L'autopsie d'un mois de mars difficile pour le CH

Le vétéran Tomas Plekanec est dans les mauvaises... (La Presse Canadienne, Justin Tang)

Agrandir

Le vétéran Tomas Plekanec est dans les mauvaises grâces de son entraîneur-chef Michel Therrien, ces temps-ci. Le remaniement des trios du Canadien n'a pas vraiment joué en sa faveur.

La Presse Canadienne, Justin Tang

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Avec sept matchs contre cette damnée association de l'Ouest, mars s'annonçait pénible pour le Canadien. Jusqu'ici, le scénario attendu se confirme, le Tricolore présentant une fiche de 3-6-1 dans le dernier mois complet de la saison. Deux de ces trois victoires, rappelons-le, ont été enregistrées contre les pauvres Sabres de Buffalo. Comment se traduit cette vilaine séquence du CH et, surtout, qu'a-t-on appris de nouveau sur l'équipe?

L'impact de Subban

Le Canadien a grandement souffert en l'absence de Carey Price, puis en celle de Brendan Gallagher. Et voilà que l'absence d'un autre membre du groupe de leadership se fait ressentir. Le Tricolore a présenté une fiche de 1-4-0 depuis que P.K. Subban s'est blessé au cou, avec 6 buts marqués contre 19 buts accordés. Michel Therrien déplorait dimanche le jeu de transition de son équipe, et les chiffres des tirs au but lui donnent aussi raison. 

En moyenne, les Montréalais ont obtenu 26,2 tirs dans ces cinq matchs, et en ont accordé 36. Et le Canadien a accordé quatre buts quand il était en avantage numérique la semaine dernière. Depuis le début de la saison, l'équipe a accordé 11 buts de ce genre. Subban était sur la patinoire pour six de ces buts. Pas mal quand on considère qu'il a joué 79 % des minutes du CH en avantage numérique cette saison.

Pacioretty ne marque plus

Avec huit points en 10 matchs en mars, Max Pacioretty produit à son rythme habituel des dernières années. Par contre, on note qu'il n'a marqué qu'un but au cours de cette séquence, un chiffre qui retient l'attention quand on connaît ses talents de marqueur naturel. Le capitaine du Canadien n'a que 11 tirs à ses cinq derniers matchs. Le collègue Martin Leclerc, de Radio-Canada, se demandait d'ailleurs si ses talents de franc-tireur n'étaient pas perdus maintenant que son centre est Alex Galchenyuk, un autre attaquant qui aime bombarder le filet. Avec tout ça, Pacioretty totalise 24 buts cette saison et il risque de rater la marque des 30 pour la première fois de sa carrière au cours d'une saison complète.

Plekanec en panne sèche

Tomas Plekanec n'a pas marqué à ses 18 derniers matchs. À sa défense, il faut toutefois rappeler qu'il a tiré la courte paille quand Michel Therrien a remanié ses trios. Son ailier le plus offensif, ces derniers matchs, avait pour nom Paul Byron. Évidemment, le Tchèque a bon nombre d'autres responsabilités que de remplir le filet, mais il atteint généralement la marque des 20 buts. Le voici coincé à 12, dont trois dans un filet désert. Bref, seulement neuf «vrais» buts, mais il pourrait tout de même atteindre les 50 points.

Condon tient bon

Dans toute cette grisaille, il n'y a pas que des statistiques négatives. Mike Condon continue à tenir son bout, pour un gardien recrue placé dans une situation très difficile. Depuis le début du mois, il présente une efficacité de ,907, et ce, même s'il joue derrière deux ou trois défenseurs de la Ligue américaine soir après soir. Condon aura fait preuve d'une grande constance cette saison quand on regarde son efficacité par mois : ,906 en novembre, ,905 en janvier, ,903 en février. Seul décembre (,888) a été plus difficile, tandis qu'octobre (,944) a été impeccable. Mais il n'avait joué que trois matchs et l'équipe devant lui était en transe.

Les fameux blessés

Enfin, pas d'autre choix que de glisser un mot sur les blessures. Au 1er mars, les joueurs du Canadien avaient raté un total de 173 matchs sur blessure. Depuis cette date, l'équipe a perdu... 87 matchs de plus! On est donc rendu à 260 matchs perdus cette saison. En 2013-2014, les joueurs avaient raté 273 matchs sur blessure, mais ce nombre incluait notamment Davis Drewiske, un défenseur marginal qui avait raté les trois quarts de la saison. Lors de leur dernière exclusion des séries, en 2011-2012, les Montréalais avaient raté 439 matchs sur blessure, un chiffre plombé par les quelque 70 matchs d'absence d'Andrei Markov.

Gallagher a patiné

C'était congé chez le Canadien, lundi, mais Brendan Gallagher a tout de même patiné en solitaire, en équipement complet. Le Tricolore a confirmé qu'il n'en était pas à sa première séance depuis qu'il a subi sa deuxième blessure de la saison, puisqu'il avait aussi patiné dimanche. Gallagher est à l'écart du jeu depuis le 5 mars dernier, quand il s'est blessé au bas du corps à Winnipeg. On parlait alors d'une absence de deux ou trois semaines.

Les Ducks privés de David Perron

David Perron des Ducks ne jouera pas mardi... (AP, Kevin Sullivan) - image 4.0

Agrandir

David Perron des Ducks ne jouera pas mardi face au Canadien, puisqu'il est blessé à une épaule.

AP, Kevin Sullivan

Les Ducks seront privés d'un morceau important de leur attaque mardi soir au Centre Bell. David Perron s'est blessé à une épaule lors du dernier match de l'équipe, dimanche à Winnipeg, et il est rentré à Anaheim. Perron comptait 20 points en 28 matchs depuis que les Ducks en ont fait l'acquisition des Penguins de Pittsburgh en janvier dernier. Après un départ enflammé, le Québécois avait toutefois ralenti, avec un seul point à ses six derniers matchs. «Mais notre attaque en général a ralenti», a admis l'entraîneur-chef des Ducks, Bruce Boudreau, après l'entraînement de lundi. «Ce que je retiens, c'est que notre avantage numérique va mieux depuis qu'il est ici, même s'il n'obtient plus autant de points qu'avant.» Son absence a forcé Boudreau à chambarder ses trios. Corey Perry et Ryan Getzlaf ont patiné, lundi, avec Brandon Pirri, tandis que Rickard Rakell pilotait une unité avec Jamie McGinn et Mike Santorelli. 

Canards avares de buts

Depuis Noël, la fiche des Ducks s'établit à 28-7-3, et ce, même s'ils viennent seulement au 24e rang de la LNH avec 2,52 buts par match. En revanche, ils sont deuxièmes dans le circuit avec 2,25 buts accordés. Avec une victoire ou une défaite en prolongation ce soir, ils assureront leur place en séries. De son côté, le Tricolore affiche un rendement de 13-21-3 depuis Noël. Les blessures du dernier mois marquent actuellement les esprits, mais les problèmes avaient commencé bien avant. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer