argumentaire pour recevoir une offre de contrat au cours de l'été. Comme septième défenseur, on a déjà vu de pires candidats... Il n'a disputé que sept matchs, mais Joel Hanley semble grimper dans la hiérarchie des arrières, devant Morgan Ellis et Darren Dietz. Avec un bon camp l'automne prochain, Hanley pourrait se positionner comme premier défenseur rappelé en cas de blessure.

Deuxième trio recherché

Ce sera LE chantier de Bergevin l'été prochain : comment se doter d'un deuxième trio digne d'une équipe d'élite de l'association de l'Est? De tous les jeunes, Sven Andrighetto a eu droit à la meilleure chance, puisque Alex Galchenyuk a été son compagnon de trio le plus fréquent. Il a montré de beaux flashes, mais sa récolte de 17 points en 41 matchs est-elle suffisante pour faire de lui une véritable option de deuxième trio? Idem pour Daniel Carr, qui offre toutefois le bon mélange d'ardeur et de talent offensif pour un troisième trio. La bouchée commence à être grosse pour McCarron dans la LNH. Par contre, pourrait-il être le premier attaquant rappelé en cas de blessure? Le problème, c'est que ces trois jeunes se retrouveront essentiellement en compétition avec Lars Eller, David Desharnais, Paul Byron, Phillip Danault, Torrey Mitchell, Brian Flynn et Stefan Matteau pour les troisième et quatrième trios. Et où placer Charles Hudon, qui n'a eu droit qu'à trois matchs cette saison dans la LNH?

Du sang neuf?

Le statut de ces jeunes est toutefois susceptible de bouger au gré des changements qu'apportera Bergevin pendant l'été. Les changements peuvent provenir de trois sources : les transactions, l'Europe et les joueurs autonomes. Une transaction permettrait à Bergevin d'évacuer son trop-plein de joueurs. Mais aux dernières nouvelles, deux attaquants de quatrième trio ne permettent pas d'obtenir un joueur du top 6. Il faudra visiblement y ajouter un espoir ou un choix au repêchage. En Europe, Artturi Lehkonen, un espoir du CH, récolte de bons commentaires. Mais sa situation contractuelle lui permettra-t-elle de traverser en Amérique? Reste l'espoir de dénicher un joueur autonome d'une ligue européenne, mais pour chaque succès comme Artemi Panarin, il y a plusieurs échecs comme Jiri Sekac. Enfin, des joueurs comme Steven Stamkos, Milan Lucic et David Backes pourraient être autonomes le 1er juillet. Ils auraient un impact immédiat dans la formation, surtout Stamkos. Facture salée à prévoir.

Et la loterie?

Avant les matchs de dimanche, le Canadien était 22e dans la LNH, ce qui lui conférait seulement 5 % des chances de repêcher au 1er rang. Mais les deuxième et troisième choix seront aussi à l'enjeu dans la loterie et, selon toutes vraisemblances, les trois premiers joueurs susceptibles d'être réclamés (les attaquants Auston Matthews, Patrik Laine et Jesse Puljujarvi) seront prêts pour la LNH. Qui sait? Réponse le 30 avril.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer