Le CH domine les faibles Leafs

Après avoir remporté la première mise en jeu... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Après avoir remporté la première mise en jeu du match, Phillip Danault s'est fait discret pour ses débuts avec le Canadien. En 14:17 de jeu, il a un tir au but, une mise en échec et sa fiche est à -1.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) On ne sait trop si ce sont les Leafs ou les Marlies de la Ligue américaine qui étaient au Centre Bell, samedi soir, mais peu importe. Le Canadien a profité d'une faible opposition torontoise pour l'emporter facilement 4-1.

On retiendra surtout que ce match fut le premier de l'attaquant Phillip Danault, acquis vendredi soir des Blackhawks de Chicago dans le cadre de l'échange de Dale Weise. Le Québécois de 23 ans a conclu le match avec un tir au but en 14:17 de jeu. «C'est un honneur et c'est vraiment unique de jouer ici» a confié Danault, qui a eu l'honneur de participer à la première mise en jeu du match... qu'il a gagné. Il en a remporté 15 sur 19 (79 %) pendant le match.

«J'ai dormi 45 minutes avant d'arriver ici, ç'a été une très longue journée, mais je suis content d'avoir pu passer à travers. En plus, on a fini ça en beauté avec une victoire.»

Vendredi, son père Alain avait confié que le nouveau centre du Canadien était sous le choc après avoir appris qu'il avait été échangé «Hier, c'était différent, mais ça fait partie du hockey. Je suis super fier d'être ici, je ne peux pas être plus content», a assuré Phillip Danault, qui a joué avec Jacob De La Rose et Paul Byron.

«Il a été très bon, premièrement dans les mises au jeu. Il a été dominant», a souligné l'entraîneur-chef Michel Therrien. «À cinq contre cinq, j'ai adoré ce trio. Il a été bon pour écouler les punitions. C'était une journée spéciale pour lui et son entourage. Il va s'en souvenir longtemps. On a voulu le mettre sur la formation de départ, un clin d'oeil à son entourage.» 

Les Leafs ont bel et bien marqué le premier but du match, celui du défenseur Matt Hunwick en début de soirée, mais ce fut là leur seul moment de béatitude. Ensuite, ce sont les joueurs du Canadien qui ont dominé d'un bout à l'autre, inscrivant quatre buts de suite et profitant d'un Jonathan Bernier un peu perdu par moments.

Alex Galchenyuk (17e) a d'ailleurs marqué le premier de sa bande, d'un bon tir, mais aussi d'un angle impossible. Après ça, les Leafs n'étaient déjà plus dans le coup. Devante Smith-Pelly (6e) et Max Pacioretty (22e et 23e) ont complété la marque pour les vainqueurs. Devant le filet du Canadien, Mike Condon a été solide, réussissant 31 arrêts.

Premier point de McCarron

Michael McCarron, lui, avait été rappelé du club-école de St. John's vendredi soir, et il a profité de cette audition pour récolter son premier point dans la LNH, sur le but de Smith-Pelley en deuxième période. «Je dois faire mes preuves ici, et je dois jouer avec constance. Je veux avant tout forcer les dirigeants du Canadien à avoir à prendre une décision difficile dans mon cas. Je veux profiter de l'occasion qui m'est donnée.»

Le Canadien va maintenant se préparer pour un voyage de quatre matchs consécutifs sur la route, le premier étant prévu pour lundi soir à San Jose, contre les Sharks, le jour de la date limite des échanges dans la LNH. Reste à voir si le directeur général Marc Bergevin a encore quelques transactions en tête...

Le Tricolore n'abandonnera pas, selon Tomas Plekanec, même... (La Presse, Robert Skinner) - image 2.0

Agrandir

Le Tricolore n'abandonnera pas, selon Tomas Plekanec, même s'il s'est placé dans le camp des vendeurs en échangeant Dale Weise et Tomas Fleischmann aux Blackhawks.

La Presse, Robert Skinner

Pas question d'abandonner

Le Canadien fait partie des vendeurs, mais foi de Tomas Plekanec, ce n'est pas une raison pour abandonner.

«Il n'y a personne qui va abandonner ici», a tenu à dire le vétéran au lendemain de l'échange qui a envoyé Dale Weise et Tomas Fleischmann à Chicago en retour de Phillip Danault et d'un choix de deuxième ronde en 2018. «Nous avons obtenu un bon jeune joueur en retour dans cette transaction. Ce n'est pas comme si nous avions donné deux joueurs en retour de rien.»

Plekanec tente de voir les choses du bon côté. «De toute évidence, les Blackhawks sont dans une situation différente de la nôtre», a admis le Tchèque de 33 ans. «Mais comme je l'ai déjà dit, il n'y a personne qui va abandonner dans cette équipe.»

Sur son compte Twitter samedi, Danault a pris le temps de remercier les Blackhawks et leurs partisans et s'est dit excité à l'idée de se joindre au Canadien. Il semble que les membres de sa famille de l'ancien des Tigres de Victoriaville étaient tout aussi emballés.

«C'est vraiment spécial, nous sommes une famille de hockey. On se texte, et on n'a pas pratiquement pas dormi de la nuit. On est comme sur un nuage», a relaté Alain Danault, le père du nouveau numéro 24 du Tricolore.

Attaquant responsable

En 30 matchs cette saison, Danault a récolté un but et quatre passes avec les Blackhawks. «C'est un jeune joueur très consciencieux, qui a un bel avenir devant lui, qui a appris d'une bonne organisation entouré de gagnants, bien entendu», a observé samedi matin l'entraîneur-chef Michel Therrien. «On est très heureux d'ajouter un attaquant que l'on pense très responsable sur la patinoire» 

Therrien a aussi tenu à dire que malgré cette vente, le Canadien ne pense pas déjà à 2016-2017. «En tant que coach, tu veux gagner tous les matchs, c'est très important. On a développé une culture gagnante, ça ne changera pas.»

Sans contrat en vue de la prochaine saison, Weise s'attendait à partir, et certains de ses coéquipiers s'attendaient aussi à le voir partir. «Il s'en doutait, alors il n'a pas vraiment été surpris», a expliqué Alex Galchenyuk. «Dale était un ami, et c'est difficile de voir un ami quitter comme ça, mais ça fait partie du métier. Ça arrive parfois.»

Therrien a lancé des fleurs à Weise et à Fleischmann, qualifiant leur comportement de professionnel. Il s'est montré particulièrement élogieux à l'endroit de Weise. «Tu as toujours des sentiments partagés, car tu établis des relations avec les joueurs. Dale et Tomas nous ont rendu de précieux services. Weise a eu une grosse opportunité à Montréal et il a su la saisir. Je pense qu'il a avancé dans sa carrière.»  La Presse et La Presse Canadienne

Ce qu'ils ont dit...

«Je suis très déçu de voir partir mon ami Dale Weise, mais ça arrive. Nous avons de nouveaux joueurs, des jambes fraîches, et ça nous a fait du bien»

- P.K. Subban

***

«J'ai eu peur de ne pas arriver à temps pour le match. Je suis arrivé directement à l'aréna, sans passer par l'hôtel»

- Michael McCarron, qui est arrivé à Montréal au milieu de l'après-midi après avoir été rappelé tard vendredi

***

«Il va très bien. Si tu veux accumuler des victoires, ça te prend de bonnes performances de ton gardien»

- Michel Therrien, au sujet de Mike Condon

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer