Price a «bon espoir» de revenir

Carey Price a franchi une nouvelle étape, jeudi,... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Carey Price a franchi une nouvelle étape, jeudi, en faisant face aux tirs de David Desharnais, lui aussi blessé.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) «J'ai bon espoir de revenir au jeu cette saison, mais je ne me fixerai aucun échéancier», a confié Carey Price, calme et de très bonne humeur jeudi devant les journalistes.

Price a franchi une nouvelle étape jeudi en recevant des tirs d'un autre joueur blessé, David Desharnais. «Ça a fait du bien. Je n'avais pas reçu de tirs depuis plusieurs mois! Ça a progressé lentement, mais depuis quelques semaines, je sens que je peux passer à une autre étape.»

Il faut toutefois éviter de conclure qu'il sera de retour devant le filet du CH sous peu. «Je ne pousse pas au maximum depuis que j'ai remis l'équipement. On reste à l'intérieur des limites. Ma progression, je l'ai réalisée en gymnase. Je veux revenir au jeu le plus vite possible, mais je ne peux vous dire quand.»

À combien évalue-t-il sa condition sur une échelle de 1 à 10? «Je me sens bien sur la glace. Je continue de progresser. Depuis une semaine, je pousse un peu plus, mais je ne peux pas vous donner un chiffre précis. Quand je serai à 10, je vous le dirai. Quelque part entre trois et sept...»

Pas trop rapidement

Le gardien numéro un du CH jure ne pas être revenu au jeu trop tôt à la suite de sa première blessure cet automne. «Je suis revenu au jeu rapidement, mais je ne crois pas nécessairement que la seconde blessure est liée à la première. J'aurais pu me blesser même à 100 %.»

Price affirme n'avoir jamais songé à se faire opérer. «Je voulais revenir au jeu le plus vite possible. Je pensais en avoir pour six semaines seulement. Mais c'est une blessure difficile pour un gardien. J'avais un échéancier au départ, mais c'est une blessure qui n'avait jamais été diagnostiquée chez un gardien de l'organisation auparavant, la date d'un retour était donc difficile à prédire.

«Je n'aurais rien changé à ma rééducation», poursuit-il. «Le staff a été très bon, l'organisation m'a bien appuyé et n'a jamais mis de pression sur moi pour un retour, même dans les moments les plus difficiles. Ça veut dire beaucoup pour moi.»

Price, joueur et gardien par excellence de la LNH l'an dernier, tient mordicus à revenir au jeu d'ici la fin de la saison. «C'est mon objectif depuis le début du processus. Notre position au classement ne change rien. Je veux revenir au jeu le plus possible. Mais je suis demeuré prudent. Je ne voulais pas revenir à 90 % et avoir un nuage noir au-dessus de ma tête. Sinon, on ne peut pas être efficace.»

Il estime qu'il sera fin prêt pour participer à la Coupe du monde, cet automne. «J'aurai de bonnes répétitions entre maintenant et la fin de la saison. L'été me permettra aussi de poursuivre ma rééducation. Ensuite, j'aurai un mois et demi sur la glace pour me préparer. Je voulais être choisi. C'est toujours un honneur de représenter son pays. Ça sera un tournoi plaisant. Nous sommes tous très excités.»

Il aura de la compétition avec la présence de Braden Holtby et Corey Crawford. «C'est parfait, on veut gagner. Je veux jouer, mais peu importe qui des trois le fera, c'est la victoire seule qui compte. On a trois gars qui savent très bien garder les buts. »

Et si on lui demandait d'identifier le meilleur gardien au monde à l'heure actuelle, sans qu'il puisse voter pour lui-même? « Holtby joue très bien, difficile de dire le contraire. Les chiffres ne mentent pas, les chiffres ne mentent pas...»

Carey Price sur...

  • Subban ignoré par Équipe Canada
«Les quatre défenseurs choisis [Doughty, Keith, Weber et Vlasic] sont incroyables, on ne peut pas leur enlever. Mais P.K. fait partie de l'élite et il aura encore une chance de faire partie de l'équipe.»

  • La protection des gardiens
«Les gars foncent au but sans aucune crainte. C'est de tout près du but qu'on compte. D'ailleurs, on voit de plus en plus de gardiens se blesser. Je suis convaincu que la Ligue continuera à essayer de nous protéger.»

  • Ses visites au vestiaire
«J'ai fait quelques visites dans le vestiaire, mais je ne suis pas du genre à faire de grands discours de motivation. Je suis quelqu'un qui mène par l'exemple. J'ai dit quelques mots, mais c'est difficile pour moi de le faire. Mon impact se mesure sur la glace.»

  • Le Mondial de Russie
«Je serai nouveau père bientôt, ça sera ma priorité. De toute façon, je ne sais pas si ma femme me le permettrait... [Rires.] Ce n'est pas juste ça. C'est une expérience de vie et je veux en profiter totalement.»

  • Mike Condon
«Il joue bien. Ce n'est pas facile pour une recrue, mais il nous garde dans le match la plupart des soirs.»

  • La chute du CH
«Ç'a été une période difficile. On ne comptait pas de buts. C'est une partie des problèmes. À tous les matchs, il nous manquait un petit quelque chose. On a commencé tellement fort, tout le monde voulait nous battre. C'est dur de gagner dans la LNH. Je comprends la frustration des fans, d'être impuissant. C'est beaucoup plus stressant de regarder que de jouer.»  La Presse

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer