Calgary 4/Montréal 1 : troisième revers consécutif pour le Canadien

Suivant le but qu'il a marqué, Sean Monahan... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

Suivant le but qu'il a marqué, Sean Monahan est félicité par ses coéquipiers Dougie Hamilton (au centre) et Johnny Gaudreau.

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Entre deux équipes qui n'ont plus aucun enjeu d'ici le samedi 9 avril, les joueurs de Bob Hartley sont ceux qui ont affiché le plus de coeur à l'ouvrage dimanche soir.

Les Flames de Calgary ont marqué deux buts en moins de trois minutes tard en deuxième période et ils ont infligé au Canadien un deuxième revers en autant de soirs, l'emportant par la marque de 4-1 au Centre Bell.

Joe Colborne, son 15e, et Sean Monahan, son 25e, ont réussi ces deux buts lors des quatre dernières minutes de jeu de la période médiane contre Mike Condon, qui a fait face à 35 tirs.

Monahan a marqué un autre but en troisième période et ajouté une passe, tandis que le défenseur Dougie Hamilton récoltait trois mentions d'aide.

L'autre but des Flames a été l'oeuvre de Johnny Gaudreau, son 27e cette saison, en milieu de troisième, en avantage numérique.

Dans la défaite, cette troisième consécutive du Canadien devant ses partisans, le seul moment de réjouissance est venu à mi-chemin du troisième vingt quand Michael McCarron a inscrit son premier but en carrière dans la LNH.

«Depuis quelque temps, on voit qu'il met beaucoup de rondelles au filet, et qu'il se veut une bonne présence devant le filet adverse. Il a finalement été récompensé. On voit de belles choses de lui», a noté Michel Therrien.

Limité à 22 tirs vers Niklas Backstrom, le Canadien offert une autre performance sans énergie, 24 heures après sa lamentable défaite de 5-0 à Ottawa.

Mais l'équipe est aux prises avec une pénurie de réguliers et l'entraîneur-chef a insisté sur cet aspect lors de son point de presse.

«Quand il manque 11 joueurs dans une équipe, pratiquement tous ceux qui sont là n'occupent pas leurs chaises habituelles. C'est déjà difficile de gagner quand les joueurs sont dans les bonnes chaises...», a expliqué Therrien, qui considérait que ces troupiers avaient travaillé avec ardeur et qu'ils avaient donné ce qu'ils avaient pu donner.

Avec neuf matchs encore à jouer, et après une journée de congé lundi, le Canadien tentera maintenant de jouer les trouble-fêtes. Il s'agit d'une tâche qu'il pourra amorcer dès mardi lors de la visite des Ducks d'Anaheim, l'une des puissances de l'Association ouest.

Backstrom peu testé

Pour un gardien qui était inactif depuis plus de 14 mois et qui était sans doute un peu rouillé, on ne peut pas dire que Backstrom a été rudement mis à l'épreuve pendant les 20 premières minutes de jeu.

Le Tricolore a été limité à seulement six tirs au but, dont deux par Alexei Emelin. Le défenseur russe a dirigé le tir le plus dangereux du Canadien, dès la première minute de jeu, mais Backstrom l'a paré aisément.

À l'autre extrémité, Condon a été à peine plus occupé, faisant face à dix rondelles. Mais il a réalisé le plus bel arrêt de la période, gobant de la mitaine un vif tir des poignets de Monahan, décoché de l'enclave, avec deux minutes à écouler.

Monahan a toutefois savouré une douce revanche avec un peu moins d'une minute à écouler à la deuxième période. Laissé complètement seul à l'embouchure du filet, il a fait dévier la passe de Hamilton derrière un Condon abandonné par sa défensive.

Quelque trois minutes plus tôt, les Flames avaient ouvert la marque lorsque Colborne avait complété un beau jeu à trois, amorcé par Sam Bennett et auquel avait aussi contribué TJ Brodie.

La meilleure chance du Canadien en deuxième est survenue une trentaine de secondes après le but de Monahan. Après avoir reçu une belle passe de Torrey Mitchell, Tomas Plekanec s'est retrouvé seul devant Backstrom, qui a repoussé le tir du Tchèque sans que ça semble trop difficile.

Les Flames ont profité d'une situation à quatre contre quatre pour mettre le match hors de portée, et cette fois-ci, Condon s'en voulait un peu. Gaudreau a marqué à l'aide d'un tir sur réception, lorsque la rondelle s'est faufilée entre les jambières du gardien du Canadien lors de son déplacement latéral.

Et avec 7:39 à écouler, Monahan a chassé une bonne partie des partisans du Canadien en marquant son deuxième de la soirée, en avantage numérique.

Ces spectateurs qui ont pris la direction de la porte de sortie ont raté le filet de McCarron, qui a habilement fait dévier un tir des poignets de Nathan Beaulieu, 36 secondes plus tard.

L'annonce du but a été accueillie par des cris enthousiastes de la part des amateurs encore présents.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer