Sans difficulté, les Panthers battent le Canadien 4-1 

L'attaquant des Panthers Jaromir Jagr n'était pas le... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

L'attaquant des Panthers Jaromir Jagr n'était pas le bienvenu devant le filet de Mike Condon et Torrey Mitchell s'est chargé de le lui faire sentir, mardi soir, au Centre Bell.

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Les Panthers de la Floride n'ont nullement ressemblé à des fauves sanguinaires mardi soir au Centre Bell. Ils n'ont eu qu'à faire le strict nécessaire pour quitter l'amphithéâtre montréalais et ses nombreux sièges vacants avec un gain de 4-1 contre le Canadien.

Vincent Trocheck a mené l'attaque des vainqueurs avec un but et une aide. Trocheck a ouvert la marque au milieu de l'engagement initial et participé au filet d'assurance, réussi par Jiri Hudler en deuxième.

Nick Bjugstad et Aleksander Barkov ont complété la marque aux dépens de Mike Condon, qui a reçu 36 rondelles.

Tenu en échec samedi contre le Wild du Minnesota, Alex Galchenyuk a obtenu son 26e de la saison contre son compatriote américain Al Montoya, qui a fait face à 28 tirs.

La victoire des Panthers leur a permis de se hisser au premier rang de la section Atlantique, un point devant les Bruins de Boston, qui affrontaient les Sharks de San Jose en fin de soirée. Les hommes de Gerard Gallant ont aussi profité de la défaite du Lightning de Tampa Bay aux dépens des Maple Leafs de Toronto.

«C'est une excellente équipe, a déclaré un Max Pacioretty de mauvais poil, dans un vestiaire désert. Ils ont fait d'importantes transactions et ils se préparent pour les séries éliminatoires», a ajouté le capitaine, qui n'avait rien de positif à tirer de ce match.

Le Canadien a disputé la rencontre sans la contribution de dix joueurs réguliers. La liste inclut Carey Price, bien sûr, les défenseurs P.K. Subban, Jeff Petry et Nathan Beaulieu, ainsi que les attaquants Brendan Gallagher, David Desharnais et Lars Eller, notamment.

Et on sait déjà que certains d'entre eux brilleront de nouveau par leur absence mercredi soir alors que le Tricolore rendra visite aux Sabres de Buffalo.

De meilleures jambes

Même s'ils avaient joué la veille à Brooklyn, les Panthers ont affiché plus d'énergie que les hommes de Michel Therrien au premier vingt. Surtout pendant les dix premières minutes de jeu.

Ce dynamisme a finalement porté fruit à 11:46. Trocheck a marqué son 21e de la saison, profitant du fait qu'Andrei Markov avait été piégé profondément en zone des Panthers.

Malgré le repli de Sven Andrighetto, Trocheck a été en mesure de compléter une belle séquence à trois, grâce à un tir des poignets dans la partie supérieure gauche. Condon n'y pouvait tout simplement rien.

«C'est une très bonne équipe, a répété Pacioretty lorsque questionné sur le laborieux départ du Canadien en première période.

«Les Panthers vont connaître du succès pendant de nombreuses années, car leur noyau de joueurs est très talentueux», a ajouté Pacioretty, qui serait sans doute demeuré à l'abri des journalistes s'il ne portait pas le «C» sur son chandail.

Les Panthers sont demeurés en plein contrôle du jeu lors de la période médiane, mais il faut dire qu'ils ont eu l'aide de leurs rivaux. Convenables en première, les patineurs montréalais ont été carrément amorphes.

Les visiteurs ont eu le temps d'ajouter deux buts avant que le Canadien n'obtienne son deuxième tir de la période avec 5:52 à jouer.

Tel un joueur de baseball, Bjugstad a frappé dans les airs le retour d'un tir d'Aaron Ekblad, à 5:10, alors qu'il ne restait que 11 secondes à la mineure double imposée à Galchenyuk pour bâton élevé.

Quelque sept minutes plus tard, Trocheck a récolté son deuxième point du match. Après avoir contourné le filet de Condon, il a envoyé le disque devant le but, et Hudler, posté à l'embouchure, l'a poussé derrière le gardien du Canadien.

Encore Galchenyuk

Galchenyuk a fait oublier sa punition et, au passage, réveillé la foule qui était en voie de tomber dans un coma collectif. Après avoir reçu une passe arrière de Pacioretty, le talentueux américain a battu Montoya d'un tir voilé, du côté du bâton à 17:23.

Michael McCarron a tenté de garder les amateurs sur le qui-vive au début de la troisième, lorsqu'il a jeté les gants contre Garrett Wilson qui avait servi une solide mise en échec, mais légale, à l'endroit d'Alexei Emelin. Le combat a été court, et McCarron l'a gagné haut la main.

L'électrochoc espéré chez le Canadien ne s'est cependant jamais réalisé. À 11:32, Barkov a mis la rencontre hors de portée avec son 23e, aidé de Jonathan Huberdeau et de l'increvable Jaromir Jagr. Du coup, Huberdeau obtenait un point dans un cinquième match de suite.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer