Le Canadien officiellement éliminé de la course aux séries

En deuxième période, Kreider s'est transformé en fusée...

Agrandir

En deuxième période, Kreider s'est transformé en fusée supersonique. Après avoir fait dévier une passe de Galchenyuk dirigée vers Emelin, le rapide patineur a facilement contourné le défenseur russe avant de battre Condon d'une habile feinte.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Depuis le printemps de 2014, les partisans du Canadien n'ont pas Chris Kreider en odeur de sainteté. Voilà qu'ils ont une raison de plus de vouloir lancer des dards sur sa photo, maintenant qu'il a contribué à planter le dernier clou dans le cercueil de leurs favoris.

Kreider a récolté trois points lors de la seule deuxième période, dont deux buts, et il a mené les Rangers de New York vers une victoire sans équivoque de 5-2 samedi soir au Centre Bell.

Derick Brassard (1-2) a également connu une soirée de trois points, tandis que Derek Stepan (1-1) et Keith Yandle (0-2) amassaient deux points chacun. J.T. Miller a aussi déjoué Mike Condon, victime de cinq buts en 19 tirs avant de céder sa place à Ben Scrivens au début de la troisième période. Scrivens a repoussé les quatre tirs auxquels il a fait face.

Lars Eller, son 12e, et Phillip Danault, son 3e, ont offert la réplique contre Antti Raanta, qui a réalisé 24 arrêts.

Bien qu'il s'agissait d'une formalité, le Canadien est officiellement éliminé de la course aux séries éliminatoires. Avec six matchs au calendrier, la formation montréalaise peut espérer finir la saison avec 86 points, au mieux, ce qui est déjà moins que ce que totalisent les Islanders de New York et les Bruins de Boston. De plus, les Red Wings de Detroit ou les Flyers de Philadelphie sont assurés de récolter 87 points, puisque les deux clubs s'affronteront le 6 avril et qu'ils en comptaient déjà 85 avant les rencontres de samedi.

Par ailleurs, c'était la première fois depuis le 19 février 2008 que les Rangers inscrivaient au moins cinq buts au Centre Bell. Ce fut un match mémorable puisque le Canadien avait effacé un recul de 0-5 pour l'emporter en tirs de barrage, 6-5.

Tasse de café

Victimes de six blanchissages lors de leurs dix affrontements précédents face au Canadien, les Rangers ont fait en sorte, dès la quatrième minute de jeu, de ne pas subir un autre coup de pinceau.

Alors qu'il écopait d'une dure mise en échec d'Alexei Emelin à sa ligne bleue, Stepan a tout de même eu le temps de relayer le disque à Miller qui s'est présenté devant Andrei Markov. Le vétéran russe s'est littéralement fait sortir de ses patins, avant que Miller ne parvienne, du revers, à glisser le disque entre les jambières de Condon. Un jeu de toute beauté!

Le Canadien a riposté quelque neuf minutes plus tard, grâce à Eller. Publié près de l'enclave, le Danois a profité d'une rondelle libre après qu'elle eut frappé le patin de Ryan McDonagh pour déjouer Raanta d'un beau tir des poignets dans la partie supérieure gauche.

À la Galchenyuk

Les Rangers ont de nouveau frappé tôt en début de deuxième. Après avoir reçu une passe de Brassard, Kreider a raté la cible. Mais le rebond de la rampe est revenu rapidement sur le bâton de Brassard, qui n'a eu aucune difficulté à capitaliser dès la 92e seconde de jeu.

Kreider et Brassard ont de nouveau combiné leurs efforts à 8:19, 42 secondes après le début d'une punition mineure à Markov. Cette fois, c'est le Québécois qui a alimenté Kreider avec une belle passe en diagonale. Laissé seul dans le cercle à la gauche de Condon, Kreider a touché la cible à l'aide d'un tir sur réception à la Alex Galchenyuk!

Moins de trois minutes plus tard, Kreider s'est transformé en fusée supersonique. Après avoir fait dévier une passe de Galchenyuk dirigée vers Emelin, le rapide patineur a facilement contourné le défenseur russe avant de battre Condon d'une habile feinte.

Danault a redonné vie au Centre Bell, complétant une passe du revers de David Desharnais à 15:38 mais les Rangers ont repris une avance de trois buts grâce à Stepan, huit secondes après que Emelin eut été envoyé au cachot, à 19:19.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer